Nos vacances pas chères

Vous le savez sûrement, mon mari et moi, sommes dans une phase d’effort d’épargne important afin de rembourser rapidement notre emprunt immobilier.
Cela implique donc de réduire nos dépenses, sans toutefois tomber dans un ascétisme déprimant.
Le but : utiliser notre argent le plus efficacement possible : minimiser les dépenses tout en maximisant le plaisir qu’on en retire.

 

Nos plans pour les vacances d’été suivent donc cette philosophie.




Bien sûr, on pourrait aussi choisir de ne pas partir du tout ! Mais c’est sans compter le besoin de changer d’air de temps en temps, bien légitime.

 

Cependant, étant parents d’une enfant de 2 ans et demi, nous pouvons difficilement partir en vadrouille à l’autre bout du monde. C’est donc le bon moment, nous semble-t-il, pour nous offrir des vacances pas chères.

Cet été, nous avons donc prévu de nous faire plaisir en tentant de dépenser peu.

 

Nous pourrions partir camper sous la tente, une solution économique, mais qui ne nous semble pas encore très sécurisante avec une petite fille qui aime courir partout. Ce sera une solution parfaite lorsque nos enfants seront un peu plus grands.





 

Cette année, voici le programme :

 

– Nous allons opter pour quelques week-ends de deux ou trois jours, disséminés de-ci, de-là, sur les deux mois d’été. Nous partirons à la visite de villes que nous ne connaissons pas encore, dans les départements entourant notre région. Ainsi, les frais de déplacement seront réduits.

 

Nous logerons en apparthotel ou en mobile-home, solutions pratiques pour pouvoir cuisiner soi-même et économiser sur les frais de restauration qui font habituellement sérieusement gonfler la facture.
Nous prenons soin de repérer les infrastructures sur place qui nous permettront de passer des moments sympathiques et adaptés à l’âge de notre fille : parcs d’attractions pour jeunes enfants, piscines, idées de balades, etc.



Au final, chaque week-end prolongé nous coûtera environ 150 euros (certains séjours sont en promotion). A raison de trois ou quatre week-ends de ce type en juillet/août, cela nous fera un budget d’environ 600 euros, pour des bols d’air réguliers et une découverte du patrimoine français.

 

Nous allons aussi passer beaucoup de temps chez nous, comme de plus en plus de Français.
Après tout, ce n’est pas parce qu’on reste chez soi, qu’on est obligé de végéter devant sa télé. Il y a beaucoup de choses à découvrir dans chaque région.
Chez nous, il y a notamment quelques parcs d’attractions pour les petits, dont nous comptons bien profiter. En général le prix du billet n’est pas très cher (ce n’est pas Disneyland).
Mais aussi des piscines, des parcs où pique-niquer, des châteaux à visiter, et des balades magnifiques à faire.
Nous comptons donc tirer profit au maximum de ce qu’on trouve autour de chez nous, pour passer des vacances sympa et pas trop chères.

 

Et vous, avez-vous un programme différent cette année ? Quel est votre budget vacances ?

19 réflexions au sujet de “Nos vacances pas chères”

  1. Bonjour,
    Ca me semble être un bon plan! On peut aussi envisager d’aller passer quelques jours dans sa famille ou chez des amis. Sur le choix de l’hébergement, l’appart hotel ou mobile home me semble être aussi une bonne option quand on des enfants. Ca ne coûte pas trop cher, tout en préservant une intimité pour les parents;

    Répondre
  2. Nous avions décidé l’année dernière se faire des vacances dans notre région, avec un planning des activités comme nous l’aurions fait à l’extérieur. La naissance de notre fille le mois dernier, nous a conforté dans cette idée. Et nous prévoyons deux semaines (une en juillet et une autre début août) ou nous allons faire toute sorte d’activités de pleins air.
    Entre les deux semaines prévues, les aînés iront au centre aéré pour s’occuper. C’est un budget aussi, mais j’ai la chance d’avoir 50% de mes frais de centre aéré remboursé par mon CE et pour ma fille qui n’a pas encore 7 ans, mes 50% restants sont déductibles des impôts au titre des frais de garde. Donc pour elle cela ne me coûte rien 😉

    Répondre
    • Félicitations pour la naissance de ta fille 😉 Je ne savais pas que le centre aéré entrait dans le champ de la déduction des frais de garde, c’est bon à savoir.

      Répondre
  3. Prendre quelques semaines de camping dans une région moins touristique est également une excellente option.
    Les prix montent fortement là où vont les touristes (la méditerranée en est l’exemple parfait).
    Pourquoi ne pas profiter de l’été pour aller vers la campagne ou les montagnes.

    Par contre, je ne partirai pas cette été, car si j’ai 2 semaines obligatoires, partir en Aout ne m’intéresse pas. (l’avantage de ne pas avoir d’enfant)

    Répondre
    • En effet, il y a beaucoup d’endroits moins touristiques et moins chers, mais toujours intéressants à visiter. Le camping c’est un bon plan, j’ai hâte qu’on puisse s’y mettre.

      Répondre
  4. Excellent programme et budget pour l’été! Ayant un enfant de 3ans, nous avons aussi limité nos vacances à une semaine dans la famille pour un budget de 600€ (la plus grosse partie pour la SNCF malheureusement). On préfère économiser pour faire un “grand” voyage sur un autre continent dans 2 ans, dans de la famille évidemment 😀

    Répondre
    • Merci ! Avoir un enfant en bas âge est une petite contrainte pour les vacances, je vois que tu es comme nous. Nous aussi, on garde les grands voyages pour dans quelques années, quand les enfants pourront apprécier.

      Répondre
  5. Cette année:
    -1 gros week-end dans le pays Toulousain en juillet(500km)
    -1 semaine en gite avec mes beaux-parents fin juillet (à 200 km)
    -1 semaine dans la famille en Haute-Savoie en haute(500km)

    Pour revenir sur le mobilhome, je suis d’accord (même si chez moi, le Var, cela reste cher en forte période); c’est pour cela que j’ai investi dedans: j’en profite hors saison et je loue le reste du temps.

    Répondre
  6. Pour économiser un peu plus, sans contrainte ou si peu, quand c’est possible, il faut penser aux chèques vacances.
    C’est de 10 à 25 % d’économies supplémentaires.

    Répondre
  7. C’est finalement pas la peine de partir très très loin lorsque l’on ne connais même pas les régions voisines. Perso, je suis de cannes et je viens à peine de découvrir la région varoise qui est magnifique, avec les îles paradisiaque comme Porqueroles par exemple…
    Les touristes affluent du quatre coin du monde pour venir séjourner près de chez nous alors que nous, nous voulons toujours partir loin… Les vacances ce n’est pas forcément partir loin…

    Répondre
  8. De notre côté le “bon plan” a été de partir dans la famille.
    Alors certes il a fallu louer une voiture (nous n’en avons pas au quotidien) et payer les frais d’essence et de péage mais ensuite sur place le logement et une partie de la nourriture étaient gratuits car fournis par les bons soins de nos hôtes.
    Nous avons ainsi passé deux semaines dans le sud puis au bord de l’océan pour pas plus de 600€ également (voiture, essence, péages, petites dépenses) et pour 3.

    Répondre

Laisser un commentaire