Les extensions de garantie sont-elles réellement utiles ? (2/2)

piege

Voici le deuxième volet de mon article sur le sujet de l’obsolescence programmée. Vous pouvez relire la première partie en cliquant ici.
 

Qui n’a jamais été tenté de prendre une extension de garantie à l’achat d’un appareil (électroménager, TV, informatique…) ? Cela afin de prolonger la garantie légale de quelques années (généralement jusqu’à 3 à 5 ans après l’achat).




On pourrait penser que de tels contrats d’assurance nous protègent contre les risques de pannes.

On y est d’ailleurs fortement incité par le vendeur, ou le site marchand si on réalise l’achat sur internet. Un tel empressement devrait nous mettre la puce à l’oreille…

 

Le piège des extensions de garantie

 

Personnellement, je ne souscris pas à ces extensions. Le surcoût me semble trop important. En fait, il est statistiquement peu probable qu’une panne survienne pendant le temps de la garantie étendue.

On estimerait le risque de panne selon les appareils, à environ 2 à 3% par an. Plus de la moitié des pannes survient pendant la période de garantie légale, et une autre bonne partie, après 5 ans (certains fabricants « programmeraient » précisément la fin de vie des appareils).




Seules 5% des personnes ayant souscrit à une extension de garantie en auraient en fait réellement l’utilité pendant la durée du contrat. C’est bien peu. On comprend alors l’empressement des vendeurs à nous les proposer. Le système est rentable, mais pas vraiment pour les clients.

De plus, ces contrats contiennent bien souvent des exclusions qui rendent la possibilité de faire jouer l’assurance, encore plus faible.





 

Je pense donc que les extensions de garantie sont souvent des pièges pour le consommateur. Il faut en tout cas toujours lire les petites lignes, pour s’assurer de l’utilité réelle de ce type de contrat. Et si l’on souhaite vraiment y souscrire, il est possible de le faire chez les assureurs privés pour un tarif généralement plus attractif.

 

En ce qui me concerne, je table sur la faible probabilité qu’une panne survienne pendant les premières années. Et puis, nous avons toujours la possibilité de réparer nous-mêmes le cas échéant.

Jusqu’ici, nous avons toujours gagné à ne pas souscrire à ces extensions de garantie qui auraient été inutiles dans notre cas. Et quand une panne surviendra, l’argent économisé en ne souscrivant pas toutes les fois où c’était inutile, servira à payer la réparation ou le remplacement si nécessaire.

 

Résister à la tentation des modes éphémères

 

L’obsolescence programmée, nous y contribuons aussi en remplaçant un appareil encore fonctionnel par sa nouvelle version « qui vient de sortir ». C’est aussi une technique des fabricants, via la publicité, pour nous faire consommer plus.

C’est un plaisir d’avoir les derniers gadgets technologiques. Et c’est aussi parfois utile, tout simplement. Mais en a-t-on vraiment besoin, et en a-t-on vraiment les moyens ?

Voilà les questions qu’il faut se poser pour ne pas se laisser séduire inutilement par la publicité. Elle nous incite à racheter la nouvelle version d’un appareil acquis un an auparavant (suivez mon regard vers l’Iphone « jenesaispascombien » !).
Mr Huggy avait d’ailleurs écrit un article intéressant sur ce thème : La patience, ça rapporte.

Je n’ai pas de smartphone, même si c’est à la mode et que tout le monde autour de moi en possède, parce que je n’en ai pas besoin. Mon téléphone qui a quelques petites années me suffit. Mine de rien c’est une économie (car un téléphone neuf se paie toujours, ne serait-ce que dans le forfait de l’opérateur), et je le garderai certainement jusqu’à ce qu’il rende l’âme.

 

Et vous, êtes-vous pour ou contre les extensions de garantie ? Cédez-vous facilement à l’appel de la publicité ?

 

13 réflexions sur “Les extensions de garantie sont-elles réellement utiles ? (2/2)”

  1. A l’origine, le renouvellement était initié via la publicité et l’innovation, en incitant le consommateurs a renouvelé ses appareils.
    Je trouve ce principe honnête, car chacun est libre de ses choix.
    Mais, ça ne devait pas être assez rentable, donc la qualité a été diminué pour forcer le renouvellement.
    Suffit de voir les rapports sur la diminution de la durée de vie des ampoules pour s’en convaincre…

    1. Merci David pour cet éclairage.
      Concernant les ampoules j’ai l’impression que le consommateur se fait vraiment avoir, déjà sur la disparition des ampoules à incandescence qui ne représentaient pas le péril énergétique qu’on nous a présenté, en plus au profit d’ampoules beaucoup plus chères, et pour certaines, dangereuses.

  2. Bonjour Aurore,
    J’ai souscris une unique fois à une extension de garantie, c’était en 2009. J’avais fait des emplettes relativement importantes dans un unique magasin, aussi m’avait-il offert une extension de garantie de 5 ans. Résultat : le bien est tombé une fois en panne durant cette période… et ils n’ont rien pris en charge, le problème semblant venir d’après eux d’un consommable.
    Autre exemple : quelqu’un de ma famille a il y quelques années acheté un smartphone dernier cri, avec garantie mensuelle à un prix exorbitant. Il a ensuite perdu ou cassé son smartphone par inadvertance, je ne sais plus. Résultat : l’assurance n’a rien voulu entendre, prétextant je ne sais plus quel argument.
    Je ne sais pas si ces 2 cas sont représentatifs, en tout cas ils ne m’incitent clairement pas à prendre une assurance facultative de quelque nature que ce soit!

    1. Bonjour Squatte,

      ça, c’est une bonne illustration des restrictions que l’on trouve dans ces contrats. C’est aussi une des raisons principales qui me poussent à ne pas assurer mes achats, avec le faible risque de panne. Malheureusement je pense que c’est assez répandu, c’est d’ailleurs dans l’intérêt des compagnies d’assurances d’indemniser le moins possible.
      Dans le même esprit je me souviens avoir dû moi aussi batailler avec un SAV pour qu’ils prennent en charge une réparation (difficile de prouver que la panne était due à un problème de qualité plutôt qu’à une mauvaise utilisation).

      1. Aurore, sur le cas que tu précises, la donne devrait peut-être changer à court terme: c’est un des points de la loi Hamon.Si elle est mise en place, ce sera au vendeur ou au constructeur de démontrer que le problème vient d’un mauvais usage. Peut-être une bonne nouvelle à venir pour les consommateurs!

  3. Salut à tous,
    les extension de garantie sont bannies chez moi pour la simple raison qu’elles sont trop cher (à -50% je pourrai y songer).
    Après niveau anecdote, on pourra toujours tout trouver et son contraire! Je ne pense pas qu’il faille regretter une extension de garantie sous pretexte qu’il n’y a pas eu de pb… Ce qui est légitime c’est se poser la question qd il y a de la fraude, l’obsolescence programmée par exemple.

    La loi Hamon a été adoptée le 14/02:

    http://www.gouvernement.fr/gouvernement/5-jours-5-questions-a-benoit-hamon-sur-la-loi-consommation

    Pour ma part je me suis chargé de l’achat de la machine a café du boulot; une automatique à 700 euros. Pb de débit au bout d’un an et demi… je vérifie si par hasard elle est encore garantie: sur cette marque, de base « garantie diamant 3 ans »… super. J’appelle, on me répond vite, en français intelligible; « avez-vous de quoi l’emballer convenablement? Bon je vous envoi un carton avec les mousses qui vont bien par transporteur; si vous n’etes pas la, on vous le dépose au relais colis proche de chez vous, cela vous convient-il? »
    3 jours apres arrivée du carton, toutes les explications a l’interieur; je peux appeler le transporteur ou déposé au relais colis. 2 semaines apres, la machine est revenue réparée… avec un capot abimé par nos soin remplacé. Je n’ai pas débourser un cent. Comme quoi on peut trouver aussi de bonnnes garanties.
    Pour moi, l’extension de garantie doit être synonyme de tranquillité; si telle n’est pas le cas (genre la petite ligne qui exclu mon pb), je n’en vois pas l’interet…En tout cas, je ne connaissais pas tes chiffres Aurores, ils sont à palir!

    PS: les ampoules fluocompactes: une hérésie financière et écologique… je n’en parle pas plus, ca me hérisse le poil 😀

    1. Salut Gwen,

      Concernant la loi Hamon, il me semble qu’elle doit encore être promulguée par un décret d’application pour pouvoir être utilisée. Sauf erreur…

      Merci pour ton retour d’expérience qui montre que certaines garanties sont effectivement très efficaces. Comme quoi, c’est vraiment la lecture du contrat dans ses détails qui permet de faire un tri efficace.

  4. Article excellent de chez excellent ! C’est simple, jamais de ma vie je n’ai pris d’extension de garantie pour exactement les raisons évoquées dans cet article.

    C’est une grande blague quand le marchand propose une extension de garantie à 30€ pour un produit qui en vaut 50 !

    Pas plus tard que le mois dernier, j’étais pressé d’acheter un appareil qui était en vente dans un magasin spécialisé dans l’électro-ménager et high-tech. J’ai choisi le modèle et rapidement je devais partir. Le vendeur me proposait sa super extension de garantie qui revenait à environ 25% de la valeur du bien, ce qui est simplement énorme.

    Je lui expliquais alors que c’était totalement inutile et il semblait persuadé du contraire. Au delà du gain qu’il aurait pu faire s’il m’avait vendu son extension de garantie, j’ai l’impression qu’il s’était fait retourner le cerveau par son supérieur en lui expliquant que ça avait un réel intérêt pour le consommateur. Le vendeur semblait donc convaincu de ce qu’il racontait…

    1. Merci pour le compliment, Investman, j’apprécie beaucoup.
      Ton anecdote est intéressante, les méandres de la psychologie de ce vendeur sont étonnants. Il devait adhérer entièrement à son rôle, tu as eu du courage d’essayer de le convaincre (il doit bien en avoir un peu conscience au fond).

  5. Je suis totalement d’accord avec vous. Moi même j’ai un Nokia E63 depuis 6 ans (acheté 30€ au lieu de 300€ avec un renouvellement d’abonnement à l’époque). J’ai déjà changé une fois la batterie pour 40€ et je le referai tous les 3 ans jusqu’à que ce mon téléphone soit inutilisable ou que la batterie soit introuvable. C’est un téléphone conçu pour durer (très solide, autonomie d’une semaine au moins, très fiable, possibilité de changer la batterie pour 40€ ou même l’écran pour 12€, tous les logiciels utiles [Internet, Google Maps, Facebook, Bloc Note, PDF, Photo avec flash, Réveil…]…). Je déteste les smartphones tactiles. Ce n’est pas du tout pratique pour envoyer des SMS, l’écran est très fragile, l’autonomie est ridicule et la technologie tactile a une durée de vie limitée dû l’usure (6-7 ans pour les écrans capacitifs).

    Je suis également entièrement d’accord en ce qui concerne les extensions de garantie. La grande majorité des pannes ont lieu la première année de fonctionnement. De plus, les extensions de garantie sont des garanties du vendeur (supermarché, vendeur spécialisé…) et non de la marque elle même le plus souvent, donc avec pas mal d’exclusions dans le contrat.

    1. C’est une bonne solution pour bien gérer son budget, que de faire durer longtemps ses appareils, et je note que Nokia est réputé faire des téléphones solides (je l’avais déjà entendu dire d’ailleurs). Je tâcherai de m’en souvenir quand il faudra remplacer le mien.

      1. La division mobiles (téléphones et PC) de Nokia a récemment été racheté par Microsoft. Donc ce n’est pas dit que cela soit vrai pour les prochains mobiles malheureusement.

Laisser un commentaire