Devenir hôtesse de l’air : formation, salaire & métier

Formation hôtesse de l'air

Accessible aussi bien aux hommes qu’à la gent féminine, la profession de personnel navigant commercial ou PNC est très plébiscitée. L’hôtesse de l’air fait partie du PNC, au même titre que le steward. Dans l’appareil, l’hôtesse de l’air se charge principalement de l’accueil et de la sécurité des passagers. Elle s’occupe également du service et de la vente durant un vol. Ses fonctions se focalisent sur une consigne globale, qui consiste à veiller au bon déroulement du voyage de la clientèle. Pour aspirer à ce métier, plusieurs critères sont à remplir : conditions physiques, qualifications et compétences spécifiques, formations à suivre… Dans cet article, vous en saurez davantage sur les prérequis pour devenir hôtesse de l’air. En prime, découvrez quelles sont les perspectives d’avenir pour une hôtesse de l’air.

Quelles études faut-il poursuivre pour devenir hôtesse de l’air ?

Pour pratiquer le métier d’hôtesse de l’air, il faut suivre certaines études et formations. Certains diplômes ou certificats sont obligatoires, tandis que d’autres sont facultatifs, mais préconisés.

Les études pour devenir hôtesse de l'air
Les études pour devenir hôtesse de l’air

Le Baccalauréat, diplôme minimum recommandé pour être hôtesse de l’air

Si vous souhaitez travailler comme hôtesse de l’air, il vous est conseillé d’avoir un niveau d’études minimal équivalant au baccalauréat, quelle que soit la filière que vous avez choisie. Toutefois, il n’empêche que certaines compagnies aériennes embauchent des hôtesses, même sans le Bac, pourvu qu’elles aient d’excellentes connaissances générales.

Quoi qu’il en soit, il est fortement recommandé de poursuivre vos études jusqu’à l’obtention du baccalauréat. Cela vous permettra de décrocher plus facilement un travail. Du reste, selon certaines statistiques, il s’avère que près de 30 % du PNC est titulaire d’un diplôme Bac +2. Les compagnies aériennes privilégient les hôtesses qui possèdent une LEA ou Licence en Langues Étrangères Appliquées.

Le « Cabine Crew Attestation » : certificat indispensable pour une hôtesse de l’air

Dès lors que vous aurez votre diplôme, vous devez aussi obtenir le Certificat de Membre d’équipage de Cabine, également nommé Cabine Crew Attestation ou CCA. Sans ce diplôme, vous ne pourrez pas exercer en tant qu’hôtesse de l’air. Celui-ci a remplacé le CFS ou Certificat de Formation à la Sécurité depuis l’année 2013.

  Comment demander une formation à Pôle Emploi ?

Reconnue à l’échelle européenne, cette formation est dispensée par des établissements de formation agréés par la Direction Générale de l’Aviation Civile ou DGAC. Celle-ci a une durée totale de 165 heures, réparties en trois semaines de cours théoriques, soit 105 heures et une semaine et demie de cours pratiques, soit 35 heures.

Les cours théoriques incluent plusieurs modules, dont :

  • La règle relative à l’aéronautique ;
  • Les notions globales sur l’aviation ;
  • La météorologie ;
  • Les connaissances médicales et premiers secours ;
  • La sécurité ;
  • La surveillance en cabine et la gestion des passagers ;
  • L’art de communiquer avec l’équipage…

La validation de la partie théorique est finalisée par un examen théorique qui dure 1 h 45 min. Différentes sessions sont planifiées par la DGAC tous les ans. Elles comprennent un QCM ou questionnaire à choix multiples composé de 70 questions. Pour réussir l’examen, vous devez obtenir une note minimale égale à 75 % de réponses correctes. Si l’examen théorique n’est pas validé, vous ne pourrez pas passer à la formation pratique.

Quant à la formation pratique, elle permet d’appliquer les notions reçues en cours théoriques dans le cadre de mises en situation. Cette partie pratique aborde également plusieurs points, pour ne citer que la sécurité et les aspects médicaux.

Devenir hôtesse de l'air
Devenir hôtesse de l’air

Pour que votre CCA soit attesté, vous aurez à passer un examen final, à l’issue duquel vous devez avoir une moyenne générale égale ou dépassant 12/20. Après cela, vous serez recrutée par une compagnie aérienne. Tout en exerçant votre métier, vous aurez encore à suivre des formations internes, spécifiques à la compagnie pour laquelle vous travaillez.

  Formation agent de sécurité : tout savoir sur le métier

Où passer la formation hôtesse de l’air ?

L’hôtesse de l’air, tout comme le steward ainsi que le reste du personnel navigant commercial, poursuit une formation au sein d’une école spécialisée, bénéficiant de l’agrément de la juridiction de l’aviation civile. Ainsi, vous pouvez sélectionner l’organisme de formation de votre choix, du moment que celui-ci est reconnu par la Direction Générale de l’Aviation Civile.

Comme cela a déjà été évoqué, le cursus de l’hôtesse de l’air permet d’accéder au CCA ou Certificat de membre d’équipage de cabine, une certification qu’elle doit obligatoirement détenir pour pouvoir s’illustrer dans un métier du PNC. Une fois encore, il est à souligner que ce certificat ne peut être obtenu qu’auprès d’un institut agréé par la DGAC.

La formation requiert des compétences variées, relatives à l’exercice de la profession d’hôtesse de l’air ou de steward. Le métier d’hôtesse de l’air demande notamment un sens aigu du service. L’hôtesse doit faire preuve d’un grand sens du relationnel. Voici quelques conditions supplémentaires à remplir pour avoir la possibilité de suivre la formation :

  • Être âgée de 18 ans à 35 ans ;
  • Être physiquement apte, et donc effectuer une visite médicale au sein d’un centre agréé ;
  • Avoir la nationalité française, le cas échéant être ressortissant européen ;
  • Être capable de nager.

Quel est le salaire d’une hôtesse de l’air ?

Pour une hôtesse de l’air, le salaire varie en fonction de la compagnie aérienne. Néanmoins, la rémunération d’une hôtesse qui débute tourne usuellement autour de 1 500 euros à 2 000 euros brut par mois.

Au fil des années, ce salaire peut être sujet à une certaine augmentation. Ainsi, au bout de quelque temps, l’hôtesse de l’air peut gagner entre 3 500 euros, voire 4 500 euros brut, en particulier si elle est engagée par une compagnie aérienne de renom.

  Formation en kinésiologie : comment devenir kinésiologue ?

Quelles sont les perspectives de carrière d’une hôtesse de l’air ?

Tout au long de l’exercice de ses fonctions, l’hôtesse de l’air peut aspirer à une perspective de carrière. En premier lieu, elle peut prétendre au poste de chef de cabine. Elle se chargera d’assurer la supervision de son équipage à chaque vol. Elle fait en sorte que le vol se déroule dans les meilleures conditions, tant pour les passagers que pour le PNC.

les perspectives de carrière d’une hôtesse de l’air
Les perspectives de carrière d’une hôtesse de l’air

En outre, l’hôtesse peut monter en grade en devenant chef et instructeur du personnel navigant. Dans ce cas, vous aurez comme responsabilité d’instaurer des mesures de confort et différentes dispositions en termes de sécurité, pour que le vol des voyageurs se passe le mieux possible. La première mission de l’instructeur est donc de garantir que la règlementation est respectée. Et comme son nom l’indique, il lui revient aussi de former les PNC.

D’autre part, si vous désirez cesser les activités en avion, et si vous voulez plus de stabilité dans votre vie professionnelle et personnelle, vous pouvez trouver un poste en accueil et particulièrement en tant qu’hôtesse au sol. Vous serez alors chargée de recevoir les passagers, de répondre à leurs interrogations, de leur prodiguer des conseils et de présenter les services offerts dans l’aéroport.

Retour en haut