Formation onglerie : tout savoir sur le métier de prothésiste ongulaire

​Le mét​​ier de prothésiste ongulaire est une profession qui attire de plus en plus l’attention. Beaucoup de gens essaient d’oublier que ce travail apparemment simple nécessite non seulement des compétences manuelles, mais également des connaissances approfondies et un équipement professionnel. Avec le développement de diverses techniques d’embellissement des ongles, la demande de prothésistes ongulaires a considérablement augmenté. Si vous aimez créer de petits miracles sur une petite plaque à ongles et que vous souhaitez le faire de manière professionnelle, vous devriez certainement envisager de suivre des cours et une formation qui vous offrent la possibilité de devenir styliste d’ongles.

Quelles sont les missions d’un prothésiste ongulaire ?

Un styliste des ongles est, en d’autres termes, un manucure, une personne qui prend soin et esthétique des ongles des mains et des pieds. Aujourd’hui, la manucure ne s’arrête pas à l’application de vernis. Très souvent, les clientes veulent porter de beaux motifs intéressants et, surtout, originaux sur leurs ongles. La manucure doit donc y faire face. C’est pourquoi, dans ce métier, une chose est certainement très importante : la passion pour ce que vous faites et le développement constant.

missions d'un prothétiste ongulaire

Le prothésiste ongulaire non seulement peint, allonge ou reconstruit les ongles des mains et des pieds, mais en prend également soin. Il effectue divers soins de beauté. Tout d’abord, il enlève l’ancien gel, le vernis ou l’acrylique. Il nettoie les ongles, les hydrate, et utilise diverses huiles, préparations et bases qui renforcent la plaque à ongles. Dans le cas des pieds, il prend aussi souvent soin de la peau. Il hydrate les orteils, les nourrit et même les masse. Le champ des tâches est donc large. Tout dépend de la spécialisation du technicien.

Le métier de manucure, ou styliste des ongles, est apparu sur le marché relativement récemment. Le développement de diverses techniques et la nécessité d’utiliser de nombreux appareils ont fait apparaître sur le marché les premières cliniques où les clients pouvaient prendre soin de leurs mains et profiter de traitements d’embellissement des ongles. Aujourd’hui, les services des manucures peuvent être utilisés dans les SPA, les instituts de beauté ou encore dans les salons de coiffure.

Un prothésiste ongulaire s’occupe du soin et de l’apparence des ongles des mains et des pieds. De nos jours, l’offre dans les salons de beauté est extrêmement large. Ainsi, chaque cliente y trouvera un service qui lui est dédié. Dans les années 90, il était à la mode de peindre les ongles avec du vernis à ongles ordinaire. Cependant, tout a changé avec le temps. De nos jours, les vernis ordinaires ont été battus dans le classement par des ongles peints avec des vernis hybrides ou allongés avec du gel. 

Les tâches d’un styliste des ongles incluent non seulement un revêtement parfait avec du vernis à ongles, mais également une extension et un style parfaits de la plaque à ongles. De plus, chaque styliste des ongles doit connaître les effets des préparations cosmétiques, et doit être capables de les appliquer correctement sur les ongles. Dans son travail, il peut également rencontrer divers dommages à la plaque de l’ongle ou des maladies de la peau. Pour cela, la connaissance de l’anatomie est indispensable. Ce n’est que grâce à cela que vous pouvez établir efficacement un diagnostic, mettre en œuvre des préparations ou envoyer le client vers un spécialiste approprié.

Comment se former en onglerie ?

Le chemin pour devenir Nail Artist professionnel est très long, car il ne suffit pas d’avoir une bonne dextérité et de savoir poser le vernis sur les ongles pour pouvoir se définir comme une professionnelle. Il faut savoir marier harmonieusement les couleurs, connaître les différents types de techniques et aussi savoir interpréter ce que veut le client. Heureusement aujourd’hui il existe de nombreuses écoles, académies et centres de formations qui proposent une formation ad hoc puis délivrent un diplôme professionnel. Ensuite, il faut suivre une formation pratique dans un centre de bien-être.

Vous n’avez pas besoin de qualifications spécifiques pour devenir technicienne des ongles en France, mais les employeurs sont plus susceptibles de vous embaucher si vous avez une certification reconnue (surtout si vous n’avez aucune expérience réelle sur le terrain). Avoir quelque chose sur un papier vous aidera à vous démarquer des autres candidats. Alors, comment pouvez-vous obtenir des certifications ? Voici les options possibles :

  • Suivre un cours d’onglerie dans un institut de formation ;
  • Fréquenter une école d’esthétique ;
  • Suivre une formation en ligne ;
  • Chercher un apprentissage ou un stage en technique ongulaire.

Il est possible et nécessaire d’apprendre l’art du traitement des ongles tout le temps, mais les connaissances de base peuvent être acquises en un temps relativement court. Vous pouvez apprendre les bases du traitement approprié des cuticules, de la mise en forme des ongles, des extensions de plaque, du soin des doigts de qualité et de divers modèles en quelques semaines en moyenne. Ensuite, vous pouvez consacrer 2 à 3 mois de pratique continue avec des modèles.

Quelle que soit la voie que vous choisissez, rappelez-vous que la pratique rend parfait. Demandez à vos amis et à votre famille s’ils sont prêts à vous laisser pratiquer en peignant et en appliquant des extensions sur leurs ongles. Investissez également dans des équipements d’entraînement afin que vous puissiez essayer de nouveaux styles et techniques chaque fois que vous en avez le temps.

se former en onglerie

Quelle formation pour devenir prothésiste ongulaire ?

Il est préférable que la formation se déroule en petits groupes. Vous serez constamment sous la supervision d’un professeur, ce qui vous aidera à obtenir une très bonne formation de base. Une autre subtilité lors du choix d’une école ou d’un cours de manucure est la durée de la formation et le type de cours. Il existe de nombreux types de manucure, mais vous devez d’abord maîtriser les types de base. A partir de cette base, vous pourrez développer davantage de nouvelles techniques.

Formation en studio

C’est peut-être la meilleure option pour développer des compétences. Lors des cours, vous pouvez calmement poser des questions, apprendre de nouvelles choses, suivre la pratique des maîtres, travailler sous leur direction, apprendre de l’expérience. Cependant, aujourd’hui, presque chaque studio propose son propre programme d’études. Comment choisir le meilleur ? Nous vous conseillons de prêter attention à un certain nombre de facteurs :

Nombre d’étudiants 

Trouvez des informations sur le nombre d’étudiants qui ont suivi ces cours pour voir quels sont leurs avis. Il vaut également la peine de savoir à l’avance quelle est la taille du groupe. Plus il y a d’élèves, moins on s’occupera de vous. Après tout, vous voulez tirer le meilleur parti de votre investissement, n’est-ce pas ?

Contenu du programme

Les prothésistes ongulaires novices ne doivent pas s’accrocher à des technologies complexes. Vous devez d’abord obtenir une base solide. Si on vous promet immédiatement la conquête de la manucure classique, des soins européens et de la technologie matérielle, courez aussi loin que possible d’une telle école.

Auto-apprentissage

Sur les réseaux sociaux, YouTube et les blogs thématiques, vous pouvez trouver de nombreuses informations pédagogiques sur la manucure. Pourquoi suivre des cours et dépenser de l’argent alors que vous pouvez simplement les exploiter ?

Oui, l’auto-apprentissage est une réelle opportunité de maîtriser les subtilités de la création d’une manucure. Après avoir défini un objectif, vous pouvez regarder des vidéos, lire des articles et regarder des images pendant quelques semaines, puis commencer à vous entraîner. Ainsi, vous maîtriserez les compétences de base et pourrez faire une manucure tolérable pour vous-même, votre famille et vos amis.

Cours d’onglerie

Cette option de formation consiste à suivre des cours de manucure ou des master classes de spécialistes de haut niveau. Il s’agit d’une formation en onglerie dans une école d’esthétique. Dans la salle de classe, il est possible de travailler sous la supervision d’un spécialiste, et toute erreur sera remarquée à temps et corrigée par un enseignant expert. Ces cours sont de nature pratique, vous pourrez développer vos compétences et capacités sur des modèles. En regardant le travail du maître, vous pouvez immédiatement clarifier les détails et poser des questions. Pour travailler, vous n’aurez qu’à acheter l’instrument et payer le coût des cours. Dans ces écoles, vous pourrez obtenir des diplômes comme le bachelor esthétique, le BTS esthétique, le Bac pro esthétique et le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie.

cours d'onglerie

Comment se faire financer une formation en onglerie ?

Diverses options existent pour faire financer sa formation de prothésiste ongulaire. Les personnes au chômage et les sans emploi peuvent faire financer leur formation par Pôle Emploi. Les conseils régionaux et les conseils généraux accordent également des financements partiels pour les formations en onglerie. Si vous êtes salarié, vous pouvez obtenir un financement auprès de l’instance CIF auquel est affiliée votre entreprise. Les artisans professionnels de la beauté peuvent s’adresser au Fond d’Assurance Formation des Chefs d’Entreprises Artisanales (FAFCEA) pour le financement de leurs cours de perfectionnement. Les handicapés peuvent, quant à eux, s’adresser à l’AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées).

Quel est le salaire de prothésiste ongulaire ?

Le salaire dépend des conditions dans lesquelles le maître travaille. Le prix des services dépend du niveau de formation, de l’expérience, de la qualité du travail et de la région dans laquelle vous travaillez. Si le prothésiste ongulaire travaille dans un salon, il reçoit un pourcentage de l’argent versé par le client. Beaucoup pensent que cela n’est pas rentable, bien que différents salons proposent des pourcentages différents. Néanmoins, travailler dans les salons présente des avantages.

Le prothésiste ongulaire reçoit un bénéfice net, car il n’achète pas de meubles, d’équipements, d’outils, de matériaux et de consommables. Il ne perd pas de temps pour enregistrer les clients et ne s’occupe pas de la comptabilité. Toutefois, travailler pour soi a aussi un avantage : vous bénéficiez d’un horaire de travail flexible. Un prothésiste ongulaire salarié débutant perçoit le SMIC. Un prothésiste confirmé a un salaire qui oscille entre 1500 et 2000 €.

Retour haut de page