Eco-conduite : comment réduire sa consommation de carburant

eco conduite

L’éco-conduite, c’est un ensemble de bonnes habitudes qui permettent de réduire considérablement la consommation de carburant de votre voiture. On l’appelle aussi conduite économique.

Saviez-vous qu’une conduite souple pourrait vous faire économiser jusqu’à 40% de carburant, par rapport à une conduite nerveuse ?

L’éco-conduite réduit aussi le risque d’accidents, ainsi que l’usure des éléments mécaniques de la voiture. Elle préserve enfin l’environnement en réduisant la pollution émise par la voiture.

J’avais déjà parlé, dans un autre article, de quelques principes pour réduire son budget auto en général. Aujourd’hui, nous allons voir toutes les astuces pour consommer moins de carburant.





Comment pratiquer l’éco-conduite ?

 

 

Conduire de manière souple

Evitez les fortes accélérations et les freinages brusques, qui consomment beaucoup de carburant et émettent plus de pollution. Pour cela, regardez loin devant vous pour anticiper les obstacles à venir, et ralentissez à l’avance à l’approche d’un obstacle plutôt que de freiner brusquement devant celui-ci.

Les premières vitesses, et surtout la première, font consommer beaucoup de carburant. Quand c’est possible, il est plus économique d’aborder un obstacle à allure réduite, plutôt que d’arriver trop vite et de devoir s’arrêter puis redémarrer.




Rouler avec le rapport le plus élevé

Au démarrage, la première vitesse ne sert qu’à donner la première impulsion à la voiture, il faut ensuite passer rapidement la deuxième. C’est en effet la première qui consomme le plus (la raison est simple : c’est la vitesse la plus puissante).

On accélère ensuite doucement en montant assez rapidement les rapports (vitesses) jusqu’à atteindre l’allure souhaitée. Il ne faut pas accélérer brusquement.

On préfèrera conduire avec un rapport plus élevé. Par exemple, au lieu de rouler à 50 km/h en 3ème, on passera la 4ème, voire la 5ème.

Le moteur tournera ainsi en léger sous-régime et consommera moins. En roulant avec un rapport élevé, les moteurs diesel, notamment, entraîneront la voiture sans que vous ayez besoin d’utiliser l’accélérateur. C’est une façon de conduire économe, car l’injection de carburant est coupée lorsqu’on lâche l’accélérateur avec une vitesse enclenchée (sur la plupart des voitures construites depuis les années 1990). Il n’y a donc pas de consommation de carburant.




Utiliser le frein moteur

Lâcher l’accélérateur et rétrograder si nécessaire fait ralentir naturellement la voiture. Utilisez le frein moteur plutôt que la pédale de freins, autant que possible. Vous réduirez par la même occasion l’usure de vos plaquettes de freins.

Lorsque vous relâchez la pédale de frein, vitesse enclenchée, l’injection de carburant est coupée. Vous ne consommez donc pas de carburant. Il est donc intéressant d’utiliser la force d’inertie de la voiture en relâchant l’accélérateur pour la laisser continuer sa route.

 

Contrôler ses pneus

Des pneus bien gonflés occasionnent moins de frottement avec la route, donc moins de résistance au déplacement de la voiture. Ils permettent donc de consommer moins de carburant.

Des pneus mal gonflés, au contraire, engendrent une consommation de carburant accrue et risquent d’éclater.

Faites aussi contrôler la géométrie des pneus, car un mauvais alignement engendrera aussi une consommation accrue (plus de frottement, donc une perte d’énergie qui devra être compensée par une consommation de carburant plus élevée), et une usure prématurée des pneus et suspensions.

 

Entretenir sa voiture

Il est important de faire une vidange régulièrement, car une huile encrassée altère la puissance du moteur, qui doit alors consommer plus de carburant.

Au contraire, une huile propre offre une bonne lubrification au moteur, réduit les frottements et donc la perte d’énergie (et l’énergie de votre voiture, c’est justement le carburant).

 

Prévoir ses trajets

Dans un embouteillage, on consomme plus de carburant à cause des nombreux freinages et redémarrages. Vous pouvez prévoir votre trajet sur internet, et consulter en temps réel l’état de la circulation, par exemple sur Sytadin.fr pour l’Ile de France.

 

Conduire un peu moins vite

Ce conseil n’est pas toujours facile à appliquer, mais si vous êtes seul sur la route, abaisser un peu votre vitesse vous fera économiser du carburant.

Par exemple, rouler 100 kilomètres à 120 km/h au lieu de 130 permet d’en économiser un litre. La perte de temps ne se chiffre qu’à quelques minutes.

 

Eteindre le moteur pour les arrêts de plus d’1 minute

Ce conseil n’est pas valable dans les embouteillages, mais en attendant son tour à la station service, au Drive pour vos courses, ou en attendant quelqu’un, c’est tout à fait possible et recommandé. En effet, un moteur qui tourne au ralenti consomme toujours un peu d’essence. Contrairement à la croyance, dans nos voitures modernes, l’énergie nécessaire au redémarrage serait inférieure à celle consommée par un moteur tournant pour rien.

Beaucoup préconisent de couper le moteur au feu rouge, je ne suis pas tellement convaincue. Le temps d’attente n’est pas toujours suffisant, et couper son moteur dans la circulation me paraît un peu dangereux, sans compter l’impact sur la fluidité du trafic.

 

Utiliser le régulateur de vitesse

Si votre voiture en est équipée, il vous permettra d’éviter les variations de vitesse et devrait donc vous permettre de consommer un peu moins. Sans compter que vous passerez les radars sans risque, ce qui est une garantie d’économies intéressante.

 

Utiliser moins d’accessoires électriques

Certains sont nécessaires pour la sécurité, mais il faut être conscient que tout accessoire électrique (phares, essuie-glaces, climatisation, auto-radio…) consomme du carburant.

Vous pouvez donc éteindre vos feux de croisement en journée, utiliser plutôt la ventilation que la climatisation, et débrancher vos appareils de l’allume-cigare ou des autres prises du véhicule.

 

Ne pas surcharger la voiture

Enlevez de la voiture tout élément que vous n’avez pas besoin de transporter. En effet, plus la voiture est lourde, plus elle a besoin de carburant pour rouler.

Ne laissez donc pas le vélo du petit dernier dans votre coffre si ce n’est pas nécessaire.

Certains conseillent même de ne faire que des demi-pleins de carburant pour réduire le poids engendré.

 

Améliorer l’aérodynamisme

On a parfois besoin d´accessoires pour transporter nos affaires mais ils réduisent l’aérodynamisme de la voiture. Retirez donc les porte-vélos, coffres de toit et galeries si vous ne les utilisez pas. Ils augmentent la prise au vent de la voiture, et obligent le moteur à consommer plus pour compenser.

Privilégiez également la remorque au coffre-toit. Elle vous fera consommer 10% de moins. En plus, c´est très simple à installer. Le site Rameder.fr vous aidera à trouver l’attelage adapté à votre véhicule.

De même, fermez vos fenêtres quand vous roulez à grande vitesse. Là aussi, des fenêtres ouvertes réduisent l’aérodynamisme et vous feront consommer plus de carburant.

 

Réduire l’utilisation de la climatisation

Quand c’est possible, utilisez la ventilation (les bouches d’aération souffleront l’air à température ambiante) plutôt que la climatisation, qui consomme énormément de carburant.

Si vous choisissez d’utiliser la climatisation, ne la réglez pas sur une température trop basse par rapport à la température extérieure.

Pour réduire la température intérieure, garez-vous à l’ombre, utilisez un pare-soleil pour pare-brise, et aérez la voiture avant de repartir.

 

Pour finir, je dirais que la meilleure façon d’économiser, c’est encore d’utiliser la voiture quand c’est vraiment nécessaire, et de marcher ou de se déplacer à vélo autant que possible !

pédalo voiture

4 réflexions sur “Eco-conduite : comment réduire sa consommation de carburant”

  1. Vous oubliez aussi : Planifier ses trajets en regardant sur google ( ou autre ) avec et sans péages, c’est souvent un énorme source d’économie pour un temps de trajet parfois pas beaucoup plus long. ( sauf pour traverser la france.. ) et naturrellement, si on maitrise la conduite souple, on gagne encore en consommation.
    De plus en plus de villes sont déviées, et le week-end les nationales sont tranquilles.
    Concernant la climatisation, je suis moins sur que vous. En effet, en utilisant réguliérement la clim sans un consigne trop froide, cela permettra la circulation des fluides ( un gaz avec de l’huile ) Cela graisse les joints et les roulements. Ne pas utiliser sa clim pdt les 6 mois d’hiver, cela se traduit souvent par une recharge de clim, et parfois des changements de piéces, tel le compresseur et la la facture monte très très vite ( >800€ )

    1. Bonjour Coyote,
      Merci pour ces informations.
      Vous avez tout à fait raison, google et d’autres sites permettent de connaître à l’avance le prix des péages en testant plusieurs trajets, c’est une très belle source d’économies. Je n’en ai pas parlé ici car l’article concernait plutôt la problématique de la consommation de carburant. Mais merci pour cette précision qui servira aux lecteurs.
      Merci pour la précision sur la climatisation, vous avez raison, il faut l’utiliser tout de même de temps en temps pour l’entretenir.
      Aurore

  2. Hello,
    C’est complètement vrai qu’on peut réduire sa consommation en adoptant une conduite éco-responsable. Vu que j’utilise assez souvent ma voiture, ces conseils me seront très utiles. Au fait , ça me rappelle un peu un article que j’avais lu sur ce magazine consommation : ****. On donnait aussi des conseils pour adopter une conduite éco-responsable en hiver, entre autres.

Laisser un commentaire