Comment solder un crédit ? 

Comment solder un crédit ?

Selon les chiffres, plus de huit millions de ménages français ont souscrit un crédit à la consommation en 2020. Les prêts, quelles que soient leurs natures, sont, en effet, de véritables coups de pouce à la vie quotidienne des particuliers. Pour une raison ou une autre, il peut, cependant, que vous ayez les possibilités de recourir à un remboursement par anticipation. Ce qui est tout à fait dans vos droits ! Encore faut-il comprendre les différentes étapes pour solder un crédit.

En quoi consiste le remboursement anticipé ? 

Vous avez souscrit à un crédit il y a quelques mois, années ? Aujourd’hui, votre situation financière a évolué considérablement ? Vous avez une rentrée d’argent importante et soudaine ? Vous pensez à rembourser votre crédit avant l’échéance ? C’est possible et c’est ce que l’on appelle remboursement anticipé. 

Comme vous l’aurez compris à son nom, il s’agit du paiement du capital restant dû à l’institution financière avant les échéances convenues. Le remboursement anticipé peut être total ou partiel. Dans le premier cas, il s’agit d’un remboursement anticipé en intégralité. Dans le second cas, il s’agit du remboursement d’une partie (qu’elle soit grande ou petite) du crédit. 

Il est à préciser que la banque ne peut pas vous refuser cette démarche et vous n’avez pas non plus besoin de justifier les raisons de ce remboursement. 

Le remboursement

Le remboursement partiel est-il possible ? 

Oui, il est tout à fait possible de procéder au remboursement partiel de votre prêt ! Il s’agit, comme vous l’aurez compris, d’un remboursement d’une partie du capital emprunté en une seule fois, au lieu de procéder à un remboursement mensuel. 

Par exemple, suite à la vente de votre bien immobilier, vous avez reçu une somme d’argent conséquente. Vous souhaitez donc procéder à un remboursement, mais pas en totalité, de votre crédit. Grâce à cette démarche, vous pouvez alléger vos mensualités ou rendre plus souple la durée de votre emprunt. 

Bien sûr, le remboursement partiel requiert le respect d’une condition : le montant à rembourser doit être inférieur ou égale à 10 % de la somme empruntée initialement. Après le remboursement partiel, vous aurez la possibilité de : 

  • Rembourser les mêmes mensualités, mais avec une durée raccourcie 
  • Réduire les mensualités et garder la durée de l’emprunt initial 

Attention, se tourner vers un remboursement partiel peut engendrer des frais supplémentaires. L’institution financière peut, par exemple, vous demander de payer des indemnités de remboursement anticipé. Mais ces points sont mentionnés, obligatoirement, dans le contrat. 

Comment en faire la demande ? 

Quand envisager un remboursement anticipé ? Dès lors que vous avez les fonds nécessaires pour le remboursement anticipé total ou partiel ! Mais avant cela, il est nécessaire de comprendre que vous devez passer par quelques étapes pour que l’institution financière puisse valider votre démarche.

En effet, selon la législation en vigueur, vous devez en faire une demande préalable auprès de votre banquier. Comment ? En envoyant une lettre de remboursement anticipé par courrier recommandé avec accusé de réception. 

Un remboursement anticipé

Vous remarquerez qu’il n’y a pas de préavis dans le cadre d’une demande de remboursement partiel ou total de votre crédit. Vous pouvez, par conséquent, solder votre crédit à tout moment. Néanmoins, il est grandement recommandé de s’y prendre au moins 1 mois à l’avance pour simplifier les différentes étapes et optimiser, au maximum, la rentabilité de cette opération. 

La banque à laquelle vous avez souscrit le crédit est dans l’obligation, à la suite de la réception de la lettre de demande, vous répondre dans les plus brefs délais. Elle a, par la même occasion, le devoir de vous informer gratuitement sur toutes les éventuelles conséquences (notamment au sujet des frais liés au remboursement anticipé) de cette opération.  

Quels sont les frais à payer ? 

Concrètement, combien vous coûte le remboursement par anticipation ? Qu’il soit partiel ou total, le remboursement anticipé entraîne différents frais. Généralement, cette démarche n’est pas appréciée par les emprunteurs. Et pour cause, ils ne peuvent pas profiter pleinement des intérêts initiaux, pendant toute la durée du crédit. Ainsi, pour faire face à cette « perte », les institutions financières mettent en place des indemnités de remboursement anticipé ou IRA. Toutefois, il vous sera possible de négocier ces frais lors de la signature de prêt. Dans tous les cas, ces pénalités sont calculées en fonction du montant initial de votre emprunt. Toutefois, ces frais ne peuvent pas dépasser : 

  • 3 % du capital restant dû 
  • 6 mois d’intérêts calculés au taux moyen de l’emprunt 

Sachez, que dans certains cas, vous pouvez rembourser votre crédit par anticipation, sans payer de frais : 

  • Vous ne payez pas de frais supplémentaires sur les prêts conclus après le 1er juillet 1999, si vous venez de vendre votre logement suite à un changement de lieu de travail. 
  • Vous n’avez pas à payer des frais supplémentaires sur le remboursement d’un prêt conclu après le 1er juillet 1999 en si vous ou votre époux décède ou perd son travail (à la suite d’un chômage technique par exemple)
  • Vous êtes exempt de frais lors d’un remboursement partiel ou total d’un prêt de longue date (c’est-à-dire plus de 20 ans)

Pour obtenir des chiffres précis et connaître les différentes conditions s’y afférant, vous pouvez passer par un simulateur de remboursement anticipé. 

Le remboursement anticipé est-il avantageux ?

Quels sont les véritables avantages de passer par un remboursement anticipé ? C’est surtout une question d’allègement des finances. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Oui, le remboursement anticipé peut être une stratégie très avantageuse. Néanmoins, pour en tirer le plus d’avantages possibles vous devez prendre en considération certains points : 

  1. Les frais liés au remboursement anticipé ne sont pas les mêmes, selon que vous procédiez au solde du crédit au début ou vers la fin du prêt. En effet, les intérêts seront plus importants en début de crédit. 
  2. Vous savez que le taux d’intérêt et la durée du prêt sont étroitement liés. Plus le taux est élevé, plus la durée est importante. Et c’est dans ce cas que le remboursement anticipé est le plus avantageux. 
  3. Le remboursement anticipé n’est donc pas forcément une bonne idée s’il ne vous reste plus que quelques années de crédit à rembourser. Dans ce cas, il serait plus judicieux de votre part de vous tourner vers l’épargne plutôt que le remboursement. 
Retour haut de page