Maison trop grande = danger

Maison trop grande = danger

Sur ce blog j’ai souvent parlé du fait de vivre en dessous de ses moyens pour être en bonne santé financière.

C’est le même principe pour le logement. Il est tentant d’acheter une grande maison, ou un grand appartement. C’est enthousiasmant, tout cet espace, et on aime avoir de la place pour stocker plein de choses.

Mais plusieurs dangers vous guettent si vous achetez un logement trop grand, en allant au maximum de votre capacité financière.




 

  1. Une maison trop grande va épuiser votre capacité financière

Je veux dire par là que vous allez vous endetter au maximum pour acheter le plus grand et le plus beau logement possible. C’est ce que presque tout le monde fait.

Sauf qu’après ça, vous allez passer 20 ans, ou même 25, à ne rien faire d’autre que payer votre maison.

Comme vous vous serez endetté au maximum, vous aurez une grosse mensualité à payer chaque mois, qui vous empêchera de mener à bien d’autres projets. Vous ne pourrez pas investir, ou très peu, car les banques trouveront que votre capacité d’endettement est trop entamée par votre résidence principale. Pour sécuriser son avenir, c’est bien d’avoir une résidence principale à soi, mais c’est quand même peu.

Si vous utilisiez mieux votre capacité d’endettement, en achetant par exemple des appartements, dont les locataires rembourseraient vos mensualités en payant leur loyer, vous démultiplieriez l’effet de levier. Et vous parviendriez 20 ans plus tard à un patrimoine beaucoup plus important.

Avec une maison trop grande et trop chère, peut-être même que partir en vacances sera difficile, car la mensualité pèsera lourd dans votre budget.

C’est dommage de se mettre un si gros boulet au pied.

Bien sûr, on a besoin de se loger, et ça a un coût. Mais en étant raisonnable, en se contentant de la place dont on a besoin, ni plus ni moins, on peut ensuite garder de l’argent pour vivre de belles choses.




  1. Dans une maison trop grande, les frais sont plus importants

Cela coûte beaucoup plus cher de chauffer 200 m² que 80.

Les impôts locaux seront aussi plus élevés, car ils sont proportionnels à la surface.

Les frais d’entretien seront plus importants, car le coût des travaux se calcule au nombre de m².

Avez-vous les reins assez solides pour assumer tous ces frais ? Et ces frais ne vont-ils pas là encore vous empêcher de réaliser vos autres rêves ?

Il vaut mieux voir plus petit dans un premier temps, quitte à agrandir ensuite en aménageant les combles ou une dépendance si le besoin s’en fait vraiment sentir.

Je ne dis pas qu’il faille prendre un logement sous dimensionné par rapport à vos besoins, mais simplement un logement adapté à la taille de votre famille.

Par exemple, notre maison fait 78 m² habitables pour deux adultes et deux enfants.

On ne se sent pas à l’étroit, car on a assez peu de meubles, et du mobilier qui ne prend pas trop de place. On désencombre régulièrement. Du coup, cela paraît suffisamment spacieux. Il y a des combles aménageables si nécessaire, mais il y a des chances qu’on ne les aménage pas, car on ne ressent pas tellement le besoin d’avoir d’espace supplémentaire.

Acheter une maison juste adaptée à nos besoins, nous a permis d’investir en plus dans deux appartements locatifs, et plus à l’avenir. Cela n’aurait pas été possible en prenant un gros crédit pour la résidence principale.

maison chaleureuse

  1. Faut-il vraiment acheter des mètres carrés pour stocker des choses dont on n’a pas besoin ?

Là je vais vous parler à nouveau du minimalisme, un principe de vie que j’aime bien (sans être à fond dedans).

Si vous ne savez pas ce qu’est le minimalisme, c’est un courant de pensée selon lequel on devrait s’alléger de nos possessions pour s’alléger l’esprit (et le porte-monnaie).

En fait, on se rend compte qu’on a besoin d’assez peu de choses pour vivre quotidiennement et pour être heureux. Le bonheur se trouve plus dans les relations et les expériences, que dans les choses.

Dès lors, pourquoi garder des choses qui ne nous servent pas ?

N’oublions pas que ces choses engendrent des coûts : il faut les stocker (donc acheter plus grand ou louer une pièce de stockage en plus), il faut les entretenir (ménage, réparations).

Et un espace encombré nous fait nous sentir mal à l’aise chez nous.

A l’achat, une chambre supplémentaire peut faire augmenter le prix de 30 à 50 000 euros. Etes-vous prêt à payer ce prix pour poser des objets dont vous ne vous servez presque jamais ?

Alors, si vous pensez déménager pour plus grand, commencez par vous désencombrer de tout ce qui ne vous a pas servi depuis 1 an, puis voyez si vous ne vous sentez pas mieux dans ce nouvel espace dégagé.




  1. Faut-il s’endetter pour plaire aux autres ?

Parfois, on a envie d’acheter le plus grand possible pour montrer son aisance financière, comme on achèterait une grosse voiture. Une belle et grande maison, c’est un signe de réussite.

Mais ce serait une erreur, à mon avis, car les frais engendrés peuvent finalement vous appauvrir, ou vous obliger à travailler plus que de raison pour payer votre grande maison, et ne plus avoir de temps pour vivre réellement.

Comme le dit une citation qui me plaît bien, « nous achetons des choses dont nous n’avons pas besoin, avec de l’argent que nous n’avons pas, pour impressionner des gens que nous n’aimons pas ». C’est le résumé de la société de consommation.

C’est pourquoi il faut se libérer du regard des autres. Combien de fois avons-nous fait (ou nous sommes-nous retenus de faire) quelque chose à cause de ce qu’on allait penser de nous ?

 

Dans cet article, j’ai donné mon avis personnel.

Ca peut être un plaisir d’avoir une grande et belle maison, quand on peut se le permettre, comme d’autres aiment conduire de belles voitures. Et c’est respectable, chacun trouve son plaisir où il le souhaite. C’est à chacun de déterminer, finalement, si le jeu en vaut la chandelle, de se payer le logement le plus grand possible, selon ses objectifs de vie.

6 réflexions au sujet de “Maison trop grande = danger”

  1. Bonjour,

    je réagis à votre article très intéressant. je réalise que j’ai beaucoup de chance dans la mesure où certes j’habite loin de mon lieu de travail mais j’ai ma maison (sans prêt)….d’où un rangement à fond que j’ai commencé et notamment déjà le tri dans mon dressing….
    Il est vrai que pendant le début de ma vie professionnelle et personnelle j’ai habité un petit 3 pièces avec les deux enfants (garçon et fille) dans la même chambre. celà devenait juste surtout quand ils ont grandi.
    je trouve cette philosophie minimalisme très bien mais difficile à appliquer surtout en cette société où tout est fait pour consommer (le courrier que l’on reçoit les sms de publicité) je ne réponds plus à tous ça….
    et me suis mise aussi au tri écologique et bio (j’ai essayé et celà fonctionne) ainsi que de prendre du liquide vaisselle bio dans une bouteille recyclée – c’est pratique et on ne jette pas de plastique…. j’ai commencé la même chose pour l’huile d’olive….
    A bientôt.

    Mme Françoise GITARD

    • Bonjour Françoise,
      Oui c’est une grande aide d’avoir fini de payer sa maison. Nous aussi nous avons habité un petit 3 pièces avec deux enfants et effectivement, cela devient vite étroit, malgré tout le tri et le rangement que l’on peut faire. Quel bonheur maintenant d’avoir notre maison et un petit jardin.
      Pour le minimalisme, il faut prendre ce qui nous convient et avancer petit à petit. Effectivement la société nous pousse à acheter ou même à recevoir plein de choses et il faut faire un tri régulièrement.
      C’est une bonne idée de réutiliser les contenants pour les produits écologiques. Moi je fais pas mal de ménage au vinaigre blanc et avec des chiffons microfibre lavables (éponges lavables aussi), c’est très efficace.
      A bientôt !
      Aurore

  2. Comme toujours, un article très pertinent. J’adore la citation de Dave Ransey, j’y songe souvent.
    C’est rigolo car je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis, de plus nous vivons aussi dans 78m2 😉
    J’ai écris un article sur mon blog qui s’intitule “pourquoi choisir une maison plus petite : 9 raisons de vivre dans un plus petit espace”
    L’approche n’est pas tout à fait la même, la tienne est plus financière évidement, mais au final le diagnostique est pareil.
    Vivons mieux dans une petite maison pour avoir assez d’argent pour s’amuser à coté !
    Je mets le lien vers l’article si jamais cela t’intéresse d’y jeter un coup d’œil

    http://making-house-home.blogspot.com/2017/05/pourquoi-choisir-une-maison-plus-petite.html

    Bonne journée,
    Aurore

    • Bonjour Aurore,
      Merci beaucoup 🙂
      Je vais lire de ce pas ton article qui semble très intéressant !
      Merci pour le partage.
      Bonne journée à toi aussi !

      Aurore

  3. C’est vrai que ce n’est pas dans nos habitudes, de penser ainsi. Pourtant, c’est très logique.
    De plus, quand les enfants ont quitté le cocon familial, et que l’on devient âgé, la taille de la maison devient un véritable handicap.

Laisser un commentaire