J’ai testé pour vous : changer de fournisseur d’électricité

J’ai testé pour vous : changer de fournisseur d’électricité

J’ai cherché il y a quelques mois à réduire notre facture d’électricité (chez nous tout est électrique). C’est ce qui m’a amenée à me pencher sur la possibilité de quitter EDF.

Vous le savez peut-être, depuis 2007, l’Etat a ouvert le marché de l’énergie (gaz et électricité) à la concurrence pour les particuliers.

Chacun peut donc résilier son contrat auprès de son fournisseur historique pour souscrire chez un concurrent.

On n’y est pas encore très habitués, et pourtant, cela peut permettre de faire des économies. Pourtant, seuls 6% des Français ont sauté le pas. Pourtant, contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’y a pas de “loup” : ce n’est qu’une question de formalités. Je l’ai fait et je vous le recommande !





Comment trouver des renseignements concrets pour changer de fournisseur ?

 

Je vous conseille le site energie-info.fr. Ce site a été conçu par les pouvoirs publics pour aider les particuliers comme les professionnels dans leur démarche. C’est le site que j’ai utilisé.

Il vous permettra de déterminer de quel type de contrat vous avez besoin, et vous proposera un comparatif des fournisseurs d’énergie selon les critères que vous aurez renseignés.

J’ai trouvé ce comparatif très bien fait, d’autant qu’il indique aussi les promotions éventuelles en cours chez chaque fournisseur.

Il calcule même l’économie réalisée pour chaque fournisseur, par rapport à votre contrat actuel.




J’ai trouvé mon futur fournisseur, que faire maintenant ?

 

C’est votre nouveau fournisseur qui va s’occuper de tout. Il vous suffit de vous inscrire sur son site, et lui-même se chargera de résilier votre abonnement actuel.

Le changement se fera à une date fixée lors de votre inscription, et vous ne vous en rendrez même pas compte.

C’est toujours ERDF (ou GRDF pour le gaz) qui s’occupera de la maintenance et de l’entretien du réseau. Il n’y aura pas de coupure d’électricité ni de gaz, et cela ne nécessitera pas l’intervention d’un technicien à votre domicile : tout se fera à distance.

Par contre, le gestionnaire du réseau (Enedis et Engie) facture des frais de mise en service : environ 18,46 € pour l’électricité, et 19,09 € pour le gaz. Un coût cependant vite amorti grâce aux économies réalisées.

Concrètement, pour moi, il y a eu quelques couacs administratifs chez le nouveau fournisseur Engie (mauvaise organisation sûrement), entre la souscription et le jour du changement. C’est pourquoi j’ai préféré par la suite changer à nouveau pour Total Direct Energie, que je n’ai plus quitté depuis.




Mais au final, le changement s’est bien fait à la date prévue, j’ai bien bénéficié de l’offre promotionnelle annoncée (75 euros offerts, soit un mois de consommation gratuite pour nous), et le prix du kilowattheure est légèrement inférieur à celui du tarif réglementé.

Et bien sûr, la fourniture d’électricité est exactement de la même qualité qu’avant : pas de coupures, j’ai conservé le double tarif et le même créneau d’heures creuses, etc.

C’est donc un presque sans faute, et en tout cas une expérience très concluante.

 

Puisque le changement est si simple, je referai peut-être l’opération l’année prochaine avec un autre fournisseur, selon les offres promotionnelles disponibles. Si on peut gagner un mois d’électricité gratuite chaque année, on aurait tort de se priver 😉

Edit 2019 : j’ai, depuis, changé de fournisseur pour aller chez Direct Energie, qui offre un meilleur service client. J’en suis très satisfaite ! Grâce à l’offre de parrainage de Direct Energie, vous pouvez gagner 20 €en indiquant ma référence parrain 103743082.

 

Et vous, avez-vous déjà sauté le pas, ou y avez-vous pensé ? Ca vous tente ?

15 réflexions au sujet de “J’ai testé pour vous : changer de fournisseur d’électricité”

  1. Depuis le temps que je veux le faire, je vais donc m’y mettre dès le mois prochain, date à laquelle je reçois ma facture suez. Merci pour cet article !

    • Bonjour Déborah,
      Ca me fait plaisir que cet article te donne envie de t’y mettre aussi. En plus concernant le gaz (comme tu mentionnes Suez, je pense que tu parles du gaz ?), il me semble que l’économie est encore plus importante par rapport au tarif réglementé.
      A bientôt !

    • Super, ça fait une très belle économie sur l’année. Moi j’attends de voir à la fin de l’année l’économie exacte, pour l’instant j’ai du mal à l’évaluer précisément, d’autant qu’on parlait récemment d’une augmentation rétroactive des tarifs de l’électricité.

  2. Euh, attention sur le long terme ! Le tarif régulé d’EDF ou GDF permet de se prémunir de fortes fluctuations du prix de l’énergie.

    Si dans un an le prix de reviens de l’électricité de votre fournisseur prend 15%, il répercutera la hausse. Le tarif régulé l’atténuera.

    • Merci pour cette précision Quentin. Il faut en effet se tenir au courant de l’évolution des tarifs.
      Je ne l’ai pas précisé mais pour l’offre à laquelle j’ai souscrit, le fournisseur s’engage à ne pas augmenter son tarif pendant 2 ans, sauf augmentation des taxes (mais là le tarif réglementé subit aussi l’augmentation).
      Et puis on peut quitter son fournisseur pour retourner au tarif réglementé quand on le souhaite, ça atténue donc le risque.
      Il faut en effet rester vigilent sur les tarifs pratiqués, comme pour toute offre commerciale. Je pense que pour l’instant du moins, c’est avantageux, ce serait donc dommage de ne pas en profiter.

  3. Notre facture d’électricité est extrêmement salée depuis que nous sommes dans notre nouvelle maison (chauffage électrique et maison mal isolée l’hiver dernier, nous avons fait des travaux depuis donc on espère une baisse de la facture l’an prochain).

    Je n’arrive pas à me rendre compte si ça serait vraiment intéressant par rapport aux tarifs heures pleines/creuses que nous avons actuellement.

    Est-il facile de retourner chez EDF par la suite si besoin?

    • Oui en principe (même si je ne l’ai pas testé) c’est facile de retourner chez EDF si nécessaire, c’est prévu par la loi.
      Tu peux garder le tarif heures pleines-heures creuses chez un autre fournisseur, c’est ce que j’ai fait d’ailleurs. Le kwh est légèrement moins cher que ce soit en HP ou en HC.
      Bien sûr ce sont les travaux d’isolation qui joueront le plus dans la baisse de votre facture. Je ne sais pas ce que vous avez réalisé comme travaux mais je te conseille le blog de Quentin où tu trouveras plein d’informations.

  4. Quels que soient les fournisseurs, le prix de l’énergie et donc de l’électricité augmentera durablement et plus vite que l’inflation. Pourquoi ? Le nucléaire nécessite d’importants investissement de rénovation et de sécurité dans nos vieilles centrales, le pétrole et le gaz seront durablement chers, l’hydroélectricité est déjà pleinement exploitée et les renouvelables malgré un prix de plus en plus bas n’offre pas une disponibilité suffisante.

    Donc, la meilleur assurance contre la hausse des prix et d’éviter de consommer. Mais cela passe par deux effort :
    – Un effort comportemental pour lâcher les mauvaises habitudes de consommation d’énergies
    – Un effort d’investissement pour réaliser les travaux nécessaires dans les logements (avec les aides et en se faisant accompagner correctement, c’est très rentable à long terme).

    Enfin pour illustrer jusqu’où peuvent monter les prix de l’énergie, un être humain peut produire (par ses muscles 100 kWh/an), si on le paye au SMIC, cela revient à 132 €/kWh ! Contre 0,12 € pour l’électricité. Bref, si on doit se passer de pétrole et de nucléaire (ce qui arrivera nécessairement dans un futur proche), même en utilisant du bois, des chevaux, des éoliennes et des panneaux solaires, le kWh coûtera un prix entre 10 fois et 1000 fois ce qu’il est aujourd’hui.

    Autrement dit, le kWh le moins cher étant celui qu’on ne consomme pas, il faut trouver tous les moyens possible pour y arriver, même si cela impose certains efforts aujourd’hui.

  5. Il est évident que le tarif de l’énergie continuera à augmenter ,une diminution de la consomation est une des solutions à envisager ,l’isolation de nos logements couplés à une très bonne gestion du chauffage ,fait beaucoup économiser .

  6. @ Aurore

    Un sujet intéressant, mais il faut bien regarder son contrat car l’économie réalisée n’est pas toujours à la hauteur des espérances. L’idéal, on est tous d’accord, c’est de consommer moins et mieux, ce sera la première source d’économie.

    Combien arrives-tu à économiser sur les deux premières années ?

    • Bonjour Arnaud,

      Oui, tout à fait, le plus efficace sera de réduire sa consommation, c’est là-dessus qu’on peut jouer le plus.

      Outre la prime de bienvenue de 75 euros que j’ai perçue, j’ai calculé que (par rapport au prix actuel du kwh chez EDF au tarif réglementé) j’économiserais 65 euros par an sur le coût du kwh (et 2 petits euros sur le coût de l’abonnement). Comme il s’agit d’un tarif bloqué pendant deux ans, il se peut que la deuxième année l’économie soit un peu plus importante, étant donné que le tarif réglementé doit vraisemblablement augmenter régulièrement ces prochaines années.
      Donc je trouve la formule, somme toute, assez convaincante, surtout avec la prime de bienvenue.

      Par contre, la difficulté qui peut survenir, c’est de relâcher ses efforts d’économies d’énergie sous prétexte que l’on va payer moins cher.

  7. De mon côté j’ai changé de fournisseur d’énergie pour passer chez ENI. La proposition était alléchante car au bout d’un an (fin août 2015) ils me remboursent 6 mois de consommation (soit presque 600€).
    Par contre je n’ai pas encore exactement le recul pour savoir si c’est mieux ou pas que mon fournisseur précédent (dolce vita).

  8. salut, moi perso j’ai pris planète oui
    pas très connu mais il fournit de l’electricité verte pour le même prix que edf et après j’ai 10% sur l’abonnement en faisant le relevé moi même. c’est plus cher que direct énergie mais le fait que cela soit de l’électricité verte me plait bien.

Laisser un commentaire