augmentation taux d'intérêt

Quelques alternatives au livret A (et à son taux médiocre)

Une conversation avec ma soeur et mon beau-frère ce week-end m’a donné envie de creuser un peu cette question, que l’on se pose tous un jour ou l’autre.


Où placer une somme d’argent (dont on aura besoin à court terme) sans risque, à un taux plus attractif que celui du livret A ?








Le livret A (comme le LDD) ne rapporte plus qu’1,75 % d’intérêts, c’est-à-dire moins que l’inflation réelle. Résultat, votre argent placé sur un livret A perd peu à peu de sa valeur.

Comment obtenir un rendement (un peu) meilleur ?


1. Le LEP (Livret d’Epargne Populaire)

Si vous avez payé moins de 769 euros d’impôts sur les revenus de 2011, vous pouvez ouvrir un Livret d’Epargne Populaire, au taux de 2,25 % net.
Vous pouvez le remplir à hauteur de 7700 euros (hors capitalisation des intérêts). Chaque conjoint (si imposition commune) peut ouvrir un LEP, vous pouvez donc en avoir deux par foyer. Les intérêts perçus ne sont pas imposables.
Total : 14400 euros rémunérés à 2,25% net d’impôts







2. Le livret jeune

Si vous avez moins de 26 ans, vous pouvez ouvrir un livret jeune et y placer au maximum 1600 euros. Le taux est généralement attractif et fixé librement par chaque banque. Les intérêts ne sont pas soumis à imposition.
Par exemple, le livret jeune de la Banque Postale est actuellement rémunéré à 3% net, celui de la BRED est à 3.5%.
Les enfants peuvent détenir un livret jeune à partir de 12 ans.







3. Le PEL (Plan Epargne Logement)

Vous n’avez pas besoin d’avoir un projet immobilier pour ouvrir un PEL.

Depuis la baisse du taux du livret A, le PEL a retrouvé de son attrait.

Il est rémunéré au taux de 2.5% brut, soit 2.11% net (Les intérêts sont soumis annuellement aux prélèvements sociaux de 15.5%). Ils ne sont pas imposables sur le revenu.
L’avantage par rapport au livret A est que le taux du PEL est garanti pour toute la durée du plan, au contraire du livret A dont le taux peut être revu deux fois par an.
Chaque membre de la famille peut détenir un PEL, y compris les enfants. Le plafond de versement est de 61200 euros par PEL.
Cependant, il ne faut pas clôturer le PEL avant ses 2 ans pour bénéficier de ce taux d’intérêt. Tout retrait entraîne la clôture du compte.
En cas de clôture avant l’âge de 2 ans révolus, le taux d’intérêt devient celui du CEL (1.25% brut).

Le PEL retrouve donc un attrait pour un placement d’au moins 2 ans, même sans projet immobilier (rien ne vous oblige à souscrire un prêt immobilier par le biais de votre PEL).

Pour en profiter, vous devrez verser à l’ouverture un montant minimum de 225 euros, puis au moins 540 euros par an de façon mensuelle, trimestrielle ou semestrielle. Vous pourrez aussi faire des versements exceptionnels.


4. Les livrets d’épargne non réglementés ou super livrets

Chaque banque commercialise son « super livret » dont elle fixe le taux librement.
Pour attirer le chaland, elles proposent souvent un taux d’intérêt brut intéressant sur les trois ou quatre premiers mois (parfois assorti d’une prime de bienvenue de quelques dizaines d’euros), mais le taux baisse drastiquement par la suite.
Le taux annoncé est brut, car les intérêts sont imposables (à partir de cette année il s’ajoutent à vos revenus imposables au titre de l’IR) et subissent les prélèvement sociaux (15.5%).
Si vous êtes non imposable, vous aurez juste à payer les prélèvements sociaux de 15.5%.

Les super livrets peuvent être intéressants les premiers mois, lorsque le taux promotionnel est haut. Ensuite, la rémunération nette devient inférieure à celle du livret A.
Pour profiter pleinement des taux promotionnels, il faudrait clôturer le livret et en rouvrir un autre chez la concurrence à la fin de la période promotionnelle. Certaines banques offrent aussi une prime de quelques dizaines d’euros à leurs nouveaux clients, ce qui peut être intéressant. Mais cela fait perdre deux quinzaines d’intérêts (une à la clôture du premier livret, et une à l’ouverture du suivant), sans compter le temps perdu en formalités « administratives ».

On peut citer actuellement le livret Zesto de RCI Banque (Renault) ou celui de PSA Banque, tous deux au taux promotionnel de 5.5% brut pendant quatre mois.
Compte-tenu de la perte de deux quinzaines, et de votre situation fiscale, il vous faut calculer précisément si l’opération sera rentable ou non.

Il semblerait que certaines banques offrent parfois à leurs anciens clients des taux plus avantageux que le taux de base. Dans ce cas, l’offre pourrait se révéler assez intéressante, surtout si l’on bénéficie de la prime d’ouverture offerte lors de la souscription.


5. Les comptes à terme

Si vous disposez d’une certaine somme d’argent, vous pouvez la bloquer sur un compte à terme pour un temps déterminé : 1, 3, 6, 9, 12, 24 mois, voire plus.
Les taux diffèrent selon les banques, il vous faut donc les comparer. Là aussi, les taux sont bruts, les intérêts sont donc soumis aux prélèvements sociaux de 15.5% ainsi qu’à l’impôt sur le revenu.
Plus la durée d’immobilisation des fonds est longue, plus la rémunération est intéressante.
Actuellement, par exemple, le Crédit Municipal de Paris propose un taux de 2.4 % brut pour un placement de 12 mois, et de 2.8% brut sur 24 mois. Le versement minimal est de 1500 euros seulement.


6. L’assurance-vie

Les fonds euros (le pan sécurisé de l’assurance vie) ont rapporté en moyenne 2.8% d’intérêts en 2012, net de frais de gestion. Le rendement est plus élevé avec les assurance-vie en ligne dont les frais de gestion sont les plus faibles. Ainsi, celle de Fortunéo (fonds euro) a rapporté 3.60 % net de frais en 2012.

Sans entrer dans les détails, au bout de 8 ans de détention, la rémunération d’un contrat d’assurance-vie est exonérée d’impôts et n’est soumise qu’aux prélèvements sociaux de 15.5 % (jusqu’à 4600 € pour une personne seule, et 9200€ pour un couple marié).
Si votre contrat a plus de 8 ans, il semble donc tout à fait intéressant de l’utiliser pour placer une somme pour un an ou deux seulement.


Pour conclure, il est difficile d’obtenir un rendement correct si l’on veut garder son épargne sécurisée et disponible à court terme.
A mon avis, l’épargne de sécurité a vocation à se trouver sur le livret A/LDD, ou sur le LEP si on y est éligible. L’important est de pouvoir en disposer immédiatement en cas de besoin, et tant pis pour le rendement médiocre.
Les autres supports peuvent servir à faire fructifier les sommes supplémentaires que l’on veut garder sous la main pour un projet à court terme, mais que l’on peut se permettre d’immobiliser pour une certaine durée (souvent 2 ans).
Le livret A ne devrait donc servir qu’à l’épargne de sécurité, le reste de votre argent étant utilisé pour tirer avantage des autres supports.
Ne remplissez donc pas au plafond tous les livrets A de votre famille, profitez des autres supports.


Avez-vous trouvé des moyens de combattre la baisse du taux du livret A ? Comment placez-vous votre épargne de sécurité ?

25 réflexions au sujet de « Quelques alternatives au livret A (et à son taux médiocre) »

  1. Pour l’épargne de sécurité, il faut aussi la calibrer correctement.
    Combien de fois je vois des personnes qui ont de l’épargne de précaution qui équivaut à plusieurs années de revenu.
    Pas sûr que ce soit très adapté.

    Pour combattre la baisse du livret A, j’investis beaucoup, et ne conserve en sécurité que quelques mois d’avance. (en sachant que je peux stopper l’emprunt immo pendant un certains moment)
    Je garde également un peu de sécurité en assurance vie.
    Le reste est systématiquement investi!

    • Bonjour David, tu as raison de faire comme cela.
      Mais parfois on a un projet à court ou moyen terme et on se demande où mettre l’argent sans le bloquer, et sans risquer de le perdre (un mariage, un projet immobilier, un enfant qui va bientôt partir faire ses études…). Je voulais donc faire un peu le tour des solutions pour placer au mieux cet argent-là, qu’il faudra ressortir un an ou deux plus tard.

      Pour les sommes dont on n’a pas besoin à court terme, je partage ton avis : il faut investir.
      Quels supports d’investissement utilises-tu ?

      • Pour garder l’argent disponible tout en investissant : le fonds euros.

        Pour de l’investissement long terme, en ce moment principalement la bourse. Mais j’ai aussi des parts de SCPI.

        Pour un projet à court terme (mariage, enfant, …) je suis assez fan des comptes sur livret joint. Ainsi les 2 peuvent verser dans le compte pour le projet commun.

    • Et pourquoi ne pas aborder les placements écologiques ? Comme le Livret Arbre… ainsi, on flèche notre épargne sur des projets réellement écologiques mais aussi rentables. C’est un placement à long terme, mais on peut stopper au bout d’un an les contributions. Pour 360 euros investis, le prix du Livret Arbre pendant un an, on peut espérer réaliser entre 1.000 et 4.000 euros de bénéfices. Soit des rendements de 4% à 10% par an. Je me suis laissé convaincre !! Les investissements forestiers dépendent d’un processus naturel (la croissance des arbres) et non pas des fluctuations du marché boursier.

  2. Bonjour Aurore,

    La somme destinée à l’épargne de précaution varie d’un individu à l’autre, en fonction des projets envisagés comme vous le mentionnez (vielle voiture, futur enfant…).

    Pour combler le faible taux du livret A, j’investis mes économies, hors épargne de précaution, dans différents supports, comme expliqué dans votre article (assurance vie, livret d’épargne…). L’investissement en bourse via mon PEA avec une stratégie sur le long terme et l’investissement dans l’immobilier, font également partie des moyens permettant de diversifier les supports de l’épargne.

    A bientôt,
    Olivier G

    • Bonjour Olivier,

      Merci de partager votre expérience, aussi bien à court qu’à long terme. C’est très intéressant et ça donne de bonnes idées pour l’avenir.

      A bientôt,

      Aurore

  3. L’épargne sécurisée !
    Comment échapper aux 1,75% du livret A en étant sécurisé !

    A la lecture de ton article, on comprends vite qu’on n’échappera pas facilement à cette glue des 1,75%.

    Les autres cas présentés :
    – Soit sont peu attractifs (des taux proches du livret A).
    – Soit demandent des conditions particulières sur la situation (jeune, ne pas payer d’impôts).
    – Soit sont bloqués pour obtenir des rendements supérieurs (Assurance vie, PEL, CAT).

    Bref, pas grand chose à se mettre sous la dent.

    Perso, je verrais la chose sous un autre angle car il faut voir deux horizons :
    – A court terme, même mal rémunéré, le Livret A est très bien, car on entre et sort comme on veut, il compense une partie de l’inflation. C’est une bonne épargne pour se prémunir contre les risques de la vie courante.

    – A long terme : il peut y avoir l’assurance vie, mais être bloqué 8 ans pour obtenir 3%, il vaut mieux trouver autre chose.

    Quand on voit qu’il est possible d’aller chercher 4 ou 5 % dans l’immobilier et ou des actions versent des dividendes allant parfois vers 7 ou 8 %. Pourquoi ne pas regarder de ce côté.

    Sur une longue durée et en diversifiant, même si le risque de perte en capital, est là, il est diminué. Et même s’il y a perte fictive de capital, les revenus eux restent là.

    • Comme tu dis, tout ça n’est pas folichon pour l’épargne à court terme. Et le taux du livret A risquerait encore de baisser cet été d’après ce que j’ai lu…
      A long terme en effet actions et immobilier semblent être beaucoup plus intéressants. Je commence tout doucement à mettre un pied dans les investissements financiers avec un horizon à très long terme.

    • Juste une remarque : l’assurance vie n’est pas bloqué pendant 8 ans.
      Simplement la fiscalité est plus forte les 8 premières années.
      Mais il est tout à fait possible de récupérer ses fonds!

  4. Un article qui est d’autant plus d’actualité en ce moment, quand on sait que les taux vont encore diminuer au 1er août. Pour ma part, j’ai décidé de placer mon argent en bourse sur des actions que j’estime vraiment sûres. Ma stratégie a bien fonctionné puisque mon capital a pris bien plus que si j’avais laissé dormir mon argent pendant 10 ans sur mon Livret A !

  5. mm.. vu les taux, si on a déjà rempli bonne partie de son livret A, on peut se tourner vers des investissements dans le vin.
    A condition de choisir les bons fonds, on peut faire de belles plus values..

  6. Pas la peine de réfléchir les amis, sur ce que vous gagnerez péniblement, l’état vous en prendra la plus grosse partie. Et ce qu’il ne peut vous piquer, il vous demandera de le lui donner.
    Dans ce pays il est interdit aux petits que nous sommes de faire des profits. Votre argent n’est pas à vous, il appartient à l’état qui le récupèrera de toutes façons via tous les impôts, taxes diverses et droits divers. Et si ca ne suffit pas, il créera d’autres taxes. Le seul conseil valable, si vous le pouvez, fuyez ce goulag qu’est devenu la France.

  7. Pour battre le livret A : investissez dans votre confort ! Qu’est ce que je veux dire par là ?
    Admettons qu’aujourd’hui, vous avez une facture d’énergie de 2000 € par an.
    Si vous faites des travaux d’isolation pour 20 000 € et que cela réduit votre facture à 1000 €. Vous avez mis 20 000 €, vous gagnez 1000 €/an, cela fait un rendement net de 5% en plus vous gagnez en confort et cela apporte une plus value à votre logement.

    5% net + confort + plus value immobilière le tout sans banquier et dans un investissement local. POurquoi aller chercher des placements complexes !

    • Bonjour Ludovic,

      Je ne l’ai encore jamais fait, mais pourquoi pas. J’imagine que ça doit demander un peu de temps et de motivation de changer l’argent de banque tous les quelques mois. A tester sûrement si on dispose d’un peu de temps et qu’on est bien organisé. L’as-tu déjà fait ?

      • @Aurore

        Il ne faut surtout pas changer l’argent de banque. L’astuce consiste à conserver ton compte principal où sont domiciliés tes revenus et tes dépenses et d’ouvrir un compte en respectant ni plus ni moins que les termes de l’offre promotionnelle.
        Il s’agit le plus souvent d’ouvrir le compte à une certaine date et d’avoir un certain montant à une autre date éloignée de quelques mois.
        Ce faisant tu touches la prime souvent 50 ou 80 euros. Il te suffit alors de cloturer le compte une fois la prime validée.
        Ca peut paraître un peu embêtant pour 80 euros. Voici un petit calcul qui aidera, j’en suis certain, à trouver la motivation pour se mettre à ce petit jeu : 50 euros pour bloquer 1000 euros pendant 4 mois si tu réitère l’opération (les banques en lignes par exemple enchainent ce genre d’offre) trois fois ça te fait 150 euros et (150/1000)*100 ça fait du 15% par an ! Des placements à 15% dont le capital est garanti ça court pas les rues !
        Comme je l’ai dit souvent il n’y a même pas à bloquer l’argent 4 mois puis qu’il faut juste y laisser une petite somme (100 euros souvents) que la somme initiale soit sur le compte a une date donnée.
        Il est ainsi possible de profiter de toutes les offres avec un capital de 1000 ou 1500 euros quand les offres se chevauchent
        Selon le même principe on peut profiter des primes des sites de casinos,pokers et paris sportifs en ligne y compris (voire surtout) si on n’a aucune envie de jouer au casino, au poker ou faire des paris en ligne…

  8. Ayant eu un moment une somme coquette à placer en attendant de la réemployer ( environ 40 000€) je l’ai faite voyager sur 3 livrets différents rémunérés à chaque fois environ 5% bruts sur 3 ou 4 mois. Cela m a rapporté plusieurs centaines d’euros sans aucun risque et en gardant mon argent. En fait il faut voir ça comme un compte à terme.
    Ça prend un peu de temps d ouvrir puis de clôturer ces comptes mais cela en vaut la peine.
    Par contre on ne peut le faire qu une seule fois dans chaque organisme qui récompense ainsi seulement les nouveaux clients.

  9. bonjour

    Personne ne regarde les super livrets ? Sinon sur l’épargne réglementée, le plan d’épargne logement paraît l’outil d’épargne le plus efficace actuellement.

    ludovic

    • Bonjour Ludovic,
      Pour le PEL, oui, mais à condition de laisser son épargne bloquée pendant 2 ans minimum. Ca peut poser problème si on a un projet à plus court terme, dommage.
      Pour les super livrets, c’est tentant quand on a un peu de temps à y consacrer.

  10. Bonjour Aurore

    Merci pour ta réponse

    les super livrets, moi j’ai pris Zesto pour le taux boosté mais après je vais chercher une autre offre promotionnelle. Toujours mieux que l’épargne réglementé

    Ludovic

  11. « Quadreto » chez caisse d’épargne. C’est un compte qui en fait en comporte 7. Sans aller dans la technicité ça rapporte 3 pourcent par ans, le seul inconvénient (oui sinon se serait trop beau) c’est que le billet d’entrée est de 5000 euros.
    J’ai cherché partout, dans toutes les banques et c’est le taux le plus attractif que j’ai trouvé.
    J’aimerais aussi rappeler aux personnes détentrices d’un RQTH de le signaler au banquier ou d’en donner une copie. Il est possible de profiter d’un crédit d’impot et frais offerts. A négocier avec son banquier. Tout est possible, n’hésitez pas à négocier, il ne faut jamais oublier que les clients c’est nous.

Laisser un commentaire