Les blogs sur les finances personnelles vendent-ils du rêve ?

Les blogs sur les finances personnelles vendent-ils du rêve ?

J’avais envie d’écrire un petit billet philosophique aujourd’hui, suite à la lecture d’un article d’un journal en ligne (qui n’est pas ma tasse de thé, mais il est toujours intéressant de lire des avis différents) sur le blog américain de Mr Money Mustache, un adepte de la frugalité qui aurait réussi à prendre sa retraite à 30 ans, après avoir économisé au moins 50% de tous ses salaires.





Son credo : consommer ne rend pas heureux, et le secret pour s’enrichir, c’est de dépenser le moins possible.

Mais là, patatras : on apprend que l’auteur et sa femme sont ingénieurs, gagnant forcément beaucoup plus que le commun des mortels. Forcément, pour eux, mettre 50% de leurs revenus mensuels de côté (et les investir), ce n’était pas si compliqué, et c’est ce qui leur a permis d’atteindre la fameuse « indépendance financière » en quelques années. Et en plus, le « vilain » gagnerait même plein d’argent avec son blog.

Les commentateurs de l’article ont donc beau jeu de critiquer l’auteur en relevant que son cas n’est pas reproductible par tout le monde. Ce serait même un profiteur qui vendrait du rêve et s’enrichirait sur le dos de faibles d’esprit, pour vous résumer la teneur de certains commentaires.





 

Evidemment je ne suis pas d’accord avec cette approche. C’est typiquement l’état d’esprit négatif des gens qui préfèrent critiquer et ne rien faire, plutôt que de bouger et de réussir.

D’abord parce que, même si l’auteur du blog en question a eu des facilités, il a le mérite d’avoir eu dès le départ une discipline financière très rigoureuse, de faire de bons choix de vie, et de se donner du mal pour atteindre un poste bien payé. Son exemple est donc très intéressant et source d’inspiration pour beaucoup de gens.

Certes, il est évident que tous les lecteurs de Mr Money Mustache n’atteindront pas l’indépendance financière à 30 ans comme l’auteur. Mais son blog, avec ses bons conseils et l’exemple qu’il donne, permettra à certains d’entre eux de l’atteindre, peut-être à 40 ou 50 ans, selon leur situation financière. Il permettra à d’autres d’avoir des revenus complémentaires à la retraite, même s’ils n’ont pas pu arrêter de travailler plus tôt, donc de vivre mieux. Au minimum, il en aidera d’autres à éviter de tomber dans la spirale des dettes, ou à en sortir, en apprenant à bien gérer leur argent.




Pour résumer, s’il fallait attendre qu’une idée soit reproductible à l’identique par tout le monde, pour la diffuser, on attendrait longtemps. Personne n’a une vie identique aux autres.

Un blog comme celui de Mr Money Mustache, contribue à faire du bien à de nombreuses personnes, en donnant des conseils (gratuits), en aidant chacun à améliorer concrètement sa situation financière.

Plutôt que de rejeter toute initiative qui n’est pas conforme à sa propre idéologie, pourquoi ne pas avoir un esprit ouvert et prendre ce qui est bon, en laissant de côté les éventuels points négatifs ?

Je prêche pour ma paroisse, mais il y a beaucoup à gagner, à mon avis, à suivre le type de conseils que donnent les blogs de finances personnelles (il faut évidemment examiner les informations). Pour beaucoup de gens, se garder des crédits, chercher des loisirs gratuits, tenir ses comptes (et bien d’autres), sont des conseils qu’on ne leur a jamais donnés. Ce n’est pas à l’école qu’on apprend ces choses-là.

La vulgarisation de ces principes, gratuitement sur internet, me paraît donc être une bénédiction. Et tant mieux si l’auteur du blog parvient à en tirer des revenus. Tout travail ne mérite-t-il pas salaire ?

Ayons donc l’esprit positif de ceux qui savent prendre ce qui est bon pour eux, sans toujours critiquer ce qui s’éloigne un peu de leur monde. Les gens positifs réussissent, les gens négatifs échouent.

 

4 réflexions au sujet de “Les blogs sur les finances personnelles vendent-ils du rêve ?

  1. Je suis d’accord. Sans internet et ces nombreux sites sur l’indépendance financière, dont le vôtre sur les économies, je ne me serais jamais relevée après des déboires et erreurs .
    Ces sites m’ont quasiment tout appris et je continue de m’appuyer dessus pour avancer.
    Nous avons commencé bien trop tard pour espérer une totale indépendance financière, mais nous pouvons beaucoup : nous reloger correctement, ne plus perdre l’argent gagné, accéder à la propriété sans apport, et surtout, garder confiance en apprenant, en découvrant tous les rouages que nous ignorions totalement, en changeant notre façon de voir.
    Merci à vous, et aux autres et à l’Internet!

    • Merci Hans pour ce beau commentaire, je suis heureuse de contribuer avec ce blog à l’amélioration de votre situation financière.
      Cela m’encourage dans le développement de ce blog.
      Bonne continuation sur le chemin de l’indépendance financière !
      Aurore

  2. Bonjour,
    L’exemple que je trouve le plus intéressant est celui de l’auteur d’early extreme retirement.
    Sur son blog, il décrit sa méthode, ses revenus, ses budgets, …
    Pour cela, il préconisait de vivre avec un quart de ses revenus et d’investir le reste. Objectif : devenir rentier en 5 ans
    Il obtenait un rendement net autour de 6% (ce qui est inférieur au rendement long terme des actions qui est plutôt autour de 7%).
    Son approche est logique.
    Vous gagnez 4, vous vivez avec 1 et investissez 3.
    Au bout de 5 ans, vous avez plus de 200 investi (3*12*5=180 + les intérêts).
    Ces 200 a un taux de 6% donne 12 par ans, soit 1 par mois.

    Ces dépenses annuels étaient de moins de 6.000$/ans pour les dépenses contraintes (logement, nourriture, …), et moins de 2.500$ pour les loisirs (dont la moitié en équipement d’art martiaux).
    Ce qui correspond à un capital de 100k pour les dépenses contraintes, et d’environ 40k pour les loisirs.
    Loin d’être inaccessible en consommant peu et en investissant massivement.

    • Bonjour David,
      Contente de vous lire à nouveau !
      J’avais en effet entendu parler du blog que vous citez, encore un exemple très intéressant. Et, comme il l’indique, extrême !
      En tout cas c’est une bonne source d’inspiration, à la fois pour ceux qui voudraient tenter sa méthode de A à Z, mais aussi pour ceux qui cherchent juste à réduire concrètement leurs dépenses et vivre une vie très simple mais heureuse.

Laisser un commentaire