Faut-il gâter ses enfants pour Noël ?

Faut-il gâter ses enfants pour Noël ?

En tant que parents ou grands-parents, on peut éprouver une certaine culpabilité à ne pas couvrir nos enfants de cadeaux pour Noël, ou pour leurs anniversaires.

Seulement, cette injonction de la société à « gâter » nos enfants pose certaines questions :
Est-ce vraiment bon pour nos enfants, d’être couverts de cadeaux ?
Est-ce bon pour nos finances, de dépenser autant ?
– Qu’est-ce qu’on veut transmettre à nos enfants ?





Souvenons-nous que gâter signifie quand même « pourrir » ses enfants. Je ne sais pas vous, mais moi ce n’est pas un programme qui m’enchante pour mes filles.

J’ai déjà abordé le sujet les années précédentes, et cette année j’ai à nouveau envie d’en parler. Déjà parce que ça fait du bien d’entendre un point de vue différent de ce qu’on entend sans cesse (« il faut gâter nos enfants/petits-enfants »). C’est toujours bon de réfléchir, même si mon point de vue est éloigné du vôtre.

Et aussi parce que je vois parfois des gens, parmi ceux qui ont le plus de problèmes financiers, qui sont ceux qui envisagent de dépenser le plus à Noël pour les cadeaux de leurs enfants.

Vous me direz, on a bien le droit de faire ce qu’on veut de son argent.
Oui, si on veut.

Mais j’ai même entendu des gens ces derniers temps, qui disent gagner 4000 euros par mois et ne pas s’en sortir. Alors je me dis qu’il y a des améliorations à faire au niveau de la gestion des dépenses. Et si j’peux aider 😉

1. Est-ce bon pour nos enfants, d’être couverts de cadeaux ?

Moi, je pense que non, ce n’est pas bon.
Je n’aime pas trop les arguments qui disent que telle étude a dit que… mais effectivement, il semblerait que d’éminents experts aient démontré que les enfants jouaient mieux et plus longtemps avec peu de jouets. Que trop de jouets dispersaient leur attention.

Mais au-delà de ça, revenons-en au simple bon sens. Oui j’aime mieux le bon sens que les experts qui vous disent quoi penser.

Je ne veux pas couvrir mes enfants de cadeaux car je veux qu’elles connaissent la valeur des choses. Avoir trop de cadeaux empêche d’apprécier ce qu’on reçoit. Je me souviens avoir vu des enfants ouvrir leur myriade de cadeaux d’un air blasé, avec à peine un sourire et un merci. Il faut dire qu’il y en avait tellement que ça devenait une corvée de tout ouvrir.
Je ne veux pas ça pour mes enfants.





Je pense aussi que si on a trop reçu d’objets étant petit, on aura du mal à se contenter de peu une fois adulte. Or, comment bien gérer ses finances si on n’a de cesse de vouloir s’offrir des choses ?

Quand je regarde à quoi s’occupent mes filles en général, c’est surtout avec des coloriages et des bricolages. Et construire des cabanes avec les coussins du canapé ! Je trouve ça plutôt bien d’avoir un nombre limité de jouets car ça pousse l’enfant à être créatif pour s’occuper aussi autrement. Et à développer des talents qui lui serviront peut-être toute sa vie. Finalement, je les vois assez peu jouer avec leurs jouets.

trampoline

Déjà plein de cadeaux de la famille

D’ailleurs, entre les cadeaux de chaque grand-parent, et de chaque oncle et tante, les enfants ont déjà souvent pas mal de cadeaux. C’est bien aussi d’ailleurs, c’est important de leur faire plaisir, le tout est de rester raisonnable.
Je vous l’avoue, ça nous est arrivé de ne même pas acheter nous-même de cadeau pour nos filles car il y en avait déjà un nombre suffisant venant du reste de la famille.

Bon, à vrai dire, c’était quand elles étaient plus jeunes et qu’elles ne se rendaient pas trop compte. Aujourd’hui on offre un cadeau à chacune à Noël et aux anniversaires, car ce serait vraiment rude de ne pas recevoir de cadeau de ses parents.

 

2. Est-ce bon pour nos finances de gâter nos enfants ?

Vous connaissez sûrement mon avis : c’est évidemment mauvais pour le budget de trop gâter ses enfants ou petits-enfants.




Bien gérer ses finances pour avoir des enfants heureux

Pour avoir une bonne santé financière, il faut bien gérer ses dépenses, et ça concerne aussi les cadeaux.

Ce n’est pas un cadeau à faire à nos enfants, de les couvrir d’objets sous prétexte de « magie de Noël », si on se met dans le rouge et qu’on a ensuite des problèmes financiers (qui rejaillissent sur les enfants qui se rendent bien compte des problèmes de leurs parents).

C’est pourquoi chez nous, on se fixe un budget raisonnable par enfant pour son cadeau de Noël, et on n’offre qu’un seul cadeau (il y a ceux des autres membres de la famille en plus).

L’année dernière, ma fille aînée voulait un nouveau vélo, un super joli qu’elle avait vu chez Decathlon. C’était bien au-dessus du budget prévu. On a donc décidé avec elle qu’on utiliserait le chèque envoyé par ses grands-parents en plus de notre budget pour son cadeau pour acheter le vélo. Et qu’elle n’aurait quasiment qu’un seul cadeau de Noël, mais un gros.

Mais cette année, j’ai refusé d’acheter une console à la mode à 200 euros, et je ne me sens pas mauvaise mère pour autant. Ma fille a bien compris que c’était beaucoup trop cher, et c’est tout. J’en ai acheté une à 60 euros à la place, et elle s’éclate avec.

Faire plaisir sans trop dépenser

Pourtant, on avait les moyens d’acheter nous-mêmes son vélo ou une console à 200 €. Mais on a aussi des objectifs d’épargne chaque mois. On ne veut donc pas dépenser à tort et à travers, même pour des cadeaux. Si on met de l’argent de côté chaque mois, c’est pour pouvoir investir afin d’avoir des revenus complémentaires à la retraite. Ca permettra de ne pas peser sur nos enfants, et c’est justement un beau cadeau à leur faire.

Car, entre la nécessité de prévoir nos vieux jours, mais aussi ceux de nos parents, et les études de nos enfants… c’est dès maintenant qu’il faut s’y mettre.

(Trop) gâter ses enfants, ou petits enfants, ce n’est pas leur rendre service à mon avis, et ce n’est pas se rendre service non plus. C’est juste obéir à la société de consommation. On peut offrir autre chose que du plastique qui coûte cher et qui prend de la place : partager du temps, partager ses connaissances, faire découvrir des lieux ou des expériences. On peut aussi offrir des cadeaux d’occasion, ou fabriqués soi-même.

De plus en plus de gens ont du mal à joindre les deux bouts, alors faisons évoluer nos habitudes à Noël, pour le bien de nos enfants et de nos finances.

 

3. Réfléchir à ce qu’on veut transmettre à nos enfants

Comme dans chaque domaine de la vie, c’est important d’avoir des objectifs. Et dans l’éducation de nos enfants aussi, il faut décider où on veut aller. Quelle éducation veut-on leur donner ?

Les choses ont un prix et le budget n’est pas illimité

Je veux que mes filles connaissent la valeur des choses, comme je l’ai dit précédemment. Donc je leur explique quel est le budget maximum pour leur cadeau de Noël. C’est vrai que ce n’est pas très compatible avec l’histoire (commerciale) du Père Noël, mais chez nous Noël c’est d’abord la naissance de Jésus. Du coup, ça aide 😉

J’aimerais que plus tard, elles sachent se passer de quelque chose si elles n’ont pas le budget pour l’acheter. Bref, qu’elles sachent être raisonnables dans la gestion de leur argent.

Epargner : une habitude à prendre tôt

J’essaie de leur apprendre à garder une partie de leur argent de côté pour avoir une épargne de précaution. Donc quand leurs grands-parents envoient un chèque pour Noël, je les emmène au magasin de jouets pour qu’elles s’offrent quelque chose avec 80% de la somme. Et les 20% restants, on les met dans leur tirelire.

Moins, c’est mieux

J’essaie aussi de leur apprendre à être contentes avec ce qu’elles ont, donc peu de cadeaux mais des cadeaux bien choisis pour être sûr de les utiliser. Bon, ça, ce n’est pas facile !

Ca permet aussi de ne pas avoir un logement trop encombré par des centaines d’objets et jouets. Donc de bien vivre dans un logement pas trop grand, et par conséquent, de payer moins cher (moins cher à l’achat, moins de taxes, moins de chauffage, etc.). Si vous suivez ce blog depuis quelque temps, vous savez sûrement que j’aime beaucoup la philosophie minimaliste.

Et puis, je veux que nos finances soient bien gérées, pour que mes filles puissent vivre leur enfance sereinement, sans s’inquiéter des problèmes de leurs parents.

 

Donc, chez nous, quelques cadeaux mais pas trop, pour leur transmettre de bonnes habitudes de vie. Et ça aussi, ce sera finalement, j’espère, un beau cadeau pour mes filles.

8 réflexions au sujet de “Faut-il gâter ses enfants pour Noël ?”

  1. Les années précédentes nous avons beaucoup trop gâté nos enfants. Complètement hors budget. Nos cadeaux plus ceux de la famille, c’était énorme. J’ai passé mes 25 décembres à monter les jouets…

    L’an dernier à peine j’avais terminé de tout monter, mon fils de 4 ans a sauté à pied joint sur l’un d’eux, le plus fragile bien sûr, et aussi le plus long à monter…

    Le déclic est venu de la : cette année un seul cadeau de notre part par enfant. Un prix raisonnable, on ne se met plus dans le rouge pour ça. On a vu avec la famille pour éviter les cadeaux trop long à monter ou avec trop de pièces, vu que mes enfants on tendance à tout éparpiller et perdre. Les jouets qui passent dans l’aspirateur, je ne les compte même plus !
    Ils en auront quand ils seront plus grand, s’ils ont envie de les monter eux-même.

    • Bonjour David,
      Merci pour ton partage d’expérience. Et bravo d’avoir fait en sorte de changer les choses 😉
      Je pense que tes enfants apprécieront peut-être mieux leurs cadeaux, et vous aurez sûrement plus de sérénité.
      Justement je viens de voir un reportage en replay où des gens surendettés avaient entre autres un crédit de 3000 euros chez Torys’r’us… !
      Bonne soirée,
      Aurore

  2. Encore un bel article. Je vous lis régulièrement et nous avons appliqué vos conseils, quand les revenus de mon époux ont augmenté nous avons davantage épargné. Nos projets se précisent et il est vrai que nous sommes plus sereins. Pour Noël, nous avons également fait le choix du cadeau unique au vu des nombreux cadeaux prévus par la famille. Au plaisir de continuer à vous lire.

    • Bonjour Gwen,
      Ca me fait très plaisir de savoir que mes conseils vous ont été utiles , merci beaucoup pour votre retour.
      Bonne continuation pour vos projets et n’hésitez pas à revenir nous en parler sur le blog !
      A bientôt,
      Aurore

  3. Bonsoir Aurore,
    Je profite de votre blog pour vous demander un conseil. J’ai un budget très serré avec pourtant des revenus confortables mais 4 enfants dont 2 étudiants. Notre logement principal est payé mais nous venons d’acheter une seconde maison car mon conjoint a un travail à 250 km de notre domicile depuis 2 ans. Nous avons un découvert difficile à combler. Le 15 janvier, nous toucherons 1100 euros de crédit d’impôt. Faut-il mieux le laisser sur le compte courant pour combler le découvert ou le mettre en épargne et l’utiliser mois après mois pour rééquilibrer les prélèvements à la source ?
    Murielle

    • Bonsoir Murielle,
      Merci pour votre question. C’est difficile de vous répondre sans connaître votre situation, mais si c’était moi j’en mettrais la moitié en épargne de précaution, et l’autre moitié pour remonter le découvert au moins en partie.
      Cependant si vous avez déjà une épargne de précaution, alors vous pourriez utiliser toute cette somme pour combler le découvert.
      Egalement, étudiez bien vos dépenses (analysez toutes vos dépenses du mois dernier) pour voir ce que vous pourriez réduire. Vous devriez trouver pas mal d’idées sur le blog.
      Bon courage et à bientôt,

      Aurore

  4. Merci pour votre réponse. J’ai très peu d’épargne et je m’astreins à ne pas y toucher.D’ailleurs, elles sont sur un compte fortunéo pour lequel vous m’aviez parrainé. Pour ce qui est des dépenses, il me semble qu’elles sont peu susceptibles de baisser dans l’immédiat. Je suis dans la même philosophie que vous. Je vais donc couper la poire en deux. Cela réduira les agios.
    Merci pour vos conseils qui sont toujours bienvenus.

    • Effectivement je me souviens maintenant de ce parrainage, merci de me l’avoir rappelé 😉
      Je vous souhaite de réussir à améliorer vos finances et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions, c’est toujours un plaisir pour moi de discuter avec les lecteurs du blog.
      Bonne soirée Murielle,

      Aurore

Laisser un commentaire