Bilan de 2017 : blog, investissements, et enseignements !

Bilan de 2017 : blog, investissements, et enseignements !

Très bonne année 2018 à vous mes chers lecteurs !
L’année 2017 se termine, et avant de penser aux bonnes résolutions de l’année qui vient, pourquoi ne pas faire un petit bilan de l’année écoulée ?



Bilan du blog

Vous avez été un peu plus de 242 000 visiteurs uniques sur le blog en 2017 ! Merci à vous ! C’est un grand plaisir pour moi de pouvoir échanger avec vous et partager mes astuces pour gérer son argent.

Le blog va avoir 5 ans, et j’avoue manquer parfois d’inspiration pour écrire de nouveaux articles. Alors n’hésitez pas à me dire en commentaire ou via le formulaire « contact » du blog, quels sujets vous aimeriez que je traite prochainement.

Si ce blog vous rend service, vous pouvez le soutenir et gagner de l’argent en devenant mon filleul chez :

cashback igraal

  • Direct Energie (électricité et gaz 10% moins cher) : c’est notre fournisseur dont nous sommes entièrement satisfaits. Indiquez le code 103743082  pour le parrainage. 20 euros offerts à l’inscription

 

  • Fortuneo (Banque en ligne) : 130 € offerts à l’ouverture du compte (80 € offerts par Fortuneo et 50€ de ma part en chèque cadeau Amazon) avec mon code parrain 12579699

 

  • Ing Direct (Banque en ligne) : 130 € offerts à l’ouverture du compte (80€ d’ING et 50€ de ma part en chèque cadeau Amazon), avec le code parrain MHXANWS

Et bien sûr en partageant les articles sur Facebook afin de faire connaître Famille Econome.

Mais mon bilan de 2017 n’est pas seulement financier, j’aimerais aussi partager avec vous quelques enseignements que j’ai tirés de cette année écoulée.




Profiter des petits bonheurs de l’existence, c’est avancer vers le bonheur avec un grand B

 

Notre société nous pousse à vivre à un rythme effréné en valorisant démesurément l’activité, et même le surmenage.

Je suis au contraire convaincue qu’il faut adopter quelques principes d’hygiène mentale pour créer les conditions de son propre bonheur : ralentir, prendre du temps pour soi, pour penser, observer la nature et s’émerveiller de toutes les belles choses que l’on peut y voir.

Prendre le temps de vivre, de partager de bons moments avec des gens agréables qui nous aiment.

Etre reconnaissant pour toutes les petites choses qui vont bien, qui nous font du bien, et qu’on a tendance à ne pas voir à force de courir toute la journée : un beau coucher de soleil, des arbres majestueux, une petite attention du conjoint, un dessin offert par un enfant qui veut dire « je t’aime », etc.

Cette année j’ai essayé de m’émerveiller de toutes ces petites choses et j’ai trouvé que ça faisait beaucoup de bien. Ca met du soleil dans l’existence.

La publicité veut nous faire croire qu’acheter des choses nous rendra plus heureux. Alors qu’en fait, le bonheur se trouve dans toutes ces petites choses gratuites et accessibles à tous.

il en faut peu pour etre heureux

Penser positif et saisir les opportunités qui se présentent

 

L’argent, ce n’est pas sale

En France, on aime jalouser les riches (c’est-à-dire les plus riches que nous) et les soupçonner d’être des personnes cupides, désagréables, et inhumaines. De toute façon, s’ils sont riches, c’est sûrement par héritage ou par escroquerie, aime-t-on penser.

Désolée mais je ne partage pas cette opinion. Il y a quelques années déjà, j’avais écrit un article intitulé « Avoir la bonne mentalité pour réussir sa vie ». Et détester les riches, c’est vraiment penser comme un perdant, et donc se condamner à être un perdant.

Lorsqu’on a une mauvaise opinion des riches, on se condamne à ne jamais devenir comme eux (c’est-à-dire riche). C’est le jeu très puissant de notre inconscient.

De plus, il n’y a pas plus de personnes mauvaises chez les riches que chez les autres. Ceux que j’ai pu côtoyer n’étaient pas forcément désagréables, et souvent même sympathiques.

A l’âge de 23 ans j’ai gardé des enfants chez plusieurs familles, et la famille la plus aisée était aussi la plus sympathique et la plus respectueuse du code du travail. J’en garde de très bons souvenirs.

Puis, j’ai travaillé dans une agence immobilière en tant que salariée « détachée » (j’appartenais à une autre filiale). Le patron de cette agence (un « riche » !) trouvait que notre salaire de débutants était un peu bas. Il avait donc décidé de nous donner des tickets restaurant pour nous aider un peu, comme à ses propres salariés, alors que nous ne faisions pas partie de son entreprise.

On en trouve des riches qui ont du cœur 😉 Et leur richesse leur permet de faire du bien autour d’eux.

main blé

 

Penser positif attire les opportunités

Tout ça pour dire qu’au lieu d’entretenir des pensées négatives, il faut penser positif. On s’attire souvent ce à quoi on pense. Je repense à cette connaissance à la fac qui passait son temps à se plaindre et à se focaliser sur tout ce qu’elle n’avait pas, et qui semblait effectivement s’attirer la poisse.

Penser positif, c’est se mettre mentalement en capacité de saisir les opportunités qui se présentent régulièrement. Des opportunités, il y en a toujours, mais il faut les reconnaître et ne pas rester les bras ballants quand elles se présentent à nous.

Car, même si notre génération est moins gâtée que la précédente, et ne pourra clairement pas se montrer insouciante, nous avons toujours des opportunités qu’il nous appartient de saisir.

On peut encore réussir, on a même de nouveaux moyens pour ça (je pense à Internet).

Et même si le système (de retraite, social) semble avoir la fâcheuse envie de s’effondrer, on peut en créer un autre, vivre autrement. Comme ces gens qui développent l’économie du partage, des échanges gratuits. Ou comme ces autres (dont moi !) qui décident d’investir leurs économies pour se créer leur propre retraite.

Cette année, donc, j’ai essayé de penser positif, et je trouve que le résultat est vraiment bon. En plus, on se sent mieux que lorsqu’on rumine sans cesse. Et ça aussi c’est un pas vers le bonheur !

La clé du succès : se fixer des objectifs précis

Se fixer des objectifs précis, ça marche vraiment. Je l’ai encore expérimenté cette année, et pourtant je n’y croyais plus tellement (à ce projet, à ce moment-là).

Je m’étais fixé pour objectif d’acheter notre premier investissement locatif avant le 31 décembre de cette année. J’avais cette date bien en tête et j’en avais même parlé à quelques personnes, un peu en rigolant quand même.

Mais je ne trouvais pas de bien correspondant à ce que je cherchais, sans compter que je n’étais pas tout à fait fixée sur la localisation. J’avais donc fini par laisser ce projet de côté.

Et puis, au cours d’une randonnée, j’ai discuté avec une personne qui m’a parlé de ses investissements locatifs, et m’a encouragée à me replonger dans ce projet. Il y avait justement un bien que j’avais repéré près de chez moi, mais sans faire le pas d’appeler pour le visiter.

Malheureusement, entre temps, le propriétaire avait retiré son annonce et avait confié la vente à une agence, avec une augmentation du prix de 5000 euros. Aïe, voilà ce que c’est de remettre les choses au lendemain.

Est-ce que j’abandonne alors ? Non, tant pis, comme on dit « fait vaut mieux que parfait ».

En tout cas, le 31 décembre, c’était hier, et il se trouve que l’achat est en cours et très bien avancé ! Allez, on peut dire que l’objectif est réalisé 😉

Je me fixe aussi des objectifs d’épargne chaque année, et croyez-moi, ça marche aussi !

En fait, quand on sait où on veut aller et ce qu’on veut, notre cerveau se charge de nous y emmener.

Alors, vous, que voulez-vous pour 2018, quels objectifs précis voulez-vous réaliser, et pour quelle date ? Pensez-y !

think plan act

On ne peut pas plaire à tout le monde

En 2017, j’ai aussi eu à me souvenir de cet adage. Parfois, on ne sait pas trop pourquoi, le courant ne passe pas avec certaines personnes, on fait face à de l’hostilité alors qu’on aurait voulu nouer de bonnes relations.

C’est dommage, c’est un peu triste, mais ce n’est pas grave.

On trouve toujours sur notre chemin des gens qui nous correspondent et qui nous apprécient.

Ce serait une perte de temps et d’énergie de faire des pieds et des mains pour essayer de plaire à tout le monde et de contenter les uns et les autres, en se reniant soi-même.

J’ai bien aimé le trait d’esprit de Sacha Guitry qui disait :

« En fait, je n’ai qu’une prétention : celle de ne pas plaire à tout le monde. Car plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui. »

Et quand on y pense, le bonheur, ce serait peut-être aussi d’être entouré de gens sympathiques, agréables, de bonne compagnie. Pas de gens qui font la tête, ne décochent pas un sourire, et vous font sentir transparent. 😊

On recommande parfois de faire un tri dans ses relations, et de s’éloigner de ceux qui nous tirent vers le bas, nous découragent, font baisser notre estime de soi, ou nous agressent parce qu’ils ont quelque chose à régler avec eux-mêmes. Je trouve que c’est une bonne idée, une sorte d’hygiène relationnelle qui aide à mieux réussir sa vie, en étant bien entouré.




Le but de la vie c’est d’aimer

Bon alors là, je dis merci à Ony Miarisoa dont un des textes m’a fait l’effet d’une petite révélation !

Depuis le temps que je me creusais les méninges (j’exagère un peu quand même) à essayer de définir quel était véritablement le but de la vie. 😉

J’en étais arrivée à une conclusion assez proche tout de même selon laquelle le sens de la vie, ce serait d’apporter sa contribution au bien commun, à sa propre échelle. Pas nécessairement de faire quelque chose de dimension planétaire bien sûr.

Mais la définition d’Ony est encore meilleure car elle englobe ça, tout en étant plus large.

Ben oui, le but de la vie finalement, je crois bien que c’est d’aimer. Attention, aimer ça ne veut pas dire être le paillasson des autres.

Et quand on aime, on apporte beaucoup aux autres, on améliore leur vie, et en général les gens nous aiment en retour. Et aimer et se sentir aimé, si c’est pas ça le secret du bonheur 😉

Bon allez, la voilà ma bonne résolution de 2018 : aimer mieux.

i love you

 

Conclusion

Je n’avais pas prévu de parler du bonheur, mais je m’aperçois finalement qu’il constitue le fil directeur de cet article ! Comme quoi !

Bonnes année 2018 à vous tous, chers lecteurs, merci pour votre fidélité, vos commentaires et mails toujours enrichissants. Et à très bientôt !

8 réflexions au sujet de “Bilan de 2017 : blog, investissements, et enseignements !”

  1. Bonne et heureuse année 2018 Aurore.

    Tu as fait un très joli résumé de ce que l’argent est, et de ce qu’il apporte à chacun : l’amour et le bonheur.
    Ony à une très belle façon de voir les choses (c’est ma copine aussi ^^)

    Je te souhaite plein de succès pour cette nouvelle année et de réussite dans ton projet d’immobilier locatif,
    à très vite ^^

    • Merci Olivier pour ce super gentil commentaire 🙂
      Je vais regarder cette conférence ce soir ! Merci pour le lien, c’est un sujet qui m’intéresse 🙂
      A bientôt et bonne réussite à toi en 2018 !

Laisser un commentaire