Comment mettre de l’argent de côté efficacement

Comment mettre de l’argent de côté efficacement

Vous aimeriez améliorer vos finances, et vous vous demandez comment mettre de l’argent de côté ? C’est vrai que ce n’est pas toujours facile. On peut travailler plus, chercher à gagner plus d’argent. Mais bien souvent, quand les revenus augmentent, les dépenses augmentent aussi mécaniquement.

C’est pourquoi, gagner beaucoup d’argent ne signifie pas nécessairement que l’on est riche.

On peut au contraire, gagner un salaire assez modeste, mais savoir mettre de l’argent de côté efficacement.  Je vais vous expliquer comment.




Cet article est le premier que j’ai publié sur ce blog. Je l’ai mis a jour et complété pour qu’il vous apporte un maximum de conseils pour mettre de l’argent de côté efficacement. Vous y trouverez également mon retour d’expérience sur les principes exposés dans cet article. Bonne lecture !

 

Dans cet article, je vais vous montrer :

  • Que les riches ne vivent pas comme vous le pensez (la TV vous ment !)
  • Qu’en tentant d’avoir l’air riche, vous vous appauvrissez
  • Pourquoi vivre en dessous de ses moyens, c’est vivre comme les riches
  • Et surtout comment faire concrètement pour mettre de l’argent de côté chaque mois et s’enrichir
  • Enfin, je vous montrerai l’influence positive de ces principes dans notre vie, 4 ans après avoir écrit cet article

reussite
Etre riche, c’est quoi, au fait ?

On croit souvent qu’être riche, c’est arborer tout un tas de signes extérieurs de richesse : belle maison, grosse voiture rutilante, vêtements de grandes marques, bijoux, brushing et manucure parfaits… C’est ce que la TV et les magazines people veulent vous faire croire. Mais en réalité, être riche, ce n’est pas ça. Car si vous essayez de vous conformer à ce standard-là, en achetant toutes ces choses, vous risquez bien de finir pauvre.




La grande différence entre riches et pauvres

Etre riche, c’est posséder un maximum d’actifs, c’est-à-dire de biens qui produisent de l’argent pour vous. Par exemple des appartements que vous mettez en location, une entreprise que vous avez créée et qui vous rapporte de l’argent, des actions en bourse qui vous rapportent des dividendes, etc.

Comme on l’apprend dans le livre Père riche, Père pauvre de Robert Kiyosaki (que je vous recommande vraiment), les riches achètent des actifs (qui produisent de l’argent pour eux), et les pauvres (et la classe moyenne) achètent des passifs (des biens qui perdent de la valeur et ne les enrichissent pas). Voilà pourquoi les pauvres restent pauvres, et pourquoi les riches s’enrichissent toujours plus.

voiture de sport

Les biens que j’ai listés un peu plus haut sont des passifs. La grosse voiture coûte cher à l’achat et à l’entretien, la belle maison aussi, tout comme les vêtements de marque, et le reste. On peut acheter cela quand on est déjà riche, mais on s’appauvrit si on le fait avant d’avoir atteint l’aisance financière.

LE conseil incontournable pour s’enrichir

Cela coûte cher de paraître riche. Et une fois l’argent dépensé pour tenter de ressembler à un riche, il n’en reste plus pour investir dans des actifs qui pourraient réellement vous enrichir.

C’est pourquoi, si vous vous demandez « comment s’enrichir ? », je peux vous donner un conseil à suivre absolument : Vivez en dessous de vos moyens. C’est ainsi que l’on parvient à mettre de l’argent de côté.

Eh oui, justement, les riches vivent en dessous de leurs moyens.





Ils ne dépensent pas tout leur argent mais savent épargner, puis investir pour s’enrichir.

 

Pourtant, vivre en dessous de ses moyens, ou réduire son train de vie, voilà des expressions que l’on n’a pas l’habitude d’entendre. C’est peut-être pour cela que peu de gens parviennent à s’enrichir.

Vivre en dessous de ses moyens, ça ne sonne pas très sexy, et pourtant c’est LA condition essentielle pour parvenir à mettre de l’argent de côté, et donc à s’enrichir.

La « société de consommation » nous pousse à vivre au dessus de nos moyens. Ce qui apporte tout un lot de problèmes (endettement, être pris au dépourvu en cas de coup dur, pas d’épargne, pas d’actifs, et donc pas d’enrichissement).

 

Pour mettre de l’argent de côté, il faut s’éloigner de la société de consommation

 

Vivre en dessous de ses moyens, c’est aller à contre-courant de ce que la société de consommation attend de nous.

Et c’est ce que font beaucoup de gens riches. Les riches de la « vraie vie » ne ressemblent pas aux riches qu’on vous montre à la télévision. D’ailleurs, je vous recommande de laisser tomber la TV et ses pubs qui vous poussent à consommer et à perdre votre temps. Temps que vous pourriez utiliser pour vous enrichir, justement.

regarder la télévision

J’en veux pour preuve le livre  The millionaire next door, qui est passionnant, et qui montre que la grande majorité des millionnaires ne ressemblent pas à des riches. Ils vivent comme tout le monde, s’habillent comme tout le monde, et conduisent une voiture banale. Vous ne pourriez même pas soupçonner qu’ils sont millionnaires.

Au fait, si vous voulez en savoir plus sur cette formidable étude sur les millionnaires, vous pouvez lire mon résumé du livre The millionaire next door. Vous apprendrez beaucoup de choses sur les habitudes des riches, ce qui devrait vous donner de bonnes idées à appliquer dans votre propre vie, si vous voulez leur ressembler.

Je disais donc que bien souvent, on ne pourrait pas soupçonner que cette personne que l’on croise dans la rue est millionnaire. Et c’est justement leur secret pour s’enrichir. Ils dépensent peu, et mettent beaucoup d’argent de côté. Et ils achètent avec cette épargne des actifs qui les enrichissent petit à petit.

 

Vivre en dessous de ses moyens, concrètement, c’est quoi ?

 

C’est tout simplement ne pas dépenser tout son salaire, mais épargner une part de celui-ci. C’est réduire volontairement son train de vie en refusant d’arborer des signes extérieurs de richesse pour se donner une image. Souvenez-vous qu’essayer de ressembler aux riches (ou plutôt à l’image que l’on a des riches), est une attitude qui appauvrit.

Cela implique d’avoir un mode de vie « frugal » (ce qui ne veut pas dire austère). C’est le fait de ne pas céder aux achats impulsifs et de réfléchir à ses dépenses afin de les optimiser. Il faut continuer à se faire plaisir, mais de manière réfléchie, en apprenant à se satisfaire de choses simples.

simplicite champ de fleurs

Un exemple volontairement provocant :

Si vous roulez en Twingo mais que vous êtes capable d’épargner une part importante de vos revenus et de faire fructifier cet argent, vous êtes riche (ou un futur riche).

Si une grosse Mercedes achetée à crédit dort dans votre garage, attention… vous êtes en train de vous appauvrir.

Peu importe que vos voisins pensent que vous êtes riche ou pas. Pour progresser, il faut se détacher du regard des autres.

Il ne faut pas essayer de faire la course à qui aura le meilleur équipement, ou la plus belle voiture, ou encore la destination de vacances la plus exotique. Cette habitude coûte trop cher et vous appauvrira.

 

 

Pourquoi vivre en dessous de ses moyens ?

 

A quoi sert de vivre en dessous de ses moyens ? A pouvoir mettre de l’argent de côté. C’est la base pour s’enrichir.

Cette épargne servira tout d’abord à créer un fonds de sécurité (au minimum 3 mois de dépenses) qui permettra d’assumer un éventuel coup dur et d’éviter de recourir aux crédits à la consommation.

Eviter les crédits conso, c’est vraiment important pour avoir des finances saines.

 

Après avoir constitué votre fonds de précaution (ou fonds de sécurité), votre épargne pourra vous servir à investir dans des actifs, par exemple pour anticiper une baisse de revenus au moment de la retraite.

Pour moi c’est mon objectif principal, car je suis persuadée que les pensions de retraite, si elles existent encore dans 30 ans, seront réduites à peau de chagrin.

 

Elle peut enfin permettre de réaliser ses objectifs de vie, ou de se faire plaisir ponctuellement (voyage, etc.).

 

 Comment mettre de l’argent de côté ?

 

 – Tenir un budget (tableau mensuel des recettes et des dépenses)

Budget papier, feuille Excel, logiciel, chacun trouvera le moyen qui lui convient. L’important est de pouvoir examiner ses dépenses pour savoir où sont les « fuites », et décider de revoir le montant des postes où les dépenses sont exagérées. Il s’agit d’une étape incontournable, à mon avis. Vous serez surpris, comme je l’ai été en le faisant, de voir tout ce que vous dépensez sans en avoir conscience.

Je vous offre mon budget Excel à télécharger gratuitement ici. Vous pouvez également suivre le tutoriel que j’ai créé pour apprendre à faire un tableau Excel soi-même.

 – Mettre de l’argent de côté dès le début du mois

N’attendez pas la fin du mois pour épargner. On a en effet tendance à dépenser tout ce que l’on a sur notre compte. Donc, si vous attendez la fin du mois pour épargner ce qui reste sur votre compte, vous mettre peu d’argent de côté.

La meilleure méthode est d’épargner un montant  précis (par exemple 10%, puis 15%, puis 20%…) dès que le salaire apparaît sur le compte, donc au début du mois. Ainsi, la somme restant sur votre compte sera moindre, vous serez donc moins tenté de dépenser.

Si vous avez du mal à épargner, pas de panique, j’ai parlé récemment d’une méthode très facile pour épargner 1378 euros en un an. Il s’agit du challenge des 52 semaines.

 – Optimiser ses dépenses

Réduire ses dépenses d’alimentation, changer d’opérateur mobile, changer d’assurance ou renégocier ses contrats, prendre de nouvelles habitudes de conduite économique et de réduction des dépenses énergétiques, ne pas acheter de façon impulsive, etc.

Le mot d’ordre, c’est d’obtenir autant de plaisir en dépensant moins, pour toutes les dépenses de loisirs. C’est aussi de savoir faire le tri dans ses contrats pour éliminer ceux qui ne servent plus ou ne sont pas si utiles que ça. C’est enfin de faire jouer la concurrence pour obtenir les meilleurs tarifs lorsque la dépense est nécessaire.

Voilà un challenge à relever pour maintenir un niveau de vie agréable pour les prochaines décennies ! Et on se prête vite au jeu !

 

Mise à jour : Comment le fait de mettre de l’argent de côté a changé notre vie

Quatre ans après avoir créé ce blog et publié ce premier article, je le mets à jour pour l’améliorer. J’en profite pour vous donner un retour concret sur les principes dont je vous parle ici et partout ailleurs sur ce blog.

Cela fait donc plusieurs années que nous appliquons, mon mari et moi, ces principes de bonne gestion financière. Nous tentons de vivre en dessous de nos moyens et de mettre de l’argent de côté chaque début de mois. Et le plus possible !

Eh bien, ça marche ! Appliquer ces principes nous permet de nous payer le luxe de ne vivre qu’avec un seul salaire (mon mari travaille et j’élève nos enfants depuis 6 ans – et je travaille sur ce blog aussi, bien sûr), et d’augmenter fortement notre qualité de vie. Mais nous avons aussi pu nous acheter un appartement, que nous avons revendu pour acheter une maison et loger confortablement notre famille. Je vous rassure tout de même, elle n’est pas plus grosse que celle de nos voisins 😉

Notre épargne a été une aide formidable pour ces deux projets. Sans elle, nous n’aurions pas de maison aujourd’hui.

L’épargne que nous dégageons nous permet d’envisager pour bientôt un investissement immobilier locatif. Le premier d’une longue série ! 😉

Mettre de l’argent de côté : LE principe qui change tout

Pourtant autour de nous, bien des gens se demandent comment nous avons pu nous acheter une maison en Ile de France avec un seul salaire. Et ce salaire n’est pas mirobolant puisque mon mari est enseignant. On me demande souvent, d’ailleurs, combien je touche de la CAF !

Eh bien pas plus que les autres, c’est-à-dire pas grand-chose (129 euros d’allocations familiales pour nos 2 enfants).

Pas d’aide de la CAF, pas d’aide de la famille, mais une habitude d’épargne qui fait toute la différence sur le long terme.

Je vous recommande donc ces principes qui font des merveilles pour nous, et qui feront de même pour vous.

A votre santé financière 😉

25 réflexions au sujet de “Comment mettre de l’argent de côté efficacement

    • 😉 En effet la plupart des gens qui ont construit eux-mêmes leur fortune sont d’abord de bons gestionnaires (voir le livre « The millionaire next door »). Je pense que c’est le secret, d’abord pour se construire une bonne situation financière, puis pour la faire durer dans le temps.

  1. bonjour

    je suis assez d’accord avec cette philosophie et ces commentaires.

    de mon côté, je pense qu’en jouant sur les économies sans se priver , sans être un top killer, on dégage des capacités d’épargne. Mais j’aime beaucoup cela :’vivez en dessous de vos moyens’

    ludovic

    • Bonjour Ludovic,
      en effet on peut dégager pas mal d’épargne en réduisant son train de vie, en vivant en dessous de ses moyens. C’est ce qu’on fait chez nous et c’est plutôt efficace.

      • Bonjour,
        Et quand les économies réalisées (les 90 euros virés chaque mois) servent finalement tous les mois à ne pas finir dans le rouge, voire dans le rouge du rouge?
        Et quand il n’y a ni Mercedes qui dort ni dépenses compulsives, ni télé grand format et qu’on n’y arrive pas quand même tout en étant hors d’atteinte des systèmes d’aide et de solidarité?

        • Bonjour Laure,
          alors je crois qu’il ne reste plus qu’à tenter d’augmenter ses revenus : heures supplémentaires, job complémentaire, création d’une activité qui vous rapporterait de l’argent si vous avez une compétence précise, etc.

  2. Je vous rejoins également sur cette article. Je pense exactement de la même manière. Personnellement, je prévois le budget de toutes mes charges (logement, impôts et taxes, assurances, transport…), mon budget max alimentaire mensuel, le budget max loisir mensuel puis j’épargne tout le reste. En fin de compte j’épargne entre 30% à 40% de mon salaire alors que je vis très confortablement et avec un salaire qui n’est pas forcément énorme.

    Personnellement, je pense que l’argent est fait pour être dépensé. Je n’épargne donc évidement pas pour le seul plaisir de ne pas tout dépenser. Savoir que j’ai travaillé 30-40% pour rien me ferait mal. J’épargne donc seulement pour acheter des biens de meilleur qualité (une machine à laver Miele à 1000€ plutôt qu’une machine « jetable » LG ou Samsung à 300€ …), prévoir des dépenses soudaines (panne de voiture…) et éviter des crédits (achat d’une voiture cash, apport important pour une maison…). Tout ce que j’achète doit être réellement utile mais aussi durable. Je n’achète pas ou alors vraiment peu de produits qui ne me sert pas. J’en suis même venu au point que tous les cadeaux que j’achète pour ma famille ou mes amis sont eux aussi fait pour être utilisés souvent (je déteste offrir des « attrapes poussières »).

    Par exemple, j’ai actuellement une Peugeot 205. Je pourrais m’acheter une Mercedes sans soucis mais je n’en vois vraiment pas l’intérêt. J’envisage plutôt d’acheter une petit fourgon Dacia ou Fiat par exemple (pas très chers, fiables…). Pour moi un véhicule est avant tout utilitaire… on peut dire que j’applique ce principe à la lettre avec un fourgon ! Dans tous les cas, mes véhicules doivent durer longtemps, très longtemps. Temps qu’ils fonctionnent bien, qu’ils remplissent leur rôle (aller d’un point A à un point B essentiellement), c’est le principal.

  3. Très intéressant cet article. C’est la démarche que je suis depuis quelques années déjà. Malheureusement, ce n’est pas si facile, et parfois décourageant. Depuis quelques années, il n’y a rien, mais absolument rien qui n’ait subit une hausse sauf…. mon salaire. Ce dernier est resté stable, tandis que le coût de la vie n’a cessé d’augmenter, malgré ce qu’on nous fait croire. Je suis en train de réfléchir à changer de voiture. La mienne a 13 ans, généralement j’en prends soin et les garde assez longtemps. Sans taper dans le haut de gamme, je pense malgré tout m’offrir une belle voiture. J’y passe presque 2 heures par jour pour aller bosser, du coup je n’ai pas vraiment envie d’un tape-cul.

    • Bonjour Garnier,

      Merci pour votre commentaire, je suis contente que cet article vous ait inspiré.
      C’est vrai que c’est parfois décourageant, ou lassant, de vivre raisonnablement. C’est important aussi de se faire plaisir, si on peut se le permettre. C’est cela qui permet de durer. Pour les voitures on trouve des occasions récentes (ou moins) très satisfaisantes. Ca peut être un bon compromis pour prendre une voiture haut de gamme sans y perdre trop d’argent. Privilégier la qualité est aussi une stratégie frugale ! (et puis la voiture, c’était un exemple pour illustrer l’article, mais ça ne veut pas dire qu’il ne faut jamais s’offrir une voiture de qualité)

  4. Bonjour Aurore!
    Tu as résumé la base de toute gestion financière saine: « vivre en dessous de ses moyens ». Il faut passer des étapes pour s’enrichir: trouver un travail puis épargner puis investir.(Bravo pour ton projet immo) Vivre en dessous de ses moyens c’est un état d’esprit à avoir. Cela s’acquière, ce n’est pas innée sauf si tu t’appelle Picsou 😉

    • Merci Olivier, et en effet c’est un état d’esprit qui s’acquiert peu à peu. Remarque, on m’appelait vraiment Picsou quand j’étais petite 😉
      A bientôt,
      Aurore

  5. Comme le dit le proverbe on n’a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard n’oubliez pas que vous êtes de passage et profiter de la vie sans pour autant vous mettre dans le surendettement prévoir un ou deux mois de salaire de côté au cas où mais par pitié profiter de la vie maladie accident j’en passe et des meilleurs on ne sait jamais de quoi l’avenir est fait !!!

  6. Hello

    S’enrichir en théorie c’est assez simple…
    C’est la différence entre recettes et dépenses qu’on arrive à mettre de côté.
    Ensuite il faut investir de façon intelligente pour avoir une performance d’au moins 10%.
    Et pour finir on continue ainsi pendant 20 ou 30 ans en comptant sur les intérêts composés, et c’est comme ça quand deviens riche.

    Bien sûr en pratique… il faut pouvoir garder la foie pendant des années…

    Max

    • Hello Max Weber,
      Oui c’est pas mal résumé 🙂 sinon certains arrivent à dégager de grosses sommes grâce à l’entrepreneuriat par exemple, ce qui donne un effet de levier beaucoup plus important.
      A bientôt,

      Aurore

  7. Bonsoir,

    Je découvre votre blog aujourd’hui et j’ai l’impression d’avoir trouvé une pépite, que dis-je, une mine d’or !

    Nous vivons depuis 20 ans sans appliquer ces concepts et je suis (enfin, me direz-vous…) bien décidé à changer d’approche pour vivre mieux (financièrement donc psychologiquement !).

    Un immense merci et à bientôt pour la suite.

    • Bonjour Ach,

      Merci infiniment pour ce commentaire qui me va droit au coeur. Je suis très heureuse que ce blog puisse vous donner de nouvelles pistes pour vivre mieux.
      J’espère que vous y découvrirez encore beaucoup de choses intéressantes.
      A bientôt,

      Aurore

Laisser un commentaire