investir ses économies

Pourquoi il faut absolument investir ses économies

Faire des économies et épargner, c’est mon truc. Par contre, investir ses économies, je m’y mets (un peu trop) doucement. J’ai donc demandé à Pierre, du blog Plus riche, un investisseur averti, de nous expliquer l’intérêt d’investir. Voici son excellent article.

Lorsque j’ai commencé à économiser de l’argent, je me contentais comme la majorité des gens de le laisser bien au chaud sur mon livret A : cela ne rapportait pas grand chose, mais au moins j’avais la certitude de ne pas en perdre (du moins c’était ce que je croyais).

Comme j’étais jeune je ne gagnais que peu d’argent à travers de petits boulots pas très bien payés, et j’estimais que je ne pouvais pas me permettre de perdre le peu que j’avais économisé dans des investissements risqués et incertains.

Le problème, c’est qu’ensuite je suis entré en fac d’économie et j’ai réalisé que cette stratégie était en fait la moins sûre pour mon épargne, et que contrairement à ce que je pensais, je perdais en fait de l’argent chaque année.

Pourquoi? C’est ce que nous allons voir dans le point suivant.



Les 2 forces qui appauvrissent les épargnants (malgré eux)

1/ L’inflation (la force dévoreuse d’épargne)

Je suis presque sûr que vous avez déjà entendu parler de l’inflation. Vous savez même probablement déjà ce que c’est. Le problème, c’est que, comme un fumeur a vaguement conscience du fait que fumer le tuera peut être un jour sans que son cerveau n’arrive à faire un lien direct entre sa mauvaise habitude et les conséquences fâcheuse qu’elle entrainera sans doute, il se produit généralement la même chose lorsque nous raisonnons de manière abstraite par rapport à l’inflation. Comme on ne voit pas directement chaque année la valeur de notre compte en banque diminuer notre cerveau a tendance à oublier que le phénomène existe. Mais il n’en est pas moins réel.

inflation

Par définition, l’inflation est une perte du pouvoir d’achat de la monnaie dans le temps qui se traduit par une augmentation générale, durable et persistante des prix.

La moyenne de l’inflation en France sur les dernières décennies se situe quelque part autour des 2% par an ce qui veut dire que chaque fois que vous laissez votre argent sur votre compte courant, c’est un peu comme si vous le placiez sur un livret qui vous rapportera -2% à la fin de l’année. Et tous les placements qui vous rapportent moins de 2% par an à long terme ne vous font en fait pas gagner d’argent : ils maintiennent simplement la valeur de votre capital, sans pour autant le faire grossir.



Et encore nous avons de la chance car la moyenne de l’inflation a été relativement faible au cours de ces dernières années mais il est déjà arrivé d’avoir des années à 7,8,9% d’inflation (je vous renvoie à ce tableau si vous voulez plus de précisions sur les chiffres annuels historiques précis).

Fort heureusement il existe des moyens de combattre ce phénomène (que nous verrons dans la suite de cet article), mais avant, voyons le facteur numéro 2.

 

2/ Les coûts d’opportunités (les pertes liées aux opportunités non saisies)

Le Coût d’opportunité est un concept typiquement économique : il représente la somme d’argent que vous perdez virtuellement en plaçant votre argent sur des supports qui sont peu ou pas rentable. La notion de coût d’opportunité est souvent utilisée en finance pour pouvoir comparer différents placements entre eux.

Par exemple si vous choisissez de placer votre argent sur un Livret à 0.75% mais qu’il existe à coté des placements qui rapportent 5% par an : vous subissez en fait un coût d’opportunité de 4.25% par an, c’est à dire une perte virtuelle d’argent de 4.25% chaque année par rapport à votre voisin (ou votre banquier) qui lui, investit sur des supports plus rentables.

Prendre en compte cette idée de « perte virtuelle » permet d’avoir une vision plus réaliste des différentes options et de prendre des décisions d’investissement plus éclairées.



Si je vous parle de ces 2 notions, c’est parce qu’elles m’ont personnellement permis il y a quelques années de prendre conscience d’une chose essentielle : ne prendre aucune décision par rapport à son argent, c’est en fait prendre la décision d’en perdre à coup sûr.

 

Quand ne prendre aucun risque est l’option la plus risquée

Je sais que cela peut paraitre contre intuitif, mais quand on y réfléchit, globalement la vie fonctionne ainsi.

Si vous ne prenez pas le risque d’aborder la fille (ou le garçon) qui vous plaît, vous avez 100% de chances de passer les soirées qui suivront à boire des bières devant Netflix. A court terme, Netflix ne semble pas une si mauvaise alternative. Netflix est sûr, Netflix est confortable, mais si vous choisissez systématiquement cette option, les conséquences pour votre vie sociale à long terme (et votre épanouissement personnel) seront désastreuses.

investir risque

Si vous ne prenez pas le risque de vous lancer après le job que vous aimez, le risque de vous présenter à des entretiens stressants et inconfortables, le risque de lancer cette entreprise que vous voulez lancer depuis des années : à court terme vous choisissez le confort et la sécurité, mais à long terme vous compromettez votre futur et vous échangez lentement et insidieusement la vie que vous voudriez avoir contre une autre que vous détestez.

Où est-ce que je veux en venir avec ces digressions?

Eh bien au fait que l’argent fonctionne exactement de la même manière : à court terme la solution de facilité est de le placer sur un compte qui donne une illusion de sécurité, et de choisir la solution qui demande le moins d’efforts possibles. A long terme, vous pouvez être sûr à 100% que ce choix aura un impact extrêmement négatif sur vos finances. Et la différence entre ceux qui auront fait des efforts et ceux qui ne feront rien se creusera un peu plus chaque année pour finir par devenir colossale avec le temps. Heureusement il y a des solutions.

 

Résoudre le problème et se retrousser les manches

J’ai une autre triste vérité pour vous : la seule personne qui se soucie vraiment de votre vie affective, de votre carrière et de l’état de vos finances : c’est vous.

Ce ne sont pas vos amis, ce n’est pas votre patron, et ce n’est certainement pas votre banquier. Donc si vous voulez avoir des résultats, il va falloir vous retrousser les manches : personne ne vous présentera de placements miraculeux sur un plateau (ou si tel est le cas vous avez de bonnes chances d’être tombé sur un escroc) : vous allez donc devoir vous former et aller les chercher vous-même.

Battre l’inflation et choisir les meilleures opportunités

Par rapport à ce que je vous ai dit précédemment vous vous demandez peut-être maintenant comment combattre l’inflation et réduire vos coûts d’opportunité. Eh bien c’est simple : vous devez placer votre argent sur des supports plus rentables (« Non, sans rire! », me direz-vous).

Et comme vous saviez déjà à peu près ce qu’est l’inflation avant de lire cet article, je suis sûr que vous savez déjà intuitivement à peu près quels sont les supports d’investissement vraiment rentables. Si vous voulez battre l’inflation, deux supports en particulier sont tout indiqués :  il s’agit des actions et de l’immobilier (ce ne sont pas les seuls, mais ce sont à mon sens les plus accessibles).

Les actions ont rapporté entre 7 et 10% en moyenne par an historiquement, et la valeur de l’immobilier augmente avec l’inflation, ce qui vous garantit de préserver votre patrimoine dans le temps tout en encaissant des loyers (qui augmenteront eux aussi si l’inflation augmente).

Seulement vous allez devoir vous renseigner un peu pour savoir quelles actions (ou quels fonds) acheter, ou bien devoir apprendre comment trouver des appartements rentables, mais croyez-moi, le jeu en vaudra largement la chandelle. Une épargne bien placée pourra vous assurer un avenir confortable, un complément de revenus appréciable, et même vous permettre de prendre votre retraite anticipée si vous le souhaitez (et que vous faites bien les choses). En bref : vous aurez des options (ce qui est un luxe dont malheureusement tout le monde ne dispose pas).

Par où commencer?

En fonction de vos préférences personnelles, je vous recommande vraiment de vous former à l’une ou l’autre des options évoquées précédemment (à savoir la bourse ou l’immobilier). Je travaille personnellement dans l’industrie financière et je peux vous dire que si vous faites bien les choses, ce sont deux placements dont les rendements sont difficiles à battre, et pour lesquels les retours sur investissement peuvent être conséquents pour un niveau de risque global à long terme assez faible.

Bien sûr n’y allez pas en aveugle. Commencez petit. Faites les choses pas à pas. Mais renseignez-vous, lancez-vous, et par pitié ne laissez pas votre argent dormir sur des comptes qui ne vous rapportent rien : votre futur vous (et vos enfants) vous en remercieront à coup sûr. Voyez chaque euro économisé comme un petit employé qui doit travailler dur pour vous, pas comme une chose que vous oubliez dans un coin. Vous avez travaillé dur pour gagner cet argent : rendez le productif.

J’espère que cet article vous aura été utile, et si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires juste en dessous.

5 réflexions au sujet de “Pourquoi il faut absolument investir ses économies

  1. Bonjour,
    Même si on le sait, passer à l’action n’est pas simple. Cet article incite à le faire en s’y préparant et en prenant quelques risques mesurés à l’avance. Bravo pour votre site !
    Bonne route !

  2. Encore un très bon article, comme toujours !
    J’épargne tous les mois en vue de diffrénents projets, et cet argent va directement sur les livrets A (bouh!)
    J’aimerais bien me lancer dans l’investissement en bourse (nous sommes propriétaires de notre maison) mais mon chéri s’y refuse, il trouve cela trop risqué. Et moi toute seule je me sens pas de mener cette bataille.
    Cela parait tellement compliqué quand on y connaît rien, à qui s’adresser sans tomber sur des escrocs ?
    Pas si évident quand on a personne dans son entourage qui a tenté l’aventure….

  3. Bonsoir Didier et merci pour votre commentaire!

    Aurore si jamais tu as besoin d’aide sur certains points au niveau de la bourse n’hésite pas 😉
    (encore une fois la notion de risque et très relative. Sur une courte période de temps la bourse est plus risquée qu’un Livret A, sur une longue période de temps le Livret A est plus risqué que la bourse dans le sens où il représente un coût d’opportunité très important!)

  4. Très bon article qui résume ce que tout à chacun devrait faire pour investir ses finances! La bourse ou l’immobilier, cela peut faire peur mais c’est normal car c’est la peur de l’inconnu. Mais ne pas prendre de risques c’est passer à coté de beaucoup de belles choses tant sur le plan financier que personnel!Comment devenir un professionnel dans un domaine? Apprendre et pratiquer pendant de longues années!

Laisser un commentaire