Astuces pour un Noël plus simple et moins cher

Noël approche ! En moyenne, on estime qu’un foyer dépensera environ 400 euros de cadeaux !

Et vous, combien avez-vous prévu de dépenser pour Noël ?

Les plus prévoyants ont déjà leurs placards remplis de paquets bien emballés, et fin prêts pour le jour J. Et pour beaucoup d’autres, le rush de dernière minute va bientôt commencer, et les commerçants se frottent les mains.






Noël, c’est une belle fête, c’est magique, féérique. C’est l’occasion de retrouver ses proches.
Alors on veut mettre le paquet pour que la fête soit réussie. Le problème, c’est que ça coûte cher, très cher.
Il y a les cadeaux, mais aussi le repas. Les frais grimpent vite, surtout pour celui qui reçoit ses proches chez lui.
Et ça, ce n’est pas bon pour nos finances.
 

Est-ce qu’on ne pourrait pas faire à peu près aussi bien, mais pour beaucoup moins cher ?

 
Si vous avez déjà parcouru ce blog, vous savez que c’est ma philosophie : essayer d’obtenir la même qualité de vie, mais en dépensant (beaucoup) moins. Dans à peu près tous les domaines, on peut trouver des astuces pour réduire les coûts.
Et bien sûr, Noël obéit aussi à cette logique. On peut réussir cette fête en dépensant beaucoup moins.
 
Parce qu’après tout, on n’est pas obligé de suivre les injonctions de la société de consommation. Qui ça arrange, d’après vous, la fameuse « magie de Noël » qui fait pétiller les yeux des petits (devant une montagne de cadeaux) ? Les commerçants, les industriels, bien sûr.
 
Mais sommes-nous au moins sûrs que ce soit bon pour les enfants ?
On peut décider qu’on passera un Noël un peu plus simple. Un Noël moins commercial, mais un peu plus magique en expériences, en relations, et en enseignements.




 

1. Moins de cadeaux pour un Noël plus simple et moins cher

Comment ?! Parler d’argent, à Noël ?!
J’en vois qui s’offusquent ! Habituellement, le Père Noël n’est pas censé compter ses sous. Ca ne fait pas « féérique ».
Et pourtant, je vais vous dire ce que je pense. Asseyez-vous bien au fond de votre chaise, et prenez une petite verveine 😉
 

Les enfants reçoivent beaucoup trop de cadeaux à Noël

Aujourd’hui, il est courant de recevoir des cadeaux des grand-parents, des oncles, tantes, parfois même des grands-oncles et grandes-tantes ! Et aujourd’hui, un enfant peut avoir jusqu’à 4 couples de grand-parents, au gré des remariages. Ca en fait des sources de cadeaux.

Et bien sûr nous aussi, les parents, voulons aussi offrir des cadeaux dignes de ce nom. Finalement, il y a tellement de cadeaux qu’on ne verrait presque plus le sapin. Stop, n’en jetez plus !!
 
Aujourd’hui, le fait de « gâter » ses enfants a une connotation assez positive. Pourtant, vous savez quel est le synonyme de « gâté » ? C’est « pourri« . Eh oui.



Je vais vous expliquer pourquoi je pense que les cadeaux trop nombreux sont mauvais pour les enfants.
 
Parce que ça rend les enfants insatisfaits, et que ça les empêche de mesurer la valeur des choses. Vous les voyez bien, ces enfants, ouvrir leurs paquets à la chaîne, sans même sourire. Et après, délaisser leurs nouveaux jouets qui ne les intéressent parfois même pas (normal, comment peut-on s’intéresser à 10 choses en même temps ?).
 
Ca les prive du bonheur de s’attacher à leurs jouets, puisqu’il y en a tellement et qu’il y en aura toujours autant.
Mais aussi parce que ça leur donne l’impression qu’on peut tout avoir sans effort, et que les cadeaux « tombent du ciel ». Les présents deviennent un dû pour nos enfants. Là, je trouve qu’il y a quelque chose qui cloche.
 
Je ne suis pas la seule à le penser, vous pouvez lire ici un autre avis sur cette avalanche de cadeaux et ses conséquences sur le psychisme des enfants.
 
Et surtout, ça leur donne une très mauvaise leçon de gestion financière. Dans la vraie vie, l’argent ne tombe jamais du ciel, et quand on désire s’offrir quelque chose, ça nous coûte toujours. Pour avoir des finances saines, il faut savoir qu’on ne peut pas tout s’offrir, et être capable de résister à la tentation de consommer. Et ce sont des choses qui s’apprennent de préférence dès l’enfance.

 

Notre Noël, option éducation financière

Parce que Noël, c’est aussi l’occasion de leur transmettre quelques valeurs financières. Mes filles ont droit à un seul cadeau de notre part chacune (ou un seul commun si c’est un beau cadeau), et c’est tout.

Parce qu’il y a deux ou trois ans, le matin de Noël, j’ai observé ma grande ouvrir ses « nombreux » paquets sans un sourire, sans un merci. Et ça m’a mise en colère. Je me suis rendue compte qu’on était en train de lui transmettre des valeurs qui ne me plaisaient pas. Tout ça pour faire comme tout le monde et « gâter nos enfants ».
 
Mais ce n’est pas tout. Buvez une gorgée de verveine pour vous détendre. Ca y est ? Je continue !
 
Je ne leur ai pas fait croire au Père Noël. Je déteste mentir. Elles savent que c’est nous et leurs proches qui leur offrons leurs cadeaux, et que ça nous coûte de l’argent.

faux pere noel

Je leur ai expliqué que certains cadeaux coûtaient trop cher et que je ne les leur offrirais pas, parce que ça nous empêcherait de réaliser d’autres projets familiaux bien plus importants (comme l’achat d’une maison par exemple, ou les vacances). La grande a compris qu’on ne peut pas tout acheter, sinon on n’a ensuite plus assez d’argent pour le reste.
C’est une leçon financière qui lui servira toute sa vie. En tout cas j’espère !
 
Bon, rassurez-vous, nous ne sommes pas des bourreaux d’enfants pour autant. Le matin du 25 décembre est tout de même magique pour les enfants, parce qu’elles trouvent bien le pied du sapin garni de quelques cadeaux, mais pas trop (les nôtres et ceux de la famille).

Par contre, elles savent qui les leur a offerts, et que c’est un effort financier de la part de ces personnes. C’est aussi une façon de leur apprendre la gratitude (et pour être heureux, la gratitude, c’est important).

Et cette année, ma grande de 6 ans a décidé toute seule de nous préparer une boîte surprise avec des cadeaux dedans pour Papa et Maman. Ca c’est l’esprit de Noël !
 
Il y a quelques années, je vous expliquais déjà ma vision des choses concernant Noël et les cadeaux. A relire si ce thème vous intéresse 😉

 

2. Comment trouver des cadeaux de Noël moins chers ?

 
Allez, j’arrête de philosopher et je passe au concret 🙂

Le budget cadeaux est souvent important à Noël, surtout quand on a une grande famille.
Voici donc quelques astuces pour trouver des cadeaux moins chers, mais faire tout de même plaisir à ses proches.

 

Acheter ses cadeaux à l’avance

Acheter ses cadeaux de Noël à l’avance permet de faire des économies. On peut ainsi profiter des périodes de soldes et de promotions qui ont lieu à différents moments de l’année. Il faut savoir que les dernières semaines avant Noël sont souvent celles où les cadeaux coûtent le plus cher. Et comme il ne nous reste plus de temps, tant pis, on paie plein pot.
Les fabricants organisent même la pénurie de certains jouets pour faire monter les prix !
Il vaut donc mieux éviter de faire ses courses de Noël pendant le rush des derniers jours.
Les mois d’octobre et novembre sont souvent une période propice aux promotions, sur les jouets notamment.
De quoi réduire son budget cadeaux de 30 à 70% environ !

 

Fabriquer soi-même ses cadeaux de Noël

Le DIY, c’est tendance, et vous pouvez faire fureur avec un cadeau de Noël fait main, qui vous aura donc coûté très peu cher. En plus, le temps passé à fabriquer le cadeau montrera à son destinataire que vous tenez à lui. Offrir de son temps pour quelqu’un, je trouve ça plus beau encore que d’offrir de son argent. Pas vous ?

sablés de noel
 

Acheter des cadeaux d’occasion

Acheter des cadeaux de Noël d’occasion, ça peut être délicat. Le destinataire pourrait mal le prendre. Il vaut donc mieux en discuter avant avec les intéressés. Mais ça peut faire faire de grandes économies. On trouve tellement de jouets en très bon état sur les sites de petites annonces.
Et pour les parents d’enfants jeunes, c’est très facile. Les petits ne feront pas la différence, et les plus grands pourront comprendre l’enjeu financier.
J’ai déjà acheté des cadeaux d’occasion à mes enfants, et ça n’a rien enlevé à leur joie. Mais s’ils sont en âge de comprendre que ce n’est pas neuf, alors j’explique auparavant ma démarche.

 

Ne pas offrir de cadeaux de Noël

Et pourquoi pas ? On peut décider qu’on n’échangera pas de cadeaux de Noël. Après tout, l’important est avant tout de passer un bon moment ensemble. Mais il faut absolument en discuter avant, sous peine de commettre un impair aux conséquences gênantes.
Un peu rude vis-à-vis des enfants (quoique, on peut décider de s’offrir autre chose : une sortie, une séance de jeux, etc.), cette solution peut être facilement employée entre adultes. Avec mon mari, on ne s’offre d’ailleurs pas de cadeaux de Noël (ni d’anniversaire). Si vous voulez savoir pourquoi, je vous explique tout dans cet article .

Et pourquoi ne pas offrir des « bons pour » un service ? Au lieu d’offrir un cadeau matériel, vous offririez de votre temps et de vos compétences à votre destinataire. Bon pour une soirée de baby-sitting, bon pour un massage des pieds (oui en fait c’est ma liste de souhaits !) …

 

Ne pas se laisser influencer par l’entourage

 

On se laisse vite influencer par les habitudes ou le discours des gens que l’on fréquente. Et ça influence grandement nos finances.
C’est comme ça qu’une année, je me suis moi-même retrouvée en train d’acheter une poupée à 70 euros (oups) que m’avait réclamée ma fille aînée. Je me suis laissée convaincre juste parce qu’un proche a plaidé la cause de ma fille auprès de moi, dans le magasin. Aïe ! Nul n’est parfait !

Moralité, si on veut garder un budget réduit, mieux vaut peut-être faire ses courses de Noël seul. Et ne pas comparer ses achats avec ceux des autres.

 

Tirer au sort à qui on offrira un cadeau

Dans les grandes familles, offrir un cadeau à chaque personne (ou chaque enfant) représente un budget colossal. Pourquoi ne pas organiser un tirage au sort (ou autre) qui permette de désigner la personne à qui chacun offrira un cadeau ?

 

3. Un repas de Noël moins cher

Le deuxième gros poste de dépenses à noël, c’est le(s) repas. On peut atteindre plusieurs centaines d’euros, surtout quand on invite une grande partie de la famille.
Heureusement, on peut trouver plusieurs solutions pour que le repas de Noël ne soit pas ruineux. En voici quelques unes.
 

Se partager les frais

Un repas de Noël, avec ses mets délicats (foie gras, dinde, saumon, champagne, huîtres, etc.) cela coûte cher.
C’est pourquoi il peut être judicieux de se partager les frais.
Cependant, la question peut être délicate à aborder, les partages financiers n’étant pas toujours évidents à réaliser. Certains invités pourraient ne pas apprécier d’être mis à contribution financièrement. A réserver à ceux qui ont un entourage très ouvert d’esprit.
 

Apporter chacun un plat

Cette solution est sûrement la plus conviviale. Chacun aura mis la main à la pâte, et aura supporté une partie des frais. Les cuisiniers seront heureux de faire goûter leurs réalisations aux autres convives. Le fait d’apporter chacun un plat, ou les boissons, peut donner un petit quelque chose de plus à la fête.
 

Menus de Noël pas chers sur internet

Enfin, si aucune des solutions précédentes n’est envisageable, on peut toujours trouver des menus de Noël sympa et pas chers sur internet.
Voici par exemple une sélection de 45 idées de menus de Noël pas chers.
 
Alors, cette année, on réduit les frais ? 😉

2 thoughts on “Astuces pour un Noël plus simple et moins cher

  1. Bonsoir,

    C’est que les dépenses sont énormes pour Noël. Entre les cadeaux et le repas, ça peut devenir très coûteux pour une famille. D’ailleurs, pas mal de gens revendent leurs cadeaux juste après noël, il suffit de voir les sites de petites annonces. Ils récupèrent de l’argent pour augmenter le pouvoir d’achat.

    L’occasion est une bonne pratique, mais il faut faire attention à la qualité car si la différence entre le prix du neuf et de l’occasion n’est pas aussi importante, il vaut mieux acheter le neuf.

    merci et bonne fêtes

    • Bonsoir Kamel,
      oui on peut d’ailleurs se demander si ça vaut la peine de dépenser pour des cadeaux qui risquent d’être revendus.
      Pour l’occasion, en effet, il faut que le prix soit beaucoup plus bas que le neuf, sinon ça ne vaut pas la peine.
      Bonnes fêtes à vous aussi,
      Aurore

Laisser un commentaire