gateaux religieuses au chocolat

Economiser ou se faire plaisir ? Comment trouver le juste milieu ?

Si vous vous êtes lancé comme moi dans l’aventure des économies, vous avez sûrement dû vous apercevoir de la nécessité de trouver un équilibre entre économies et plaisirs du quotidien.

 

Deux nécessités s’affrontent :





– d’un côté, plus les sommes épargnées sont importantes, plus votre patrimoine progressera vite. Vous pourrez alors rapidement investir pour faire travailler votre argent, et atteindre l’indépendance financière tôt.

– de l’autre, on ne peut pas économiser efficacement à long terme si l’on oublie de se faire plaisir. On finit vite par s’essouffler.

 

C’est ce qui m’est arrivé l’année dernière. Après un an d’efforts d’épargne soutenus, j’ai eu envie de « faire une pause » et d’arreter de compter pendant quelques mois. J’ai donc moins économisé pendant ce laps de temps. Et les « quelques mois » ont duré un peu plus longtemps que prévu… ! Nous nous sommes fait plaisir, mais finalement pas toujours pour des choses très utiles, et cela me paraît dommage. L’envie de consommer avait un peu repris le dessus.





 

J’aimerais donc cette année réussir à mieux équilibrer les choses. Car on a beau être économe, on peut vite ressentir un manque quand on esssaie de restreindre ses dépenses.

Je veux donc trouver le juste milieu qui nous conviendra pour pouvoir économiser de façon régulière, efficace, et sans avoir le sentiment de nous priver.

Comme on me l’a fait remarquer très justement, chaque personne a des attentes différentes dans ce domaine. A chacun, donc, de trouver le « juste milieu » qui lui convient, entre économies et plaisirs.





 

En ce qui me concerne:

1. Je ne compte pas éliminer tout plaisir de notre vie

Il est essentiel de profiter des bonnes choses, l’argent sert aussi à ça, et il ne nous servirait à rien de finir « les plus riches du cimetière », comme on dit.

Je veux plutôt rationnaliser nos dépenses : nous faire plaisir, mais sans dépenser plus que nécessaire. Autrement dit, je cherche à atteindre, sans trop dépenser, un niveau de satisfaction proche du plaisir que me procureraient des loisirs coûteux. Possible ? Oui je le pense !

Comme je l’explique dans un autre article (4 exemples de loisirs pas chers), je cherche à remplacer un loisir coûteux par un loisir moins cher ou gratuit (balades en amoureux ou en famille, restaurant le midi en semaine plutôt que le soir car menus moins chers). On trouve parfois de très bons plans sur internet (argentdubeurre.com).

Par exemple, à la Toussaint, les hôtels Kyriad offraient une nuit entièrement gratuite pour faire découvrir leur chaîne d’hôtels (3 étoiles). Nous avons donc eu le plaisir de partir en week-end presque gratuitement dans un hôtel très agréable (restait juste à payer le trajet et les repas) !

 

2. J’ai remarqué que les petits plaisirs (peu coûteux) pouvaient procurer beaucoup de satisfaction :

un pain au chocolat bien chaud, un bon café avant de commencer à travailler, changer son trajet habituel en passant par un lieu agréable/étonnant, un mot doux…

J’essaie de privilégier ces petites actions peu coûteuses plutôt que de me faire plaisir avec des choses hors de prix. J’essaie de savourer ces petits plaisirs, et de les multiplier.

 

3. J’essaie d’apprendre à me contenter de peu

C’est-à-dire à être aussi heureuse avec moins (moins de choses matérielles, moins d’activités chères).

Comme évoqué plus haut, j’ai remarqué que l’action de dépenser procurait une satisfaction immédiate, et que le fait de restreindre ses dépenses pouvait finir par engendrer un manque… on pourrait presque parler d’addiction à la consommation. J’essaie de m’en détacher car je ne trouve pas ça très sain.

 

D’autre part, je pense qu’il est important aujourd’hui d’apprendre à limiter un peu notre train de vie. Nous ne savons pas de quoi sera fait l’avenir de notre pays, mais il est déjà très clair que nous ne sommes qu’au début d’une période d’austérité. Apprenons donc à être heureux avec moins dès maintenant, nous souffririons moins si notre « reste à vivre » venait à baisser.

 

Il va me falloir attendre plusieurs mois avant de savoir si j’ai trouvé l’équilibre que je recherche, et cela demandera sûrement des ajustements. Nous allons voir si les mesures citées plus haut nous procurent autant de plaisir que des loisirs coûteux, et si le manque de consommation se fait sentir. Le but : parvenir à épargner autant, voire plus, que l’année dernière, sans ressentir de manque.

 

Et vous, ressentez-vous aussi un manque quand vous essayez de restreindre votre consommation ? Avez-vous trouvé le juste milieu ? Comment faites-vous ?

5 réflexions au sujet de “Economiser ou se faire plaisir ? Comment trouver le juste milieu ?

  1. Hello Aurore.

    très bon article à l’intonation dynamique.
    « Et vous, ressentez-vous aussi un manque quand vous essayez de restreindre votre consommation ? »
    Personnellement, je ne ressens pas de manque parce que je vis simplement. A vrai dire, j’ai plutôt tendance à vivre en marge de la consommation « à grande échelle » qui finira par venir à bout de notre petite planète bleue à plus ou moins longue échéance. Ne consommer que l’essentiel, c’est aussi diminuer son empreinte écologique.

    « Avez-vous trouvé le juste milieu ? »
    Le juste milieu est atteint quand tu parviens à beaucoup économiser sans avoir la sensation de te priver, tout en étant en harmonie avec ton conjoint. J’ai fait d’énormes économies en analysant précisément mes besoins, en habitant à 5 mn du travail, en mariant l’utile et l’agréable.

    Cependant, il y’a quand une distinction importante entre comportement économe et radin. L’économe aura en général peu d’amis mais il va les respecter profondément, ce qui ne sera pas le cas du tout du radin qui va voir tous les gens qui l’entoure comme « des vaches à lait » et va abuser de leur gentillesse/générosité. Ce genre de comportement est pour moi rédhibitoire en amitié/ou en amour et je pars souvent « au clash » quand j’en croise un ou une pingre 😉

    Comment faites-vous ?
    Ah ça, c’est un travail de longue haleine…Il faut déjà se connaître soi même avant tout. comme tu l’évoques, il faut aussi aimer les petits plaisirs…

    @ bientôt

    • Salut Alexandre,

      Je suis tout à fait d’accord avec ta vision des choses.
      En effet c’est un travail de longue haleine, qui va nous demander certainement quelques ajustements. J’ai la chance d’avoir un mari qui partage mon point de vue, ça aide !
      Je vois que tu as déjà travaillé sur ces questions depuis longtemps et que tu sembles être au point là-dessus. Bravo 😉
      A bientôt

  2. En effet , il peut etre judicieux , de depenser juste pour pouvoir mieux vivre ..
    AInsi par exemple on peut profiter des offres de remboursement en differé que propose les marques sur certains produits .. notamment les yaourts , boissons .. Il y en a un peu moins qu’il y a quelques années mais il y en a toujours ..

    Pour les vacances, il faut profiter des offres de dernieres minutes .. ou on a regulierement des remises de pres de 50% ..

    Et meme pour l’hotel il faut savoir que chaque année , deux fois le groupe accord propose des ventes flash avec 50% de remise ..
    Notamment en juin pour des reservations durant l’ete ..

    Ensuite pour les cadeaux de noel ou d’anniversaire il peut etre interessant d’anticiper en les achetant au moment des soldes .. par exemple sur amazon les soldes font apparaitre des jouets à des prix imbattables .. jouets que l’on peut donc acheter par avance pour offrir lorsque les enfants sont invités aux anniversaires de copain copine ..

    De meme avec les eaux de toilette , parfum que l’on trouve regulierement à de super prix lorsqu’il y a les soldes notamment sur le site nocibe .. Douglas parfumerie propose aussi toujours une rubrique prix malins dans laquelle on peut trouver certaines fragrances à prix ultra interessants ..

    En fait, en depensant juste, on peut vivre sans se priver ..

  3. Bonjour,

    La vie d’aujourd’hui est devenu un peu plus difficile à cause de beaucoup de choses qui n’existaient pas encore. Avec des abonnements mobiles + les smartphones + les consoles de jeux etc…Il faut beaucoup dépenser, surtout pour les familles avec enfants. Chacun veut son téléphone et son forfait mobile. Au final, la facture est un peu salée. C’est pourquoi, il faut profiter des promotions et avantages pour souscrire le moins cher possible comme par exemple les forfaits sans engagement radés à moins 50% et les offres de remboursement sur smartphones pour économiser jusqu’à 100 euros voire plus.

    Pour les sorties, effectivement, il y a des choses gratuites pas loin et en famille et c’est très bien.

    Pour les vacances, on peut partir juste en France pas loin ou partir une année sur 2 ailleurs.

    Merci et bonne continuation, je vais découvrir les autres articles.

Laisser un commentaire