économies d'énergie

Comment faire des économies d’énergie simplement

Voici venu le temps… d’enfiler un pull et des chaussettes !
Je me penche depuis quelques semaines sur notre consommation d’électricité (tout est électrique chez nous, y compris le chauffage).
Il faut dire que, comme pour beaucoup, notre facture a connu une augmentation douloureuse l’année dernière. Certes, l’hiver a été très long, mais je me suis rendue compte qu’un certain laisser-aller avait aussi été la cause d’un gaspillage de kilowattheures.

Pour différentes raisons, nous ne pouvons pas améliorer l’isolation thermique de notre logement, ni investir dans des radiateurs plus performants. Il nous faut donc trouver un moyen de réduire la facture autrement.

Donc depuis cet automne, place aux bonnes résolutions avant l’heure.

 

Voici quelques idées pour maîtriser, vous aussi, un peu mieux vos dépenses d’électricité.





1. Identifier les sources de gaspillage

 

J’ai découvert la méthode mise au point par Julien Garenzi, du blog Electricité et énergie, qui m’a été très utile pour savoir à quoi était due l’augmentation de notre consommation : la méthode de l’ElectricManagement.

Après avoir répertorié tous les appareils électriques présents chez nous, ainsi que leur puissance et le temps d’utilisation quotidien de chacun, j’ai pu calculer leur coût d’utilisation.

Et là, j’ai eu quelques surprises : je me suis aperçue que l’unité centrale de notre nouvel ordinateur consommait 4 à 5 fois plus que l’ancienne. Ne le sachant pas, nous avions l’habitude de la laisser tourner toute la journée… Voilà une des causes de l’augmentation de la facture.




Notre cafetière consomme également deux fois plus que les cafetières classiques.
Le four et la centrale vapeur sont aussi très consommateurs, ainsi que l’une des zones de chauffe de notre plaque induction, plus puissante et donc plus consommatrice que les autres.
Et c’est bien sûr le chauffage électrique qui remporte la palme de la consommation d’électricité.
Au contraire, l’éclairage n’est pas si énergivore que cela, et le ballon d’eau chaude non plus (chez nous en tout cas).

J’ai trouvé cette méthode excellente car elle permet d’identifier les appareils sur lesquels il vaut la peine d’agir, et ceux pour lesquels une utilisation réduite aurait peu d’impact sur la facture. On peut ainsi faire des économies sans trop en souffrir, en changeant juste quelques petites habitudes.





 

2. Mettre en oeuvre quelques astuces pour moins consommer

 

A chacun de trouver ensuite le moyen de moins consommer le plus adapté à son mode de vie.

Voici quelques idées qui ne nécessitent pas d’investissement important. Nous utilisons la plupart d’entre elles.

 

Retrouver le bon sens d’antan

Dans quelle tenue dorment les acteurs des vieux films ? Pas en short et T-shirt, ni en nuisette, mais avec un pyjama qui couvre tout le corps, et parfois même un bonnet de nuit ! C’était peut-être une question de mode, mais aussi de confort.
Il nous faut adapter nos vêtements, de jour comme de nuit, à la saison. Je dois avouer que chez nous, nous l’avions oublié ! Nous avions alors tendance à augmenter le chauffage au lieu d’enfiler une couche supplémentaire de vêtements.
Désormais, plaids, chaussettes, chaussons, pulls, robes de chambre et pyjamas bien chauds, sont nos meilleurs atouts pour maîtriser notre consommation de chauffage sans avoir froid (je vous rassure quand même, on n’a pas tenté le bonnet de nuit !).
Rappelons qu’un degré en moins équivaut théoriquement à 7% d’économies sur la facture. On recommande une température de 19° dans les pièces de vie et de 17° dans les chambres.

 

Utiliser un programmateur pour le chauffage

Un système d’horloges sur le tableau électrique nous permet de déterminer des heures de chauffage à une température de « confort » (que nous fixons à 19° environ, un peu moins dans les chambres), selon différentes zones dans notre logement (chambres, salon…). En dehors de ces heures, la température baisse automatiquement de quelques degrés. C’est assez pratique car nous n’avons pas à penser à baisser la température de chaque radiateur si nous ne sommes pas chez nous, tout se fait automatiquement. Et c’est autant de consommation en moins aux heures où l’on n’a pas besoin de chauffer.

J’apporte quand même un petit bémol à cet équipement que je trouve « déjà pas mal », mais pas assez précis : la programmation se fait par tranches de deux heures et l’horloge dirige des zones, et non pas des pièces (par exemple, la salle de bains est couplée avec les chambres, or on n’a pas besoin de chauffer ces pièces au même moment, idem pour les chambres parents et enfants car les heures de coucher sont différentes). L’idéal me semblerait être de pouvoir programmer chaque radiateur indépendamment, au quart d’heure près.

 

Utiliser au mieux les heures creuses

Utiliser un maximum d’appareils pendant ces périodes : machine à laver, sèche-linge, lave-vaisselle, cafetière, four, fer à repasser…

Pour une même zone, il peut exister plusieurs créneaux d’heures creuses. J’ai ainsi pu changer de créneau et en obtenir un qui contient des heures creuses en milieu de journée (de 14h à 17h, puis la nuit de 2h à 7h). Il est beaucoup plus adapté à notre mode de vie que l’ancien. C’est très pratique pour utiliser certains appareils que je ne peux pas utiliser la nuit aux heures creuses habituelles : four, fer à repasser, etc. Pour le chauffage, c’est aussi très intéressant, car je peux maintenant chauffer en partie en heures creuses.

NB : si j’ai pu changer de créneau, c’est parce que le créneau indiqué sur ma facture n’était pas le même que celui auquel le compteur se déclenchait, ERDF a donc accepté de venir le modifier gratuitement. Sinon, je ne pense pas que l’on puisse changer au gré de ses envies. Mais jetez un oeil à votre facture, vous êtes peut-être dans la même situation.

Pour les appareils qui n’ont pas de programmateur intégré (comme notre cafetière), nous avons acheté pour moins de 4 euros un programmateur qui se branche simplement entre l’appareil et la prise électrique. Ainsi, maintenant, le café se prépare tout seul pendant notre sommeil, aux heures où l’électricité est la moins chère.

 

Dégager l’espace devant les radiateurs

Si un meuble se trouve devant un radiateur, son efficacité sera considérablement réduite et on aura tendance à augmenter la température pour se réchauffer. Nous avons donc réorganisé un peu notre salon. On trouve aussi des films isolants à coller derrière les radiateurs pour que la châleur soit redirigée vers la pièce et non vers le mur.

 

Traquer les fuites d’air

Quelque soit le mode de chauffage, et sans boucher les aérations prévues pour notre sécurité, il y a souvent des fuites que l’on peut colmater. Par exemple au pourtour des fenêtres ou des caissons de volets roulants, autour du tableau électrique ou des prises, ou sous la porte d’entrée. On peut aussi utiliser des rideaux épais aux fenêtres et derrière la porte d’entrée pour limiter les déperditions de châleur.

 

Entretenir ses appareils

Au fil du temps, la poussière et le calcaire réduisent l’efficacité des appareils et les oblige parfois à consommer plus d’énergie pour le même résultat.
Dépoussiérer ses ampoules, détartrer les appareils fonctionnant avec de l’eau (cafetière, ballon d’eau chaude, etc.), permet d’améliorer le rendement de l’appareil.

 

Passer le balai au lieu d’utiliser l’aspirateur

Quand c’est possible : le balai est gratuit, lui ! (surtout si vous aimez aspirer tous les jours !)
Faites sécher le linge sur un séchoir et non pas au sèche-linge, lorsque c’est possible aussi.
Et n’oubliez pas le couvercle sur les casseroles pendant la cuisson : c’est 30% d’énergie économisée.
Bref, utilisez autant que vous pouvez les sources d’énergie gratuites, comme vos muscles, le soleil ou l’air ambiant.

 

Couper les veilles

Eteindre les appareils qu’on n’utilise pas, et débrancher les chargeurs inutilisés (car oui, ils continuent de consommer même quand l’appareil n’y est pas relié), permet aussi d’économiser.

 

Acheter les appareils les moins énergivores

A l’achat d’un nouvel appareil, il peut être bon de vérifier sa puissance et de choisir le moins énergivore à caractéristiques égales. Ainsi, si nous avions su qu’une mini unité centrale d’ordinateur consommerait beaucoup moins qu’une autre de taille classique, nous aurions choisi un mini-pc.
Idem pour la cafetière.

Faire jouer la concurrence

Comparez les offres des autres fournisseurs d’énergie. Cela peut être très intéressant notamment pour le gaz, ainsi que pour l’électricité d’ailleurs.Cela vaut vraiment la peine de comparer (certains fournisseurs proposent de ne pas répercuter la hausse des prix de l’électricité pendant un an ou deux, ce qui peut être intéressant).

A ce propos, je vous conseille Direct Energie que j’ai testé et approuvé ! Jusqu’à -10% sur le prix de l’électricité et du gaz, sans coupure d’énergie. Quelques formalités suffisent pour changer de fournisseur, et si l’on n’est pas content, on peut retourner chez EDF sans frais.

 

Adapter son contrat à ses besoins réels

Un contrat heures creuses/heures pleines peut vous revenir plus cher qu’un contrat classique si vous utilisez peu les heures creuses. De même, vérifiez que la puissance souscrite avec votre contrat correspond bien à vos besoins et n’a pas été surévaluée, car plus la puissance est élevée, plus le contrat coûte cher.

 

La meilleure façon de moins consommer de chauffage est bien sûr d’opter pour une isolation plus efficace, et de remplacer ses vieux radiateurs par des modèles plus performants ou un autre système de chauffage, mais ces opérations ont un coût important. Avec ces quelques astuces simples et peu coûteuses, vous devriez déjà réussir à mieux maîtriser votre facture.
Si vous vivez dans un logement très mal isolé, dans ce cas, à défaut de pouvoir faire des travaux, mieux vaut envisager de changer de logement lorsque c’est possible. Sinon, vous pouvez tenter de limiter les déperditions de chaleur avec rideaux, boudins de portes et autres astuces, et d’améliorer le confort thermique en couvrant le sol de tapis ou de moquette.

 

Pour nous, l’application de ces méthodes se traduit déjà par une petite baisse de la consommation quotidienne au compteur, et surtout par le transfert d’une partie de la consommation des heures pleines vers les heures creuses. Pour nous, les heures creuses seront sûrement notre principale source d’économies, car nous appliquions déjà bon nombre de principes de bon sens pour ne pas trop consommer.
J’attends donc avec impatience la prochaine facture, en espérant avoir réussi à en réduire le coût. Mais, avec la récente augmentation du prix de l’électricité en août 2013, ainsi que celles qui sont prévues pour janvier (probable) puis août 2014, j’ai bien peur de ne réussir qu’à contenir l’augmentation. Nous verrons bien.

 

Et vous, avez-vous aussi pour résolution de réduire votre consommation d’énergie ? Avez-vous d’autres méthodes pour y parvenir ?

23 réflexions au sujet de « Comment faire des économies d’énergie simplement »

  1. Ah… Voici un article qui me sied très bien !!!

    Nous avons effectivement tendance à oublier toutes ces petites choses qui consomment énormément. Une étude récente montrait que malgré une nette amélioration en termes de consommation de chauffage depuis 1990 (merci aux nouvelles normes thermiques), les français continuent de consommer autant.

    Et qui remplace ces 10 % ? l’écran plat qui consomme 3 fois plus que la vieille télé. L’ordinateur qu’on allume le matin et qu’on n’éteint que le soir, la box, les chargeurs du portable, de l’ipod, de la DS et tous les autres new gadgets high tech de la maison.

    Et qu’a-t-on demandé aux français ?

    De changer les ampoules pardi ! Non seulement, ça n’a jamais représenté qu’une infime partie de la conso, mais en plus, en hiver les ampoules chauffaient la pièce et donc ne créent pas de surconsommation.

    Et aujourd’hui : qu’est ce qui est subventionné ? L’isolation ?
    Non, le panneau photovoltaïque, qui n’améliorera pas votre confort et ne rendra jamais vos chauffages efficaces.

    En tout cas, en attendant : le pull, le pull, le pull. Enfin, pas pour moi, je suis isolé !

    • Mais oui, très bonne analyse.
      Le pire, c’est qu’on entend souvent que le pc ne consomme pas tant que ça, et qu’en effet on met l’accent sur l’éclairage (combien de personnes restent dans la pénombre, dévissent des ampoules, pour moins consommer). La seule solution pour savoir ce qu’il en est vraiment, c’est de calculer sa propre consommation. Et là, surprise !

  2. J’ajouterais une grosse difficulté que vous oubliez : la différence de température corporelle entre personne.
    Typiquement j’ai plus chaud le soir, et madame plus le matin. Pratique pour faire la bonne température! 🙂

    Quand aux programmateurs, les chambres en sont équipés. Ce qui fait que le chauffage doit tourner 1h30 par jour…

    Pour la consommation électrique général, souvent est gourmand ce qui a une résistance : bouilloire, plaque, …
    Une opération a faire à la maison : changer les radiateurs en passant de 1.000W à 500 dans les pièces utiles pour éviter les fort écarts de température et avoir un meilleur confort tout en ayant une plus faible consommation.

  3. Bonjour,

    Merci pour tous ces bons conseils, c’est souvent du bon sens mais comme tu le précise on l’oublie rapidement.
    Pour le sèche linge tu as tout à fait raison, nous ajouterions aussi que le sèche linge abime un peu le linge sur le durée.
    Incroyable le coup de votre unité centrale !!!

    • Bonjour Alexandre et Gaëtan,
      Oui, disons qu’on est souvent tenté de se laisser aller, nous les premiers (pas le courage de se lever pour débrancher le chargeur, plus facile d’augmenter le radiateur que d’aller chercher un pull, etc.), mais un peu de discipline et de réflexion permettent de réduire la facture considérablement.

  4. @quentin: rien qu’hier mon fils (4 ans) t’a explosé. Il a allumé notre radiateur electrique d’appoint (pour la mi-saison quand le poil est surdimensionné et que ma femme à froid) le matin… et nous sommes rentrés à18h. Je peux te dire qu’il y a eu explication!

    Si tu es en tout electrique, tout le gaspillage qui chauffe n’en est pas vraiment un…en hiver. par contre optimisé l’utilisation en heure creuse est un réel gain financier.

  5. Bonjour Aurore,
    Merci pour avoir cité ma méthode dans ton article et je suis content de voir qu’elle a pu te servir.
    En effet, je me suis complètement d’accord avec toi concernant les programmateurs sur les radiateurs électriques, c’est quelque chose qui peut réduire drastiquement la consommation d’électricité.
    Bon courage avec le reste de ta facture d’électricité 🙂

    Julien

    • Bonjour Julien,

      Avec plaisir, comme ta méthode m’a été très utile je me suis dit que ça valait la peine d’en faire profiter d’autres personnes.
      A bientôt !

  6. Bonjour,

    De bons conseils que je ne mets pas toujours en application.
    Par contre j’ai changé toutes mes ampoules 75 w pour de la basse conso 8w mais je n’ai pas vu de différence sur la facture !
    Le radiateur je ne l’allume qu’en soirée pendant les 3 mois d’hiver, il fait toujours bon chez moi

    • Bonjour et merci,

      En effet, j’ai constaté en calculant notre consommation que l’éclairage avait une part très faible sur notre facture. Avec le prix de nouvelles ampoules, on doit mettre longtemps à rentabiliser l’investissement… je pense donc qu’il vaut mieux se concentrer sur d’autres économies d’énergie que l’éclairage.

      • Je vous laisse aller regarder les stats de consommation de ma maison sur mon site, vous verrez que les lampes basse conso, c’est une des plus belles arnaques du siècle.

        Alors que je consomme en chauffage à peu près 5 à 10 fois moins que vous. Mon éclairage représente 2% de ma consommation. Soit moins de 0.5% pour vous ! Bref, en passant des lampes classiques aux basses consommation, vous avez divisé par 4 votre consommation d’éclairage soit… gagné 1,5 % sur votre consommation.

        Mais… En général, on allume les lumières en hiver. Où va la sur consommation des lampes classiques ? Elle se transforme en chaleur ! Bref, une bonne partie de ce que vous avez perdu en conso d’éclairage, vous l’avez regagné en chauffage.

        Dernier point : les lampes basse consommation sont plus chères et plus polluantes à fabriquer et à Recycler.

        Les gagnants sont donc les industriels mais pas nous !

        En ce moment, EDF nous refait le même coup sur les veilles ! Ils occupent le public sur des sujets secondaires pour éviter les problèmes majeurs !

        Bref, concentrez vous sur l’optimisation de votre chauffage, de votre eau chaude. Ensuite, côté appareils, sur les postes les plus consommateurs (télé, frigo…)

  7. Il existe des radiateurs électriques qui sont équipés d’un thermostat d’ambiance programmable qui peut vous permettre de faire jusqu’à 20% d’économies d’énergie. Ces thermostats réglables au 1/2 degré près, sont déportés, ils ne sont donc pas influencés par la chaleur du radiateur.
    Ils sont éligibles au CIDD.

  8. Bonjour,

    Pour économiser l’énergie, il y a une méthode radicale mais qui n’est évidemment pas au goût de la majorité de la population : supprimer la télé ! sur internet, il y a un tas d’articles qui détaillent les bienfaits de l’arrêt.

    Une autre solution radicale pour faire des économies, c’est d’arrêter de fumer. Le tabagisme est un coût monstrueux pour le ménage, le capital santé et la société. Un produit invinciblement inutile. Là aussi y a beaucoup d’articles qui traitent de ce sujet.

    Marionnette-aquatique.

Laisser un commentaire