Améliorer ses finances grâce au minimalisme

Améliorer ses finances grâce au minimalisme

Le minimalisme, c’est un mode de vie qui a le vent en poupe. Vous en avez peut-être déjà entendu parler.
Pour résumer, il s’agit de réduire le nombre de ses possessions, et de n’acheter que ce dont on a vraiment besoin, dans le but de ne pas s’encombrer de trop d’objets.

J’aime bien cette philosophie de vie, dont j’applique certains principes. Et il est certain qu’ils nous aident à bien gérer notre argent. Je vais vous expliquer comment le minimalisme peut aider à améliorer ses finances.

Je dois dire que nous n’appliquons que les principes minimalistes qui nous conviennent, et qui nous facilitent la vie.




En fait, avant de connaître le mouvement minimaliste, nous appliquions déjà un peu ces principes, qui relèvent surtout du bon sens.

Il faut dire qu’il y a beaucoup de façons d’appliquer cette philosophie de vie, et que chacun doit trouver celle qui lui convient le mieux. Certains sont minimalistes option Zéro Déchets et fabrication de leurs propres cosmétiques ou produits ménagers. Chez nous, c’est assez « light », et orienté gestion du budget (avec utilisation de produits naturels si possible, et si ce n’est pas trop contraignant).

Mais revenons-en à ce qui nous intéresse. Quels sont les principes minimalistes qui nous aident à maîtriser notre budget ?

 

N’acheter que le nécessaire : la base pour améliorer ses finances

Un des grands principes minimalistes, c’est de n’acheter (ou se faire offrir) que ce dont on a vraiment besoin. Principalement parce que l’on ne veut pas s’encombrer de trop de choses. Le minimalisme est une philosophie qui incite à sortir de la société de consommation, en arrêtant d’accumuler des objets.

Objets qui finissent par nous rendre esclaves : nécessité de ranger et dépoussiérer régulièrement, intérieur encombré, armoires débordantes, et surtout, besoin de travailler toujours plus pour acquérir de nouvelles choses.

Ce principe a une conséquence très positive pour la gestion des finances : on dépense beaucoup moins.

En vertu de ce principe, on n’achètera donc de vêtements que quand on en manquera réellement, on n’achètera plus de bibelots au gré de nos promenades, on ne craquera plus sur les derniers objets high-tech, etc.

On réfléchit à chaque achat, on évalue si on a les moyens, la place, et surtout si on a besoin de cet objet. Est-ce qu’on ne pourrait pas faire autrement, moins cher, plus pratique ?

C’est, par exemple, ce principe qui nous a poussés à ne pas acheter de bahut (ou buffet) pour stocker la « vaisselle du dimanche » dans notre salon. Dépenser plusieurs centaines d’euros pour un meuble qui ne sert qu’à stocker des choses, on trouvait ça dommage. On a donc décidé de stocker cette vaisselle dans un placard de notre maison, tout simplement. Résultat : un salon moins encombré (un gros meuble en moins), et 0 euro de dépense pour atteindre le même résultat (stockage de la vaisselle).

cuisine minimaliste
Un exemple de cuisine/salle à manger plutôt désencombrée

 

Il est vrai que c’est légèrement moins pratique pour sortir la vaisselle, mais comme on n’invite pas tous les dimanches, l’économie vaut bien ce petit effort supplémentaire.

Et on peut réaliser ce type d’économies d’argent et d’espace dans bien des domaines (que je vous liste plus bas, à la fin de l’article).




Le linge de maison prend souvent beaucoup de place à stocker. J’ai même visité une maison où l’on avait construit des placards supplémentaires pour stocker vêtements, draps et serviettes de bain. Ce qui réduisait l’espace disponible.

Pourtant, deux ou trois jeux de draps par lit suffisent, et deux ou trois serviettes de bain par personne également. On en utilise un pendant qu’on lave l’autre.

On peut agir de même pour les ustensiles de cuisine. Combien d’appareils inutiles encombrent nos placards pour ne jamais servir, ou presque ? Or tous ces appareils représentent une grosse somme d’argent à l’achat. Somme d’argent que l’on pourrait utiliser bien plus efficacement si l’on arrivait à éviter d’acheter des choses peu utiles.

Toutes ces dépenses finalement inutiles réduisent à la fois l’espace de vie, et les finances.

Au fait, si ce sujet vous intéresse, vous trouverez dans le lien suivant quelques idées pour réduire rapidement ses dépenses.

 

  • Comment résister à la tentation d’acheter

Demandez-vous : « En ai-je vraiment besoin ? », avant d’acheter quelque chose. Mais aussi « Est-ce que je peux faire autrement ?« .

Attendez quelques jours avant d’acheter l’objet que vous convoitez. Le temps peut faire disparaître les envies d’achats. Ce sera alors le signe que vous n’en aviez pas réellement besoin.

Enfin, avec mon mari, on avait un petit challenge (qui est maintenant devenu une habitude), à l’époque où l’on s’est mis à faire attention à nos dépenses. On se promenait parfois dans les magasins, avec l’objectif de ne surtout rien acheter. Et quand on ressortait d’un magasin sans avoir fait d’achat, on se félicitait chaleureusement. On a joué à ce petit jeu pendant quelques années, et je ne sais pas si c’est lié, mais aujourd’hui, on ne ressent plus l’envie d’acheter.

Bon, je vous l’accorde, on a peut-être des jeux un peu bizarres, mais si ça peut marcher aussi pour vous… 😉



 

Désencombrer l’espace : les avantages d’un intérieur zen

Voici le deuxième principe minimaliste qui permet d’alléger son porte-monnaie. Désencombrer son intérieur.

Beaucoup de gens aimeraient avoir un logement plus grand, et c’est souvent parce que les choses qu’ils possèdent prennent trop de place.

Un logement plus grand coûte cher, que ce soit en location ou à l’achat. Quel dommage de devoir payer plus, simplement pour stocker des choses (qui souvent ne servent pas beaucoup).

Or, on peut atteindre une plus grande sensation d’espace sans changer de logement, en utilisant l’astuce du désencombrement. Sacrée économie en perspective !

salon épuré

Le but est donc de se débarrasser (en vendant, donnant, prêtant, louant, ou jetant) des objets qui ne sont pas utiles. Il y a en plus une possibilité de gagner de l’argent avec les biens que vous pouvez vendre ou louer. Je vends de temps en temps sur Leboncoin (suivez ce lien pour savoir comment réussir à vendre sur Leboncoin), et j’utilise le site donnons.org pour donner ce qui ne nous sert plus.

Comment savoir si un objet vous est inutile ? Demandez-vous si vous l’avez utilisé dans les 12 derniers mois. Si la réponse est non, il y a des chances que vous puissiez vous en débarrasser sans le regretter.

Je peux vous garantir qu’une fois désencombré des objets inutiles, votre logement vous paraîtra beaucoup plus spacieux, et plus zen aussi. Car on a tendance à dire qu’un intérieur encombré, encombre aussi l’esprit. On se sent mieux dans un milieu ordonné.

C’est l’application de ce principe qui nous a permis de vivre à 4 dans un appartement de 56 mètres carrés pendant plusieurs années, sans nous sentir trop à l’étroit. A l’époque, d’ailleurs, une amie m’avait dit que notre appartement semblait plus grand que sa surface réelle.

Ce petit appartement nous a coûté bien moins cher qu’un plus grand, et nous a permis de mettre de belles sommes de côté pendant plusieurs années.

 

Réduire le nombre de bibelots et d’objets présents dans les pièces a une autre vertu : celle de réduire les tâches ménagères. Vous aurez moins de choses à ranger, votre intérieur aura besoin de moins de dépoussiérage, le ménage sera donc plus rapide.

 

Les deux principes que nous venons de voir s’imbriquent d’ailleurs l’un dans l’autre : on tentera de maintenir un intérieur désencombré en n’achetant que des choses utiles.

 

Comment désencombrer ? Idées pour commencer

 

Toutes les pièces du logement peuvent être désencombrées. Voici une liste qui vous donnera quelques idées pour commencer :

  • La salle de bain : triez les produits cosmétiques et jetez ce qui ne resservira pas, ce qui est périmé. Triez aussi les médicaments et rapportez à la pharmacie ceux qui sont périmés ou entamés.
  • Les chambres : triez les vêtements et ne gardez que ceux qui vous vont et qui vous plaisent. Vendez, donnez, ou jetez ceux qui sont trop petits, trop grands, passés de mode, ou qui ne vous vont simplement pas. Idem pour les chaussures. Débarrassez-vous aussi des jouets qui ne servent plus et qui encombrent l’espace. Les enfants peuvent déterminer avec vous quels sont les jouets dont ils veulent se séparer.
dressing minimaliste
On n’est pas obligé de tout jeter non plus 😉
  • Le salon : vendez, donnez, ou jetez les livres que vous êtes sûr de ne pas relire. Gardez éventuellement ceux qui vous ont spécialement marqué. Pour ma part, je récupère plusieurs dizaines d’euros chaque année en revendant mes livres, plutôt que de les laisser s’empoussiérer. Sachez que plus un livre est récent, plus vous pourrez en tirer un bon prix. Débarrassez-vous aussi des magazines que vous avez déjà lus et dont vous n’avez plus besoin.
  • La cuisine : débarrassez-vous de la vaisselle qui ne sert pas et que vous gardez « au cas où », ainsi que des accessoires que vous possédez en double. Gardez ce dont vous avez besoin. Revendez les ustensiles et machines qui ne servent pas et qui encombrent les placards.
  • La cave/le garage : débarrassez-vous de ce que vous stockez depuis longtemps et qui ne vous a pas servi depuis un an. Vous y trouverez sûrement des objets à revendre, d’autres à donner.

 

J’espère que cet article vous a plu et vous aura donné envie d’appliquer ces quelques principes minimalistes à votre vie, et à votre budget. 😉  Si vous êtes plus féru de minimalisme que moi, n’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires.

4 réflexions au sujet de “Améliorer ses finances grâce au minimalisme

  1. Bonjour,
    Excellent article!

    Nous sommes aussi dans une logique minimaliste.
    Mais nous allons plus loin en faisant certains produits ménager.
    Par exemple, le savon noir remplace avantageusement le produit pour le sol, la lessive, etc.
    La lessive de lierre semble aussi (en lessive, shampoing, produit lave vaisselle, …)

    • Bonjour David et merci pour le compliment 🙂
      Contente de voir que nous sommes sur la même longueur d’ondes.
      Merci pour les idées de produits naturels pour le ménage. J’utilise souvent le vinaigre blanc, le savon noir et le bicarbonate de soude. Il faudra que j’essaie le savon noir à la place de la lessive…
      A bientôt !

  2. Bonjour,
    Ma vie a changé le jour où j’ai lu le livre de Bea Johnson: zéro déchets. Comprendre son impact sur la planète et pouvoir faire de grosses économies en même temps c’est tout bénéfice! Pour le rangement je vous conseille le livre de Dominique Loreau: L’art de la simplicité. Et enfin, pour changer sa façon de voir le monde moderne et consumériste, les livres de Pierre Rabhi.

    • Bonjour Olivier,

      Merci pour ces suggestions de lecture, je suis sûre que ça intéressera pas mal de monde. J’ai beaucoup entendu parler de ces livres, en effet.
      A bientôt,

      Aurore

Laisser un commentaire