2013 a-t-elle été une année fructueuse ? Bilan de nos efforts d’épargne

2013 a-t-elle été une année fructueuse ? Bilan de nos efforts d’épargne

Je vous souhaite une excellente année 2014 !

La nouvelle année est l’occasion de faire un bilan de l’année écoulée et de faire un point sur les objectifs que l’on s’était fixés. Pour ma part, je trouve que nos efforts ont été plutôt bien récompensés.








Pour les lecteurs qui découvrent ce blog, voici d’abord un petit historique.


Depuis quatre ans, nous avons décidé de réduire nos dépenses pour optimiser notre épargne. Nous avions beaucoup de projets de vie à financer, l’épargne était donc indispensable. Et nous voulions nous sécuriser financièrement.


Nous avons peu à peu revu nos dépenses, cherché comment dépenser moins sans trop perdre en qualité de vie. Nous avons réduit de nombreux postes de dépenses au fil du temps : nourriture, vêtements, sorties, téléphonie d’abord, puis assurances, banque (nous avons tout transféré dans une banque en ligne entièrement gratuite), consommation d’énergie.







Le but : optimiser nos dépenses et consommer de façon raisonnable pour avoir de quoi financer nos projets les plus importants.


Le mouvement était amorcé, et peu à peu, notre capacité d’épargne a augmenté.
Les fruits de ces efforts ayant été rapides et croissants, nous nous sommes vite pris au jeu de la bonne gestion de notre budget.


Pour cela, je ne vous cache pas qu’il a fallu faire quelques sacrifices : arrêter les sorties trop nombreuses dans des restaurants trop chers, partir en vacances dans la famille au lieu de destinations prisées, acheter parfois d’occasion, etc.
Mais aussi se loger dans un peu plus petit que ce dont on rêvait, et faire quelques concessions sur le quartier, en attendant que notre capacité financière augmente pour envisager un bien plus grand.


Notre objectif est de prendre plaisir avec des choses simples et peu coûteuses afin de réduire nos dépenses, sans toutefois trop rogner sur notre qualité de vie.







Aujourd’hui, quel est le bilan de ces efforts ?


L’année 2013 a été très positive.


Nous avions un objectif d’épargne de 15 000 euros sur l’année. Nous ne l’avons pas atteint, mais nous n’étions pas très loin : nous avons épargné un peu plus de 13 000 euros, soit 32% de l’ensemble de nos revenus annuels. Je suis donc quand même très satisfaite de ce résultat, notamment au regard de notre taux d’épargne.


Qu’est-ce qui nous a empêchés d’atteindre notre objectif ? Une « petite » augmentation des impôts (avant la grosse de 2014 !), l’arrivée prochaine d’un deuxième bébé pour lequel nous avons acheté un peu de matériel, des frais de garde pour notre aînée, et surtout, l’augmentation de notre budget nourriture afin de privilégier des aliments de bonne qualité. Mais aussi, il faut l’avouer, un contrôle un peu moins strict du budget loisirs/vacances. Oups !


Cependant, en 2012, je terminais l’année avec un certain sentiment de frustration (nous avions un peu oublié de nous faire plaisir), ce qui n’est pas le cas cette année.
En somme, nous avons pu augmenter raisonnablement notre qualité de vie, et continuer d’épargner intensément. Je suis donc vraiment satisfaite. Il me semble que nous avons réussi à trouver le juste milieu entre épargne et plaisir.


En juin 2013, nous avons utilisé une grande partie de notre épargne disponible (15 000 euros) pour rembourser par anticipation une partie de notre emprunt immobilier, et diminuer ainsi notre mensualité de 100 euros. (pour savoir pourquoi nous avons choisi d’affecter notre épargne au remboursement de notre prêt, voyez ici).
15 000 euros qui rapportent 1200 euros par an, cela nous fait un rendement de 8% net d’impôts.
Enfin, nous avons ouvert un contrat d’assurance-vie. Même si nous n’avions pas cette année suffisamment de budget pour l’alimenter régulièrement, nous souhaitions prendre date pour pouvoir profiter des avantages fiscaux d’ici quelques années. Dans ces deux domaines, nous avons rempli nos objectifs.


Notre situation financière est donc saine : pas d’endettement, à part notre prêt immobilier.
Notre crédit immobilier est déjà remboursé de plus d’un tiers deux ans après l’achat (et la mensualité a baissé elle aussi d’environ un tiers), et nous avons une épargne de précaution disponible en cas de coup dur.


J’en profite pour faire un point sur le cashback qui nous a rapporté 266 euros sur 13 mois.

Ces petits revenus d’appoint ont contribué à alimenter notre budget loisirs. (si vous voulez en savoir plus sur le système du cashback, lisez cet article)

J’utilise Igraal et Poulpeo, deux très bons sites qui se sont révélés parfaitement fiables et que je vous recommande fortement (permettez-moi, si vous le voulez bien, de vous parrainer en cliquant sur les liens). Poulpeo offre souvent des commissions plus élevées.


Le bilan de 2013 est donc extrêmement positif. Quelle satisfaction de regarder l’évolution de notre comportement et les fruits de nos efforts !





Quels sont les projets à venir ?


L’objectif de 15 000 euros d’épargne est reconduit pour 2014 ! Nous continuerons aussi à nous faire plaisir avec quelques loisirs et vacances grâce aux chèques vacances que nous allons commencer à tester cette année. Avec un abondement de l’employeur à hauteur de 20% pour nous, c’est une très bonne affaire.


Nous continuons sur notre lancée pour pouvoir financer l’achat d’une maison dans un cadre plus sympathique, à court terme. Et ce, sans s’endetter de manière disproportionnée. La maison est notre priorité numéro 1. C’est la garantie d’une meilleure qualité de vie, et, à notre avis, une très bonne base pour préparer notre retraite.

Bien que de nombreux blogs traitant des finances personnelles soient très axés sur l’investissement, nous choisissons d’affecter en priorité notre épargne à notre résidence principale afin de sécuriser notre famille. C’est ce qui nous semble le plus important, avant d’investir.


En 2014, nous commencerons sûrement à nous pencher sur l’investissement via un PEA. Mais il nous faut encore approfondir ce domaine, qui, avec l’assurance-vie, nous semble un peu trop soumis au risque de ponctions diverses. Si vous avez des conseils sur ce domaine, je suis preneuse.


L’investissement immobilier me semble aussi très tentant, à un peu plus long terme. Il a d’ailleurs toujours mes faveurs. Si, après l’achat de la maison, nous trouvons une bonne opportunité, il se pourrait bien que l’on se lance. Mais, une chose après l’autre 😉


En publiant ce bilan, j’espère pouvoir vous encourager vous aussi dans vos efforts pour maîtriser vos dépenses.
Cela demande quelques sacrifices, surtout au début, mais le jeu en vaut la chandelle.
Maîtriser ses dépenses et parvenir à épargner, me semblent être les deux étapes indispensables pour envisager de se constituer un patrimoine solide.





Et vous, avez-vous fait votre bilan de l’année écoulée ? Quels enseignements en retirez-vous ? Quels sont vos objectifs pour 2014 ?

30 réflexions au sujet de “2013 a-t-elle été une année fructueuse ? Bilan de nos efforts d’épargne

  1. Tout d’abord félicitation pour votre résultat.

    Tout d’abord sur l’investissement, le but est de dégager des revenus ou une sécurité supplémentaire. Concernant l’assurance vie, il faut quand même voir que le placement est relativement liquide, et qu’un retrait des fonds se fait généralement assez vite.

    Par contre pour l’objectif, ne faudrait il pas le revoir à la hausse?
    Car en remboursant 15k€, vous économisez 1.200€ de remboursement de prêt. Donc automatiquement, l’objectif suivant sera plus simple à atteindre!

    • Bonjour David,

      Théoriquement il faudrait en effet revoir l’objectif à la hausse, mais il nous faut tenir compte de la hausse des impôts et de l’arrivée d’un deuxième enfant.
      D’autre part, comme l’objectif n’a pas été atteint cette année (il était peut-être un peu trop ambitieux pour 2013), je préfère placer la barre un peu moins haut pour qu’on puisse se faire plaisir avec quelques vacances/loisirs, et nourriture de bonne qualité, comme en 2013. Essayer d’atteindre 16 200 euros d’épargne reviendrait à trop se serrer la ceinture et risquerait de générer de la frustration.

  2. Pour ma part :
    + 21 000 € sur le patrimoine.
    En comptant tout de même le remboursement de prêt.

    Sinon,
    +21% de performance sur le compte titre.
    +3.23% sur l’assurance vie.
    +12% sur le PEE

    Et 1141 € de chiffre d’affaire en bloging (pour un bénéfice brut de 1004 €.

      • Euh, j’écris des articles…

        Plus précisément, déjà, il y a 3 blogs. Ensuite, il y a une petite base de pub et d’affiliation amazon.Qui doit faire 300 €. Ensuite, il y a les articles sponso et les liens sponso, ça marche de manière irrégulière, mais fait 500 € sur l’année. Enfin, il y a les contrats de pub en direct.

  3. Bravo pour ces efforts d’économies ! J’ajouterais qu’avant de se décider pour un investissement immobilier, il serait intéressant que vous compreniez l’investissement en bourse ou dans une assurance-vie pour pouvoir prendre une décision en toute connaissance de cause.

    • Bonjour Hervé, il faut en effet que j’approfondisse ce domaine. Ce serait d’ailleurs un bon objectif pour cette année. J’avoue qu’en fait l’investissement immobilier me passionne beaucoup plus…

  4. Bonjour,

    Je viens souvent lire votre blog que je trouve très agréable et utile.
    Je vous souhaite donc une trés belle année pour vous et votre famille
    13000 euros d’épargne sur l année, ouahhhh félicitations, mais comment vous y prenez-vous. Nous n avons qu un seul salaire, 2 enfants et je suis vraiment trés loin de cette épargne, je pensais faire attention, finalement je suis peut être trop dépensiére !!! Je vous tire mon chapeau bravo et si vous pouvez me donner quelques astuces, je suis preneuse. Il faudrait peut etre que je reluse votre blog depuis le début.
    Bonne continuation dans votre. Blog et merci

    • Bonjour Micocoulie,

      Merci beaucoup !
      En fait, nous vivons confortablement avec environ 2000 euros par mois, pour un salaire d’environ 3000 en moyenne. Donc on épargne le « superflu ». Mais en dessous de 2000 euros par mois pour une famille, j’aurais du mal à épargner beaucoup. Je ne sais pas quels sont les revenus de votre famille, mais là est peut-être l’explication.
      Pour les astuces, je vous conseille la section « dépenser moins » qui reprend tous les articles où j’explique comment je m’y prends.
      J’aurais du mal à vous faire une liste exhaustive ici, mais dans les grandes lignes : apprendre à être heureux avec des choses simples, chercher des loisirs gratuits, ne pas suivre les injonctions de la société de consommation, faire des menus et des listes de courses correspondantes et s’y tenir, apporter son repas au travail, acheter d’occasion et revendre ce dont on n’a plus besoin, avoir un logement qui ne revient pas trop cher (énergie comprise), réparer les appareils au lieu de racheter, etc. En fait il y a tellement d’astuces.
      Si vous le souhaitez vous pouvez m’envoyer (en utilisant le formulaire « contact ») le détail de votre budget mensuel, j’essaierai de vous dire ce qui peut être réduit si besoin.

      • Merci Aurore, je file relire la categorie depenser moins et je vais reprendre un peu mon budget 2014. Merci de votre proposition d aide, si j ai besoin je n’hésiterai pas. C’est trés gentil.

      • Nous vivons également avec 2.000€, mais il est vrai que nous ne sommes que 2.

        Par contre, nous avons des incompressibles assez important : au niveau du logement, nous avons des échéances un peu plus élevé. (environ 800€/mois), et les frais de transport sont assez lourd (reste à notre charge : 1.200€/ans).

        En fait, en enlevant le prêt pour le logement, le transport pour le boulot et les impôts, il reste 800€ pour vivre!
        Dis comme ça, ça fait pas plaisir! 🙁

        • Nous on est quatre avec 4500 € en comptant les allocs ! C’est plus facile.

          Il y a 2000 € dans le prêt, 600 € chez la nourrice, plus les autres frais. Il reste 850 € de dégagés par mois.

        • @ David : En effet ça ne doit pas faire tellement plaisir. Vous vivez en région parisienne ? Le logement, qu’on ait un crédit ou un loyer, coûte souvent très cher… Et arrivez-vous à épargner ?

          • Effectivement, région parisienne.
            Oui nous arrivons à épargner.
            Là c’est ce que nous dépensons par mois.
            Par contre le niveau d’épargne est assez variable, madame n’ayant jusqu’à maintenant pas un salaire en continu.

            Mon salaire est lui en moyenne de 2.600€, donc suffit amplement. Mais bon, un second salaire permet quand même d’alléger la pression.

  5. bravo pour cette performance !
    Je pense en effet que l’un des points importants quand on fait de telles économies est de se réserver une part pour se faire plaisir. Cela permet de se rebooster et garder le cap.
    Bonne continuation sur 2014.
    A bientot

  6. bonjour

    bonne année et bravo pour vos résultats et votre démarche.

    concernant vos résolutions et le fait d’investir en bourse via un pea, je suis d’accord avec vous. Je pense qu’il y a encore des investissements très intéressants à faire en bourse encore cette année

    ludovic

  7. Et bien félicitation est le premier mot qui me vient à l’esprit!
    J’ai pour ma part un objectif de 10 000€ d’épargne que je qualifie d’ambitieux, que dire de vos 13 000€ en 2013 et des 15 000€ à venir! C’est impressionnant! Bon courage dans l’atteinte de vos objectifs, mais à coup sûr votre motivation permettra de les atteindre!

  8. Je découvre ce site et le trouve très didactique, bravo, et félicitation pour cette épargne. C’est un montant élevé qui démontre une optimisation de toutes les dépenses.
    Pour le PEA, je vous conseille binck.fr, qui a des frais très bas, un site facile à utiliser et avec beaucoup de support financiers et d’outils d’aide à la décision.

    J’ai apprécié aussi votre idée de vivre dans « plus petit » que vous ne le pouvez. Trop de gens mettent tout leur argent dans leur résidence principale et oublient de se faire plaisir à côté. Surtout ils oublient le paradoxe du propriétaire, qui est qu’il faut acheter pour ne pas être locataire et ne pas jeter son argent par la fenêtre.. mais acheter le plus petit possible afin de perdre moins d’argent, toute résidence principale étant une perte d’argent : impôts, taxes, frais de notaires, entretien.. jamais couvert par la plus value (3% seulement par an à long terme, on a l’impression que c’est plus car on sort de 15 ans de hausse monumentale)

    Bon courage pour cet objectif, nous avons des sites aux thèmes connexes.

  9. @ Aurore

    Un article très instructif et honnête sur le côté sacrifice.

    Je te rejoins sur de nombreux points, dans ta logique d’économiser pour sécuriser ta famille et ton patrimoine. (J’en profite pour te féliciter pour ta 2ème grossesse, moi même papa de trois enfants, c’est beaucoup de travail, mais quel bonheur).

    Concernant les finances, ma logique a été inverse à la tienne (pas meilleure, mais différente), plutôt que de rembourser mon crédit immobilier, j’ai cherché à investir les 20 % de mes revenus que j’économise, d’abord en Bourse (via un PEA) et ensuite en immobilier, (via l’achat d’un premier garage).

    Bonne continuation,

    Arnaud

    • Bonjour Arnaud,

      Merci pour ton commentaire, c’est un honneur de lire tes interventions sur mon blog.

      J’ai hâte d’en lire plus concernant ton acquisition d’un garage.
      Je crois que la différence dans nos logiques tient à ce que ma famille n’est pas encore logée dans sa résidence principale « définitive », et que nous allons avoir besoin de toute notre capacité financière sous peu pour acheter une maison. Dès lors, c’est le remboursement anticipé du crédit de notre appartement qui nous est apparu comme la meilleure option : peu risqué (sauf effondrement soudain du marché mais je n’y crois pas trop) et assez facile à mobiliser par rapport à d’autres investissements.
      Après l’achat de notre maison, je pense que ma logique se rapprochera un peu plus de la tienne, on pourra se permettre d’ajouter un peu de risque dans notre stratégie.

      A bientôt,

      Aurore

  10. Bonjour Aurore,

    Bravo et félicitation !

    J’en suis qu’au début de ma gestion du budget, j’ai commencé par l’épargne de précaution, négocier le prêt immobilier. Maintenant, je m’intéresse aux frais bancaires, l’assurance du prêt immobilier, l’assurance vie (allez-vous faire un article à ce sujet ?)… bon courage pour vos objectifs.

    • Bonjour Isis,

      Merci et bravo pour votre implication dans la gestion de vos finances personnelles.
      Concernant l’assurance-vie, c’est une bonne idée d’article, je vais y réfléchir, n’étant moi-même pas spécialiste.
      A bientôt

Laisser un commentaire